Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/02/2015

Du vent, toujours du vent ...

Résultat d'une journée folle !

***

Un gros pin s'est écrasé, déraciné, sur la route de Cabrières,

juste à la sortie de Lédenon

DSC02047.JPG

DSC02048.JPG

DSC02050.JPG

DSC08924.JPG

DSC08925.JPG

DSC08931.JPG

Heureusement, pas de casse, aucune maison touchée, aucun blessé.

sauf les fils électriques et ceux du téléphone ...

DSC08935.JPG

 Les pompiers, débordés, n'ont pu que barrer la route.

DSC02052.JPG

DSC02053.JPG

Chez nous, cela n'est pas mieux ...

Voilà un de nos poteaux d'électricité et de téléphone ...

On peut dire que notre confort ne tient qu'à un fil !!!

*** 

 

30/01/2015

Petite sortie à Remoulins

 

Une nouvelle décharge sauvage ?

*** 

Environnement,météo,vent

Environnement,météo,vent

Environnement,météo,vent

Eh bien, Non !

Environnement,météo,vent

Juste l'effet du violent mistral (120/130 km/h)

qui a soufflé chez nous, la semaine dernière.

Environnement,météo,vent

Environnement,météo,vent

Environnement,météo,vent

Le toit de la Cave Coopérative de Remoulins,

pourtant équipé récemment de capteurs solaires,

s'est envolé et est retombé en morceaux, dans la cour proche ...

Impressionnant !

*** 

24/02/2012

Les actions du vent

Bonnes ou mauvaises ?

***

Selon la saison, selon sa force, il peut avoir des effets contraires.

Ex : tout le mois de Février, le Mistral a soufflé très fort, 

et a nettement fait baisser la température de l'air.

Mais l'été, quand il souffle un peu, il rafraîchit l'atmosphère,

et nous permet de mieux supporter les grosses chaleurs.

Il suffit d'aller à Nîmes, en plein mois d'Août, pour regretter l'air de Lédenon.

***

 Il augmente l'ampleur des vagues, créant quelquefois quelques dégâts, en bord de mer.

Mais, en agitant la surface de l'eau, il oxygène les océans,

favorisant ainsi la vie sous-marine.

 

DSC02334.JPG

***

Au Printemps, il propage les pollens. Gare aux allergies !

Mais, il disperse certaines graines (genre pissenlit) qui sont prévues pour voler.

Certaines ombellifères profitent aussi du vent, pour rouler et germer un peu plus loin.

 

DSC07094.JPG  Tragopogon-porrifolius-6.jpg

                             (Akène de Leuzée à cone)                                 (Pissenlit)

DSC01625.JPG

(Ombelle de graines de Férule)

***

Il sèche la végétation, favorisant les risques d'incendie.

Mais il aère et sèche l'atmosphère.

Un lieu non aéré devient humide, se charge en odeur, et est souvent envahi par les moisissures

ou autres microbes.

***

Il chasse les nuages qui en s'écrasant sur les montagnes froides,

se transforment en pluies indispensables à la végétation.

Chez nous, le Mistral dégage le ciel.

Il suffit de regarder la chaîne Météo, pour constater qu'on est souvent les seuls à avoir du soleil.

Il disperse la pollution.

***

Il déforme les arbres, en soufflant très fort, toujours dans la même direction.

 

EPSON001.JPG

(Photo prise en Californie)

***

Il est responsable de l'érosion de certains rochers ou falaises,

car il transporte de nombreuses petites particules de terre ou de roches qui,

en les frappant, usent les parois exposées.

 

DSC03259.JPG

Rochers sculptés par le vent-Kangaroo Island-Australie

DSC09674.JPG

Les sables se sont envolés sous l'action du vent, il ne reste plus que les roches dures.

Désert de Pinnacles-Australie

On estime ces formations rocheuses à environ 30 00O ans

***

Il brasse et nous apporte les chaleurs tropicales.

***

Quand il est violent, il gène les abeilles, les papillons, indispensables à la pollinisation.

Mais quand il y a du vent, il n'y a pas de moustiques.

***

Il gène aussi les petits oiseaux qui ont du mal à voler.

En secouant violemment les branches, il fait tomber les nids.

Mais les oiseaux migrateurs ont appris à se servir du vent.

Ils utilisent les  courants ascendants pour monter dans le ciel, et planer sans effort.

Les oies sont les championnes de ce système, pouvant monter jusqu'à 9000m.

***

Alors oui, le vent nous gène souvent, mais il est indispensable.

Et puis, sans lui, pas de linge qui sèche au soleil,

pas de moulins à vent, (encore en fonction en Grèce, en Espagne, aux Pays-Bas ...),

pas de cerfs-volants, pas de courses à la voile, de planche à voile et autres jeux du vent.

Pas non plus, de "fleur de sel", car le soleil ne suffit pas.

Pas non plus, de bulles de savons qui ont besoin d'un léger vent pour s'élever.

Et ça, ce serait vraiment dommage !

***