Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/04/2017

Coup de colère !!!

 

Si vous avez lu le Midi Libre du dimanche 2 Avril,

vous avez certainement remarqué cet article sur la page

"Nature et Patrimoine"

 

Orchidées, protection, Saint-Gilles, lédenon

***

Cela fait des années que Francis Dabonneville, 

Président de la Société Française d'Orchidophilie du Languedoc,

aidé de quelques passionnés,

essaie de faire classer cette parcelle de prairie

où poussent des orchidées sauvages.

Difficile, très difficile quand des intérêts sont en jeu ...

Plusieurs fois, nous avons été proches du but ...

Et puis non, au dernier moment ...

La raison de cette demande de classement :

4 orchidées sauvages, rares et protégées.

Les explications sont dans l'article,

je vais juste vous montrer mes photos .

***

Orchis Papillon

 

Orchidées, protection, Saint-Gilles, lédenon

Orchidées, protection, Saint-Gilles, lédenon

Grande, de 20 à 40 cm de haut,

La couleur va du rose vineux au rose fuchsia,

Station unique dans le Gard.

  

*** 

Orchis lacté

 

Orchidées, protection, Saint-Gilles, lédenon

Orchidées, protection, Saint-Gilles, lédenon

20/25 cm de haut,

De différentes nuances de rose,

mais le labelle à fond blanc entièrement piqueté de rose pourpre.

Espèce classée "Vulnérable" en forte régression,

Notre prairie est la seule station du département du Gard .

 

***

Ophrys splendida

 

Orchidées, protection, Saint-Gilles, lédenon

Orchidées, protection, Saint-Gilles, lédenon

15/20 cm de haut,

3 ou 4 fleurs sur un épi assez lâche,

Grands sépales blancs avec une ligne médiane verte,

pétales plus petits blancs bordés de vert tendre.

Macule du labelle entourée d'un fin liseré blanc.

Rare et très localisée,

endémique de Provence, du Gard aux Alpes Maritimes.

Protection régionale en Languedoc-Roussillon.

 

***

Ophrys bombyx

 

Orchidées, protection, Saint-Gilles, lédenon

Orchidées, protection, Saint-Gilles, lédenon

Elle n'est pas très grande, 10/15 cm de haut.

Juste une trentaine de pieds sur une surface d'un mètre carré ...

Rare et menacée, elle est protégée nationalement.

***

J'espère que ces photos vous aurons donné envie de les protéger ...

d'en parler ... 

Une parcelle protégée et intouchable,

au milieu d'une zone d'habitations ou commerciale,

ne peut être qu'un "faire-valoir",

pour le porteur de projet ...

***

(Toutes les photos ont été prises sur la parcelle de Saint-Gilles,

sauf les Ophrys splendida,

qui ont été prises aux Garrigues Basses de Lédenon,

où nous avons la chance d'avoir quelques pieds)

***

 

 

28/04/2016

Quand j'étais enfant ...

  

Quand j’étais enfant,

j'habitais à Quillan, dans l’Aude.

Ce n’était pas notre région, nous venions du bord de mer héraultais .

Echanger notre horizon, toujours bleu,

contre le " trou Quillanais " entouré de montagnes…

l’adaptation était difficile.

Mais travail oblige !!!

***

Nous nous sommes perdus dans les immenses forêts de sapins,

à la recherche de cèpes

et de « rousillous » (le nom local des lactaires délicieux)...

Nous n’avions jamais vu la neige …

Nous ne connaissions rien de la faune et la flore de la région ... 

 ***

 

Un jour de la fin du mois d’Avril,

l’épicière nous parle de muguet sauvage, qui poussait dans la montagne …

Non, ce n’était pas bien loin.

Oui, on pouvait en ramasser car "ce n’était à personne " …

Le 1er Mai, nous voilà partis, vers le lieu indiqué.

 

D’abord, nous n’étions pas les seuls :

toutes les familles des villages alentour,

en cueillaient,

sans retenue,

et repartaient avec des brassées de

" ce muguet sauvage qui n’était à personne " …

Nous aussi !

 

Nous n’avons pas manqué ce rendez-vous, les autres années.

***

 

Une vingtaine d’années plus tard,

venant d’acheter un terrain en pleine garrigue nîmoise

pour construire notre maison,

je m’intéressais à la flore locale :

arbres, arbustes, petites fleurs et orchidées sauvages …

petit à petit, j’apprenais à tout connaître.

 

Et là, SURPRISE !

 

Un jour,

je trouvais quelques pieds du " muguet sauvage " de mon enfance …

 

orchidées,protection

C’était une orchidée sauvage  (Cephalanthera longifolia,)

***

orchidées,protection

orchidées,protection

orchidées,protection

orchidées,protection

 

Bref, pendant des années,

nous avons contribué à la « maltraitance » systématique de cette orchidée : cueillette, mais aussi arrachage,

car certains en déterraient pour les installer dans leur jardin …

Ce n’était pas du désintérêt pour la nature (au contraire),

Ce n’était pas, non plus de la malveillance,

Non, c’était tout simplement de l’ignorance !!!

 

Combien d’espèces (animales ou végétales) disparaissent par « ignorance » ?

*** 

 

Pour protéger, il faut d’abord connaître ! 

 

Aujourd’hui, nous n’avons aucune excuse :

Associations de protection de la nature, internet, Facebook …

On peut tout savoir rapidement,

Il suffit d’un peu de curiosité …

***

  

C’est vrai , " la nature n’est à personne ",

en réalité, "elle est à tout le monde ",

c’est notre bien commun .

***