Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/10/2011

Garrigue ou maquis ?

Le Pistachier térébinthe pousse en garrigue,

le Pistachier lentisque pousse plutôt dans le maquis ...

Mais quelle est la différence entre "Garrigue" et "Maquis" ?

C'est la question qu'on me pose souvent.

  _________________

 

Garrigue ou Maquis ?

- Ces deux formations végétales sont caractéristiques du climat méditerranéen.

- Elles sont toutes les deux, le résultat de la dégradation d'une forêt.

Ces dégradations sont rarement naturelles (foudre, insectes ravageurs..).

Elles sont plus fréquemment dues à l'homme : élevage de chèvres, cultures, habitat, bois de chauffage, toujours précédées d'un incendie pour "nettoyer le terrain".

 

Ces agressions répétées ne permettent plus aux grands arbres de se développer.

La forêt originelle se transforme petit à petit en buissons impénétrables. 

 

Mais alors, quelles sont les différences ?

 

- La principale vient de la nature du sol.

La garrigue occupe des terrains calcaires.

Le maquis se développe sur terrains siliceux.

 

- La deuxième vient du climat.

Celui de la zone garrigue est très aride.

Celui du maquis est plus humide.

 

*** 

Qui dit changement de sol, dit changement de végétation.

 

 Le mot "Garrigue" vient de "Garrigou" (Kar, Gar, Cal) qui signifie "pierre" ou "rocher".

Les mots : Gard, karst, calanque, clapier, crau, ont la même origine, de même que le mot occitan "garric" qui désigne le chêne kermès.

 Le mot "Maquis" vient du corse "macchia" (tache) qui fait allusion aux couleurs du maquis.

***

La garrigue est un milieu ouvert, à végétation arbustive clairsemée, résultat de la dégradation des forêts de chênes verts, souvent remplacés par le chêne kermès.

 Le maquis est un milieu fermé, à végétation dense, résultat de la dégradation des forêts de chênes-liège, souvent remplacés par des arbustes épineux souvent impénétrables.

***

 Comparaisons

 

Depuis la création de ce blog, je vous parle des plantes de garrigue.

Normal ! C'est un blog "local" et Lédenon, en terrains calcaires, est entouré de garrigues.

Vous avez pû constater que malgré une apparence de "désert aride", la garrigue a une flore très riche.

Il suffit d'un peu de curiosité.

Il est à noter que la faune est aussi bien présente :

sangliers, lapins, renards, blaireaux, musaraignes, lérots, couleuvres, lézards, insectes et oiseaux (des petits passereaux : mésanges, chardonnerets..., guêpiers, tourterelles, perdrix rouges ... aux rapaces diurnes et nocturnes, jusqu'à l'Aigle de Bonelli, qui, s'il ne niche pas sur Lédenon, vient quand même chasser sur "nos terres").

***

 Pour le maquis, ce n'est pas du tout la même chose.

C'est un milieu fermé, où la lumière a beaucoup de mal à arriver jusqu'au sol.

Résultat, toutes les petites plantes qui ont besoin de la lumière pour se développer sont absentes.

 Le maquis est constitué de petits arbres et d'un sous-bois dense d'arbustes souvent épineux, rendant la zone impénétrable.

Les mammifères sont plutôt rares, seuls les sangliers osent s'y aventurer.

L'expression "prendre le maquis", (d'origine corse) explique bien ce que cela veut dire.

 

Flores caractéristiques

 

Capture d’écran 2011-08-30 à 18.24.45.jpgCapture d’écran 2011-08-30 à 18.36.06.jpg

***

Mais cela serait trop simple, car quelquefois les sols s'entremêlent, les végétaux s'adaptent ...

Certains végétaux peuvent se rencontrer dans les deux formations .

L'arbousier, le ciste de Montpellier, la lavande papillon (ou stoechas), le romarin, tous sont présents à Lédenon (à la faveur de veines de sols différents), sans qu'on puisse parler de maquis.

Telle est la nature, surprenante, imprévisible, mais toujours belle .

 

______________