Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/10/2013

Petite histoire de la tulipe

Dans ma dernière note, je vous montrais le mur de faïences

de l'arrivée du funiculaire d'Istanbul.

 

***

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipe

 Des fleurs, encore des fleurs, un mur entier de fleurs ...

Mais pourquoi des tulipes ???

***

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipe

Ces petites tulipes sont originaires d'Anatolie, région d'Asie Mineure

qui recouvre en majorité la partie asiatique de la Turquie, jusqu'en Perse,

où elles poussent à l'état sauvage.

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipe

Ce sont de petites bulbeuses, de 20 à 40 cm de haut,

à tiges grêles, et à fleurs blanches tachées de rouge carmin,

connues à Constantinople, dès l'an 1000.

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipevoyages,istanbul,bulbeuses,tulipe

Cette petite tulipe était l'emblème des sultans, qui en interdisaient jalousement le commerce.

Chaque année, une grande "Fête de la Tulipe" avait lieu, dans le Palais de Topkapi

et dans tous les jardins d'Istanbul.

***

A cette époque (XVIè siècle),

le Grand Empire Ottoman fait peur à l'Europe.

En 1554, le frère de Charles-Quint, roi de Bohème et de Hongrie, 

envoie un ambassadeur à Constantinople,

pour signer une trêve avec Soliman le Magnifique.

Augier Ghislain de Busbecq (c'est son nom),

arrive à l'obtenir après six longs mois de négociations.

Mais voilà, Augier est un homme curieux, et s'intéresse de près aux tulipes,

plantes inconnues en Europe.

Il arrive à acheter clandestinement quelques bulbes, aux gardiens de sa résidence.

Il les envoie à Charles de L'Écluse, célèbre botaniste flamand.

(Voir ma note du 13/02/2013 : le grand tâtonnement)

qui les plante dans son jardin.

mais les nouvelles vont vite et une nuit, les bulbes sont volés ...

L'affaire provoque une véritable "Tulipomania" aux Pays Bas.

Tout est bon pour posséder des bulbes de tulipes :

vols, contre-bande, marché noir, voyages en Anatolie, arrachage dans le milieu naturel ...

les bulbes s'arrachent à prix d'or ...

Un bulbe pouvait s'échanger contre des terres, des chevaux ou une maison ...

Tous les rois et les princes d'Europe, veulent des tulipes dans leur jardin...

Une frénésie spéculative se développe et va durer jusqu'au milieu du XVIIIè siècle ...

pendant laquelle des fortunes se feront et se déferont aussi facilement.

***

Le nom de "Tulipe"

Les Turcs la portaient souvent enroulée dans leurs turbans,

 "Tülbent", puis "Tulbant", "Tulpant", "Tulipant"...

On pense qu'il y a eu confusion entre le nom du turban et le nom de la fleur,

car aujourd'hui, le mot tulipe se traduit en turc par "Lale"

quand la tulipe arrive en Europe le nom de "tulipe" lui est naturellement donné.

Les botanistes rendront hommage à Charles de L'Ecluse en l'appelant :

Tulipa clusiana

***

Il y a toujours à Istanbul, chaque année au printemps, un fête des tulipes,

avec des centaines de variétés nouvelles créées ... aux Pays Bas.

 

Plus de 4000 bulbes sont plantés dans les parcs de la ville

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipevoyages,istanbul,bulbeuses,tulipe

  (Toutes les photos de tulipes et du parc ont été prises sur Wikimedia,

   car malheureusement, nos différents voyages à Istanbul, n'ont jamais eu lieu au printemps)

***

La tulipe reste le symbole d'Istanbul,

elle est partout,

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipe

même sur mes petites tortues en céramique

***

08/10/2013

Septembre : ailleurs dans le monde, Istanbul, mosaïques et faïences

 

Mosaïques et faïences

*** 

Dans les monuments d'Istanbul,

il est rare de trouver un mur nu :

certains sont recouverts de fresques peintes,

d'autres de mosaïques ou de faïences

***

Saint-Sauveur-in-Chora

***

 

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

Au départ, c'est une église orthodoxe, construite au Vè siècle.

L'extérieur, assez austère cache un intérieur couvert de fresques et de mosaïques.

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipesvoyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

Dans notre région, nous connaissons bien les mosaïques romaines,

faites de morceaux de pierres de différentes couleurs ou de marbre.

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

Ici, comme dans Sainte Sophie, les mosaïques de l'époque byzantine,

sont faites d'émaux et de pâtes de verre, souvent à fond d'or. 

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

Après la conquête de Constantinople par l'empire ottoman,

elle est transformée en mosquée.

L'islam ne permet pas la représentation humaine,

mais le grand vizir qui découvre Saint-Sauveur,

les fait recouvrir de chaux au lieu de les détruire,

ce qui finalement, les a protégées.

Aujourd'hui, Saint-Sauveur-in-Chora est devenu un musée.

 

***

Les faïences bleues d' Iznik

***

Iznik, petite ville située en face Istanbul, sur la rive asiatique du Bosphore,

était spécialisée dans la céramique et les faïences.

La ville avait obligation de réserver toute sa production au Sultan.

Les artisans fabriquèrent plus de 2000 carreaux pour la Mosquée Bleue.

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

Ci-dessus, quelques faïences du Palais de Topkapi.

***

Les stations de métro d'Istanbul

***

Chaque station est décorée par des tableaux en faïences

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

Le plan de la vieille ville,

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

le siège de Constantinople,

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipesvoyages,istanbul,bulbeuses,tulipesvoyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

des batailles navales,

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipesvoyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

des bateaux, des bateaux ...

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

mais aussi des scènes plus bucoliques.

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

Plus les stations de métro sont récentes, plus les faïences sont modernes.

***

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipesvoyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

Voici celles qui ornent le mur d'arrivée du funiculaire ,

elles sont récentes, mais accordées à la machine d'un autre âge.

Des fleurs, encore des fleurs, un mur entier de fleurs ...

Mais pourquoi des tulipes ???

***

(à suivre...)

 

 

06/10/2013

Septembre : ailleurs dans le monde, Istanbul (suite 2)

 

 Aujourd'hui, je vous emmène de l'autre côté de la Corne D'Or

*** 

 

voyages,turquie,istanbul

D'abord, nous sommes attirés par l'agitation du port .

C'est le point de départ de toutes les destinations :

travail à l'autre bout d'Istanbul, marchés sur la rive asiatique

ou croisière sur le Bosphore.

voyages,turquie,istanbul

Il y a aussi, ces "bateaux cuisines"qui vous préparent un plateau repas délicieux :

poissons grillés fraîchement pêchés,

salades ou frites ...

C'est le "fish and chips" turc ...

***

Le Pont de Galata

***

voyages,turquie,istanbul

Pour traverser le pont,

vous avez le choix entre les bateaux, les bus, le tram,

ou les taxis qui pour une somme modique, vous promèneront dans tout Istanbul.

voyages,turquie,istanbul

Mais, c'est encore mieux, à pied :

pour les points de vues,

mais surtout pour discuter avec les pêcheurs,

entre deux cris de mouettes et les sirènes des bateaux.

voyages,turquie,istanbul

La traversée du pont terminée, nous prenons le funiculaire,

qui nous mène en haut de la colline.

(On peut aussi le faire à pied, mais cela grimpe dur !)

voyages,turquie,istanbul

Nous voici dans Istiklâl Caddesi , grande et longue rue commerçante et piétonne d'Istanbul.

Ambassades, magasins de mode contemporaine, cinémas, grandes librairies, bars à la mode ...

le Pera Palas, hôtel historique ayant accueilli Agatha Christie, Greta Garbo ...

le Lycée français de Galatasaray ... et son célèbre club de foot ...

On peut prendre le vieux tramway pour monter la rue,

et la descendre à pied, ou l'inverse si vous avez prévu d'avoir beaucoup de paquets ...

Mais jamais comme ce jeune turc ...

voyages,turquie,istanbulvoyages,turquie,istanbul

De chaque côté de la rue, comme dans certains quartiers de Paris, 

des dizaines de passages couverts, abritent commerces et restaurants.

voyages,turquie,istanbulvoyages,turquie,istanbul

A faire absolument !

voyages,turquie,istanbul

A ne pas manquer, non plus, les marchands de glaces,

qui savent appeler le client ... Mais les glaces sont excellentes .

***

Au bout de la rue, à la place Taskim,

se trouve la première station d'un métro moderne, propre, sans tags ...

voyages,turquie,istanbul

... qui vous emmènera dans la banlieue d'Istanbul,

là où fleurissent les grandes tours de verre (bureaux),

et les grands centres commerciaux.

voyages,turquie,istanbulvoyages,turquie,istanbul

Nous nous sommes baladés dans "Kanyon",

que nous avons choisi pour son architecture.

La moitié des enseignes sont internationales,

les autres proposent des articles de jeunes créateurs turcs de mode ou de design.

***

voyages,turquie,istanbul

De retour, nous visiterons le nouveau musée d'Art Moderne d'Istanbul,

où malheureusement, les photos des collections sont interdites.

Mais la terrasse du bar permet un dernier coup d'œil sur le port d'Istanbul.

***

Les Stambouliotes

***

Commerçants, restaurateurs, pêcheurs, hôteliers, conducteurs en tous genres,

mais aussi, une forte population d'étudiants font d'Istanbul,

une ville jeune, active et agréable.

 

voyages,turquie,istanbul

Porteurs d'eau, vendeurs de pains ...

voyages,turquie,istanbul

 ... Cireurs de chaussures, sont des "petits métiers" que l'on ne voit plus chez nous.

Tout le monde travaille,

voyages,turquie,istanbul

Pourtant, la moindre ruelle ou petite place a toujours un coin repos

où ils s'arrêtent volontiers pour discuter autour d'un thé

voyages,turquie,istanbul

Ils jouent aussi beaucoup entre amis, dans la rue, aux dominos ou au tric-trac.

voyages,turquie,istanbul

Beaucoup sont musiciens et jouent, dans les rues pour leur plaisir.

voyages,turquie,istanbul

Ils nourrissent les chats (nombreux) du quartier.

Les habitants d'Istanbul savent prendre le temps de vivre ...

***