Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/09/2012

Une Datura

 

Sur le chemin de mon champ de pois chiches,

je découvre une plantation complète de Daturas.

Etonnée, car les plantations de Daturas sont très encadrées,

je constate finalement, que ces daturas ont envahi naturellement,

un champ d'asperges.

Les Daturas (ici Datura stramonium),

font partie de la famille des Solanacées,

comme la pomme de terre, la tomate, le tabac, ou notre pétunia des jardins.

DSC05251.jpg

C'est une plante annuelle, de 40 cm à 1 m de haut,

à grandes feuilles vert foncé, fortement dentées.

DSC05255.jpgDSC00031.JPG

Les fleurs, peuvent être blanches, de couleur crème, ou mauves, 

et mesurer jusqu'à 10 cm de long.

D'abord enroulés à la manière d'un parapluie fermé,

les pétales vont s'ouvrir lentement, pour obtenir une fleur en forme de trompette. 

DSC00319.JPGDSC05335.JPG  DSC05260.JPGDSC00016.JPGDSC00029.JPGDSC00030.jpgflore,herbacées,plantes toxiques,datura

      Le fruit gros comme une noix, hérissé de piquants, contient de nombreuses graines,

et reste en place, même après la mort de la plante.

DSC00048.jpg

La Datura stramonium est une plante annuelle,

qui se resème naturellement, dans toute terre meuble :

cultures, décombres, sables des rivières...

On la trouve dans toute la France, où elle est considérée comme une mauvaise herbe.

C'est une plante toxique, hallucinogène, provoquant des délires,

d'où ses noms communs de "Herbe aux fous", "Herbe au Diable", ou "Trompette des Anges".

***

Il existe, d'autres plantes qui ressemblent aux Daturas,

et que l'on rencontre dans les pays chauds (Hawaii, Nouvelle Calédonie...).

Les Brugmansias sont arborescentes, forment des arbustes de 5 m de haut,

pouvant vivre plusieurs dizaines d'années, les fleurs imposantes, sont pendantes,

les fruits n'ont pas d'épines...

Mais elles ne supportent pas le moindre gel.

DSC05055.JPG

Dommage, car elles sont très spectaculaires !

***

05/09/2012

Devinette : la réponse

Avez-vous trouvé ?

Oui, quatre messages avec de bonnes réponses !

"Une cosse... de pois chiche ?"(Pat)

"je me lance : cosse de pois chiche ?" (Régis)

"Bonjour Pois chiche ?" (Claire)
 
"un poids chiche pas encore écossé peut être ????" (Nady)
 
***

DSC05374 - Version 2.JPGDSC05374.JPGDSC05387 - Version 3.JPGDSC00070.jpgDSC05375 2.JPGDSC05386.JPGDSC05399.JPGDSC05304.JPGDSC05306.JPGDSC00072.JPG

 Des pois chiches !

Je suis tombée, par hasard, sur une plantation de pois chiches, déjà récoltée,

mais certains pieds en bordure du champ avaient échappé au ramassage.

Le pois chiche fait partie comme le petit pois, de la famille des Fabacées,

anciennement appelées Légumineuses.

Il est originaire du Proche-Orient (Turquie, Syrie).

Il est riche en protéines, sels minéraux, et vitamines.

Il peut se consommer chaud en accompagnement de viandes,

ou froid, en salade, accompagné de tomates, menthe ...

De Turquie, nous vient la recette de l'Houmos (ou Houmous),

sorte de purée de pois chiches écrasés, mélangée à de l'huile d'olive, de l'ail, du citron ...

que l'on mange à l'apéritif tartiné sur des taosts.

***

Au Moyen Age, le pois chiche (Cicer arietinum) était très cultivé

dans le nord du département du Gard.

Savez-vous qu'il a donné son nom à la rivière qui le traversait ?

Cicer a donné son nom à la Cèze.

***

 

19/08/2012

Souvenirs d'enfance

Enfant, je passais souvent mes vacances,

dans le "mas" (là-bas, on dit "la campagne"), de mon arrière-grand-mère,

quelque part dans la Montagne de Lure.

Là, les enfants "sages" que nous étions d'habitude,

se transformaient en véritables Sioux,

pour observer le premier écureuil,

ou pour annoncer, les premiers, l'arrivée du bouilleur de lavande.

Nous rentrions fatigués mais heureux de toutes nos découvertes,

prendre le petit déjeuner, à la maison.

***

Chez nous, le petit-déjeuner se faisait au fromage.

Eh oui ! mon arrière-grand-mère avait des chèvres,

avec qui elle faisait "ses petits Banons à elle".

Rien à voir avec ceux qu'on pouvait manger ailleurs.

Cela venait-il des poires que les chèvres "volaient"

sur les deux poiriers qui soutenaient les fils de l'étendoir,

(il leur arrivait aussi de manger le linge !!!),

ou simplement de l'eau de source ?

***

Eh bien, non !

Mon arrière-grand-mère avait un secret :

"le Pèbre d'Ail". 

( ou pébre d'aï ou pèbre d'ase, selon les régions, qui veut dire "poivre d'âne)

Une fois ses fromages formés, elle les faisait sécher sur une couche de "Pèbre d'Ail",

(qu'on allait chercher derrière la maison),

dans un endroit aéré de son grenier.

 

DSC04711.JPG

Cela leur donnait un goût très particulier, semblable à nul autre.

***

Pendant longtemps, je n'ai pas cherché à savoir le nom exact de cette plante.

Après tout, on connaît bien une plante quand on en connaît l'usage.

Connaître son nom latin, n'ajoute rien à l'affaire !

Ce n'est que bien plus tard, que m'intéressant à la botanique,

je découvris son nom :

Satureja montana, c'est-à-dire la Sarriette.

 

DSC04335.JPG

C'est une petite plante vivace,

à feuilles coriaces, d'un beau vert sapin et très aigües.

  

DSC04332 - Version 2.JPG  Satureja montana 2.JPG

Elle appartient à la famille des Lamiacées,

comme le thym, la lavande, le romarin ...

Surtout connue comme plante aromatique,

(fromages, mais aussi ragoûts, lapins ...)

c'est aussi une plante médicinale aux propriétés digestives et antiseptiques,

utilisée déjà par les Grecs pour faciliter la digestion des féculents

"pour éviter les lendemains qui chantent".

C'est une plante du Midi, qui pousse en terrain calcaire,

sur les collines ensoleillées.

J'en ai trouvé à Ledenon, en Garrigues Basses.

***

Il y a quelques années, à la recherche d'un ancêtre lointain,

je me suis arrétée devant cette "campagne".

La maison a été restaurée, branchée sur l'eau du village et équipée de tout le confort moderne.

Le linge ne sèche plus entre les deux poiriers, morts depuis longtemps,

mais cela n'a pas d'importance,

car il n'y a plus de chèvres ...

 

***