Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/09/2012

Leçons de choses ...

Leçons de choses, Sciences Naturelles, Sciences et Vie de la Terre (SVT),

les noms changent, mais les contenus restent les mêmes.

On a tous, dans toutes les classes, planté une graine de haricot dans une boîte de conserve,

afin de voir le miracle de la germination.

Une observation utile, mais un peu réductrice,

quand on connaît les astuces de la nature, pour assurer la survie de l'espèce.

D'abord, il y a d'autres modes de reproduction : 

tiges couchées ou même feuilles, capables de s'enraciner dans la terre humide,

bulbes, rhizomes, stolons ...

Mais, c'est vrai, le système de reproduction le plus classique reste la graine.

Malheureusement, quand les graines se contentent de tomber sous la plante mère,

il y a surpopulation, trop de concurrence,

peu de graines, pourtant germées, arrivent à percer,

et la plante mère est quelquefois étouffée.

Un gros gâchis !

***

Alors, il faut bouger, aller plus loin ...

Et là, merveille, chaque graine a sa ruse personnelle pour arriver à ses fins.

***

Qui, enfant, n'a pas joué à "l'hélicoptère", en lançant en l'air des samares d'érables ?

Ces samares, graines munies d'une aile membraneuse, tourbillonnent dans le vent,

pour retomber ... plus loin.

Un jeu d'enfant !

Erable.jpg

"Je sème à tout vent",

magnifique slogan, d'un célèbre éditeur de dictionnaire, pris au sens figuré,

les graines, dans ce cas étant la connaissance.

Mais ce n'est pas pour rien, qu'il a pris comme emblème les akènes de pissenlit,

graines munies d'aigrettes légères en forme de parachute,

qui s'envolent au moindre souffle de vent.

Pissenlit.jpg

Vous aurez reconnu le salsifis à feuilles de poireau,

Leuzée.jpg

et la Leuzée à cône.

Clématites.jpg

Ici, une clématite,

Petit kapokier.jpg

Là, un petit kapokier d'Australie,

dont les graines sont recouvertes de nombreux poils fins et soyeux.

Kapokier.jpg

ainsi que le grand kapokier (appelé aussi fromager),

photographié ici, dans un parc de Buenos Aires.

Cotinus.jpg

Voici les graines du Cotinus, appelé aussi "Arbre à perruques",

munies de queues plumeuses, qui lui permettent de rouler et de s'accrocher partout .

 Roule.jpg

Sur ces photos, ces buissons et ces herbes du Centre Rouge australien,

se détachent entièrement, roulent avec le vent et sèment ainsi leurs graines tout le long du trajet.

Stippa.jpg

Les graminées cumulent deux astuces :

d'abord, elles sont munies d'une aigrette, qui les fait s'envoler avec le vent,

ensuite, elles se terminent par une pointe

qui leur permet de s'enfoncer dans le sol, à la manière d'un plantoir.

Ici une Stipa appelée aussi "Cheveux d'Anges".

DSC06324.JPG

Pratiquement toutes les graminées ont ce système,

ce qui les rend souvent envahissantes. 

DSC02443.JPG

Envahissant aussi, le trèfle étoilé, dont la graine est entourée d'une petite étoile à 5 branches,

qui lui permet de se fixer au sol. 

Toutes ces graines utilisent le vent.

***

D'autres  préfèrent l'eau,

comme ces noix de coco, qui ont flotté longtemps dans le Pacifique,

et ont ainsi colonisé d'autres îles.

***

Cas particulier du Palétuvier rouge

Cet arbre de mangrove qui vit entre terre et mer,

a inventé une technique bien à lui.

 Palétuvier.jpg

D'abord, l'arbre fleurit, donnant bientôt un fruit.

Plantules.jpg

Les graines, vont germer, directement dans le fruit, alors qu'il est encore sur l'arbre,

générant ainsi une nouvelle petite plante.

Lorsque sa racine atteind 20 cm, la plantule se détache,

et soit elle se plante dans la vase, soit elle flotte et s'enracine plus loin.

***

 

Banksia.jpg

Autre allié de certaines plantes : le feu.

Ces Banksias australiens produisent des fruits en forme de cônes, très résistants,

contenant des graines dans de petites alvéoles.

Seules, chaleurs et fortes fumées de gros incendies sont capables d'ouvrir les lèvres des alvéoles

et ainsi libérer les graines.

***

En garrigue, nos cistes se régénèrent et se multiplient facilement après un incendie.

***

L'air, le vent, l'eau, le feu ces quatre éléments sont indispensables 

à la dispersion des graines.

Mais la ruse va quelquefois plus loin,

comme ces herbes des déserts australiens qui multiplient leurs chances de survie,

en produisant à la fois des graines qui ne germent qu'après de fortes pluies,

et d'autres qui ne germent qu'après un incendie.

***

A suivre !

***