Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/11/2013

Histoire d'or

 

En balade à Paris,

je me promenais sur le parvis de la Défense

où avait lieu un petit marché artisanal.

***

Là se trouvait un stand avec des bijoux en or.

 

Voyages,Brésil, herbe doréeVoyages,Brésil, herbe dorée

Des colliers, des boucles d'oreilles, des bracelets ...

tous tressés en fils d'or ...

Voyages,Brésil, herbe dorée

comme ce bracelet très travaillé ...

Voyages,Brésil, herbe dorée

Mais aussi, des plateaux, des chapeaux, des boîtes, des décorations de Noël ...

***

Mais en m'approchant j'ai vu tout de suite que ce n'était pas de l'or !!!

Explications de l'artisan amusé (je n'étais pas la première à m'être fait prendre ) :

Tout est tressé avec une herbe qui pousse uniquement dans une région marécageuse du Brésil ,

et nulle part ailleurs dans le monde :

le "Capim dourado"

appelé aussi l'or végétal.

Voyages,Brésil, herbe dorée

"Capim dourado" : (Syngonanthus nitens euriocaulaceae)

est une plante herbacée vivace dont la tige a une couleur dorée.

Ce tressage est une tradition ancestrale

transmise de générations en générations, par les femmes Quilombos, 

tribu habitant le Jalapao, région où pousse le "Capim dourado".

De nos jours, la récolte de la plante est règlementée :

- Elle a lieu uniquement entre le 20 Septembre et le 20 novembre de chaque année,

- les tiges doivent être coupées, sans toucher les racines,

- Les fleurs en graines sont laissées sur place,

afin d'assurer le renouvellement naturel de la plante.

- Le Capim dourado a été classé plante protégée.

Cette plante fait vivre une centaine de familles,

qui vendent leur travail au Brésil, mais aussi dans le monde entier.

***

J'étais ravie de faire cette découverte,

car j'ignorais complètement l'existence de cette plante !!!

***

30/11/2012

Novembre : ailleurs dans le monde (fin)

4 jours à Rio de Janeiro

***

 Rio.jpg

Ce paysage urbain exceptionnel,

lui a valu d'être classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO,

comme "Paysages Cariocas entre montagne et mer".

Il y a tous les paysages à Rio :

la mer et la baie de Copacabana,

les pitons rocheux du Corcovado et du Pain de Sucre,

la forêt de Tijuca, classée Parc National.

Favela.jpg

Etrange ville, à la fois ultra moderne et conservatrice,

riche et misérable (il reste encore d'immenses favelas),

DSC04009.jpgDSC01843.JPG

Très pieuse (cathédrale Sao Sebastiao se reflétant sur les immeubles voisins),

mais très "libérée" (ici les maillots sont des ficelles, et la drague se fait ouvertement !!!)

voyage,brésil,rio

Ville joyeuse (tout le monde connaît son Carnaval),

mais sérieuse : ici, ce n'ai pas comme à Hawaii,

les bureaux sont interdits aux vélos et aux planches de surf !!!

Pain de sucre.jpg

Le premier jour, nous montons au "Pain de Sucre", avec un téléphérique ultramoderne.

On se rend compte de l'étendue de la ville, 

peuplée de ses 6,5 millions d'habitants, intra-muros 

et des 11,5 millions de la communauté urbaine.

Vue immense sur la plage de Copacabana.

voyage,brésil,rio

La montée au Corcovado, se fait en petit train rouge,

SINGE.jpg

 à travers la forêt de Tijuca animée par des petits singes.

voyage,brésil,riovoyage,brésil,rio

De là-haut , la vue est encore plus belle !!!

***

Plage et shopping seront les seules activités des deux derniers jours.

voyage,brésil,rio

Ambiance de plage !

marchand ambulant vendant maillots, robes, t-shirts ...

paréos étalés sur la plage ...

voyage,brésil,rio

Et les fameux pavés de Copacabana .

Un peu d'histoire :

C'est Amerigo Vespucci accompagné de quelques explorateurs portugais

qui découvre et baptise le site.

C'est une grande baie (Ria en portugais)

et on est le premier janvier (Janeiro)

"Ria de Janeiro"(baie de Janvier)

qui deviendra, on ne sait comment "Rio de Janeiro" (Rivière de Janvier).

Bref, la ville est portugaise !

***

Pendant ce temps, à Lisbonne, au Portugal,

des forçats pavent les rues.

Ils ont un chef de chantier irascible, colèrique et intransigeant :

il contrôle les pavés qui doivent être tous, parfaitement alignés.

Les punitions pleuvent.

Un jour, poussés à bout, les prisonniers décident de faire des dessins au sol,

en utilisant des pavés blancs et noirs.

Colère du chef de chantier, qui va chercher un haut responsable ...

Cet homme, artiste dans l'âme, trouve ce travail très valorisant,

à la fois pour les trottoirs qu'il trouve très beaux,

et pour les prisonniers qu'il encourage à trouver de nouveaux motifs ...

(Photo en bas, à droite, prise sur les trottoirs de Lisbonne).

Les rues pavées en blanc et noir seront une marque de fabrique des Portugais,

qui, bien sûr exporteront ce savoir-faire dans leurs colonies,

et donc à Rio.

voyage,brésil,rio

Le soir, cette promenade est envahie par un marché très animé :

on y trouve un peu de tout :

des belles pièces artisanales, aux petits bracelets brésiliens à 1€ les 10,

en passant par les T-shirts, les paréos, des christs du Corcovado dans toutes les matières,

et bien sûr de magnifiques instruments de musique brésiliens.

voyage,brésil,rio

Les châteaux de sable faits dans la journée, sont mis en valeur par de savants éclairages,

et réclament quelque menue monnaie dans une écuelle bien en vue.

voyage,brésil,rio

La plage d'Ipanema, juste derrière les rochers, est encore plus belle ...

***

voyage,brésil,rio

Dernière nuit, le marché se termine, des jeunes organisent un match de volley sur la plage...

Demain, nous serons dans le froid parisien ...

***

27/11/2012

Novembre : ailleurs dans le monde

Souvenez-vous !

En Octobre, je vous avais laissés dans les glaciers argentins.

 voyages,argentine

Malgré le froid, nous resterons sur les passerelles jusqu'au soir,

tant le paysage est beau et les couleurs du glacier changeantes avec la lumière finissante .

***

Demain, nous repartons sur Buenos Aires ...

L'Argentine, c'est fini !

***

Pas tout à fait !

car au lieu de rentrer directement à Paris,

Nous avons fait un petit tour au Brésil.

***

Les chutes d'Iguaçu

voyage,brésil,iguaçu

Encore un site naturel classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO !

voyage,brésil,iguaçu

Iguaçu ou Iguazu ?

Les chutes sont à cheval sur les frontières du Brésil et de l'Argentine.

Selon que vous êtes d'un côté ou de l'autre,

vous prononcez "Iguaçu" en portugais, du côté brésilien,

et "Iguazu" en espagnol, du côté argentin ...

*** 

voyage,brésil,iguaçu

Notre hôtel, vu du ciel, dans le parc d'Iguaçu, côté brésilien, 

et situé juste en face les chutes. 

voyage,brésil,iguaçu

Aussitôt, les valises posées, nous descendons les passerelles,

pour profiter tout de suite des chutes. 

voyage,brésil,iguaçu

Il est déjà tard, nous sommes seuls,

Fabuleux spectacle !!!

voyage,brésil,iguaçu voyage,brésil,iguaçu

Aller au bout de la grande passerelle,

en contrebas de la "Gorge du Diable" ... 

voyage,brésil,iguaçuvoyage,brésil,iguaçuvoyage,brésil,iguaçu

C'est la douche assurée !!!

voyage,brésil,iguaçu

Non, je ne danse pas, j'essaie simplement de passer entre les gouttes.

Impossible, je rentrerai trempée ...

 voyage,brésil,iguaçu

JF a préféré laisser T-shirt et Kway au sec ...

 voyage,brésil,iguaçu

Ce qui frappe, dans ce lieu si fréquenté, c'est la présente d'une faune,

à la fois sauvage et très familière : tortues, iguanes, coatis,

et des papillons, comme ce petit "88" posé sur la rambarde.

voyage,brésil,iguaçu voyage,brésil,iguaçu

Ils viennent jusqu'à se poser sur nos mains 

voyage,brésil,iguaçu

La flore tropicale, est bien présente.

***

Mais nous n'avons pas vu de toucan,

 voyage,brésil,iguaçu

Celui-là était dans le "Parc des oiseaux",

voyage,brésil,iguaçu

en compagnie d'aigrettes,

voyage,brésil,iguaçu

d'ibis rouges, de perroquets, et même d'un vrai coq tricolore ...

voyage,brésil,iguaçu

Il y a même des tortues et des crocodiles 

 ***

Le lendemain est consacré au côté argentin.

Beaucoup plus de monde, de ce côté :

petit train, bateaux, nombreuses passerelles ...

 voyage,brésil,iguaçu

Mais cela n'enlève rien à la beauté du site.

 voyage,brésil,iguaçu

Les dernières passerelles nous mèneront jusqu'à la "Gorge du Diable",

déjà vue du côté brésilien. 

voyage,brésil,iguaçu

Le vacarme de l'eau, ne dérange pas les oiseaux qui nichent sous les cascades.

voyage,brésil,iguaçu voyage,brésil,iguaçuvoyage,brésil,iguaçuvoyage,brésil,iguaçu

Au revoir, Iguaçu,

demain nous partons pour Rio ! 

***