Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/05/2014

Prudence !

 

Cela devait arriver !!!

Vu le fort mistral qui souffle depuis le début de la semaine,

le préfet du Gard a décidé d'avancer d'un mois la période d'interdiction des feux.

***

Voici son communiqué :

 

 

Au vu des conditions climatiques de sécheresse et de vents violents

que subit le département,

le Préfet du Gard a décidé d’avancer au 16 mai 2014 la date de l’arrêté

interdisant l’emploi du feu.

Dès lors, l’ensemble des services de l’État dans le Gard

seront mobilisés afin de veiller aux risques de départs de feu

et aux conduites dangereuses susceptibles d’être à l’origine d’incendies.

Le Préfet de l’Hérault a pris les mêmes mesures.


L’EMPLOI DU FEU EST DONC INTERDIT PARTOUT ET POUR TOUS 


à compter du 16 mai et jusqu’à nouvel ordre sur l’ensemble du département du Gard, 

afin de prévenir les incendies et protéger les populations


SONT INTERDITS : 
Les brûlages de végétaux coupés ou sur pieds, 
L’écobuage, 
Les feux de camp, 
Les barbecues en zone végétalisée, 
L’incinération des déchets verts issus de l’entretien des jardins, parcs et espaces verts

 
Soyez responsable ! 
Les propriétaires ont pour obligation de débroussailler autour de leur habitation afin d’assurer leur propre protection

et d’améliorer la sécurité des agents du service départemental

d'incendie et de secours .

Les déchets issus du débroussaillement ne doivent pas être brûlés

mais amenés en déchetterie ou broyés puis stockés.

 

RÉGLEMENTATION À CONNAÎTRE : 


Toute l’année en forêt, il est interdit de fumer et de faire du feu ! 
Le code forestier interdit de « porter ou d’allumer du feu à l’intérieur et jusqu’à 200 m des bois, forêts, plantations, landes et maquis ».

Soyez vigilant ! 

Un mégot mal éteint ou une braise peut causer un incendie. Vous pouvez être à l'origine d'un départ de feu et faire subir à d'autres de graves dommages. 
Allumer une cigarette ou un feu de camp en forêt est passible d’une amende de 135 € qui sera aggravée en cas de responsabilité de dégâts à autrui.

Les auteurs même involontaires d’un incendie sont systématiquement recherchés et poursuivis.

 

Vous êtes avertis , alors Prudence !!!

***

15/05/2014

Le Nombril-de-Vénus ...

 

Encore un nom bizarre, pour une petite plante,

cette fois, bien de chez nous.

Flore, Crassulacées, nombril de Vénus,

Le Nombril-de-Vénus (Umbilicus rupestris),

est une petite plante succulente qui vit dans les rochers, ou les murs en pierres sèches,

le plus souvent exposés au Nord, car elle n'aime pas le soleil.

Comme toutes les Crassulacées, elle stocke l'eau dans ses feuilles charnues,

ce qui lui permet de résister à la sécheresse.

La voici, photographiée au mois de Mars, 

dans un jardin de Lédenon.

Flore, Crassulacées, nombril de Vénus,

Flore, Crassulacées, nombril de Vénus,

flore,crassulacées,nombril de vénus

La voici, photographiée le 1er Mai.

Des hampes florales se sont développées,

portant chacune une multitude de petites fleurs vertes, en forme de clochettes.

***

flore,crassulacées,nombril de vénus

flore,crassulacées,nombril de vénus

Sur ces deux photos, prises le 8 mai,

les clochettes ont blanchi, mais restent souvent blanc verdâtre. 

Il faudra attendre l'été, pour obtenir des graines,

qui se disperseront avec le vent,

et qui, si elles trouvent un endroit favorable (fentes de mur, rochers à l'ombre),

donneront naissance à de nouvelles plantes.

 

***

Les feuilles du Nombril-de-Vénus, peuvent être ajoutées à des salades,

à qui elles donneront une saveur douce et une sensation de croquant inattendues.

*** 

N'essayez pas de l'arracher, car la plante est fragile, cassante, et vous risqueriez de la tuer. 

Bien qu'elle ne bénéficie d'aucune protection officielle,

elle reste assez rare chez nous.

Elle préfère les vieux murs granitiques et le climat de la Bretagne.

***

 (Merci à Brigitte, de nous avoir laissé son jardin accessible !)

 

 

 

13/05/2014

Galles, champignons ??? La réponse

 

Souvenez-vous

mes notes du 08 et 09 Mai !

***

Les chênes de Maité

 

 Bonjour,


Deux troncs de chêne très proches portent ces curieuses boules tigrées qui nous laissent perplexes.
De taille légèrement inférieure à 1cm, leur enveloppe, jaune tigrée, est souple et résistante. On les trouve semble t'il aux points d'insertions des feuilles qui apparaissent nombreuses sur les troncs de ces arbres qui ont été taillés à l'automne.
L'intérieur contient une bouillie jaune verdâtre sans parasite détectable à l'œil, elle doit être très appréciée par les fourmis qui sont nombreuses sur les lieux de contamination.
Serait ce des galles? je vous soumets la question ou à votre réseau de spécialistes.
Merci d'avance.

Maite Loones

 

photo 2.JPG

photo 1.JPG

 DSC05586.jpg

***

Comme dit Maité :

"j'ai activé mon réseau"

J'ai envoyé hors blog, ces photos, à plusieurs spécialistes des arbres, des parasites ...

Hier, j'ai eu une réponse .

J'avais contacté François K,

qui, lui même a contacté Jean-Luc F,

qui a tout envoyé à Louis-Michel N .

Voici sa réponse :

 

A priori, ce sont bien des cochenilles :

- les billes tigrées : Kermes quercus,

- les billes noires : Kermes illicis,

d'où l'attrait des fourmis qui viennent chercher du miellat.

***

La réponse émane de scientifiques travaillant au Département de la Santé des Forêts.

***

Grand merci à tous !!!

***