Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/09/2012

Septembre : ailleurs dans le monde, Madagascar, le Sud


Nous continuons donc, la Nationale 7 jusqu'à Tuléar, son terminus.

A la sortie de Fianarantsoa, le long de la route, 

les artisans nous attendent.

 Animaux raphia.jpgPaniers.jpg

Animaux et paniers en raphia, cultivé vers le Canal des Pangalanes.

1€ le panier, contre 20 en France sur les marchés .........

Nous en achetons pour toute la famille : c'est léger, c'est permis !

 Récup.jpg

Camions et petites voitures fabriquées dans des bidons et des canettes de Coca Cola, 

ou dans des caissettes en bois.

DSC06504.JPG

Car ils sont les rois de la récupération !

Ils fabriquent même ces marmites,

en faisant fondre toutes les chutes d'aluminium qu'ils trouvent.

Et ceci au mépris de toutes les règles de sécurité, du monde du travail.

Ils manipulent l'alu fondu (donc bouillant), sans gants.  

Pire, ils maintiennent le moule rudimentaire entre leurs pieds nus !!!

***

Visite de la réserve naturelle d'Anja, où vivent des Lémurs catta, 

appelés "Makis".

 Cattas.jpg

A la fois vifs, curieux et méfiants ces makis sont adorables !

***

Nous partons pour le parc du Massif de l'Isalo.

DSC02492.JPG

Malheureusement, quelques kilomètres avant tout brûle !

DSC06857.JPG

Un énorme incendie menace le parc.

Par mesure de sécurité et les guides étant réquisitionnés

pour combattre le feu, le parc est fermé pendant 3 jours ...

Dommage !

Heureusement, nous sommes dans un magnifique hôtel, à la limite du parc. 

 DSC06881.JPG

Notre maison est à côté de la piscine, au fond, dans l'angle.

DSC02574.JPG

et nous avons  un chauffeur inventif,

qui nous a emmenés voir autre chose , de presque aussi beau !

 Pachypodiums.jpg

A la manière des baobabs, les pachypodiums conservent l'eau de pluie dans leur tronc,

et peuvent résister ainsi à la sécheresse.

DSC02581 - copie 1.JPG

 ***

Nous reprenons la RN 7.

Quelques kilomètres plus loin, nous arrivons aux mines de saphir.

 Saphir.jpg

Chaque cabane cache un trou de mine,

les bagarres sont nombreuses,

notre chauffeur "ne souhaite pas" nous arrêter ...

Nous continuons, sans regrets.

***

Nous préférons visiter l'arboretum d'Antsokay.

DSC01160.JPG

40 Ha, 1000 espèces de végétaux, dont 90% sont endémiques

et à 2Km seulement du Tropique du Capricorne,

l'Arboretum d'Antsokay a été crée par un botaniste suisse (Hermann Petignat),

tombé amoureux fou de cette flore si particulière.

Après avoir acheté plusieurs parcelles,

ce botaniste a entrepris de multiplier par graine, bouture, ou transplantation,

les plantes les plus menacées, par les feux de brousse, la déforestation,

et quelques pépiniéristes pillards.

Après 25 ans de passion, il ouvre son arboretum aux visiteurs passionnés :

deux heures de visite accompagnés par un excellent guide malgache.

Privé il est auto-financé par les billets d'entrée, la boutique et le restaurant.

 

voyages,madagascar

1-  Pachypodium geayi : spécimen remarquable (+de 4m de haut)

2- Commiphora simplicifolia :appelé "Arbre à Vazaha" (européen),

car son écorce pèle quand il fait trop chaud...

3 et 4- Didierea madagascariensis : appelé "Arbre pieuvre" à cause de son port,

et à branches très épineuses.

Voilà trois exemples d'adaptation à la sécheresse :

Tronc à réserve d'eau, écorce qui se desquame, longues épines.

En 2003, il y a eu 10 mn de pluie ... Depuis plus rien !

***

La RN 7 s'achève à Tuléar.

A partie de là, nous ne verrons plus de route goudronnée.

Nous continuons jusqu'à Ifaty, par une piste de sable,

pour nous installer, en bord de mer, à l'Hôtel Paradisier.

DSC01218.JPG

Quatre jours de plage, piscine, repos

et balade dans leur extraordinaire jardin épineux.épines.jpgParadisier 1.jpgDSC02595 - copie 1.JPG

La plage, c'est fini,

demain nous prenons l'avion pour Morondava sur la côte Ouest. 

 ***

 

 

25/09/2012

Les cigognes sont de retour

Des cigognes dans le ciel de Bezouce

***

faune,oiseaux,cigognesfaune,oiseaux,cigognesfaune,oiseaux,cigognes

Si vous photographiez des cigognes, en vol,

vous pouvez envoyer vos photos au COGard ( Centre Ornithologique du Gard).

cela leur permet de faire des comptages.

faune,oiseaux,cigognes

La majorité des cigognes sont baguées :  

leur code indique leur région de provenance.

Sur ces photos prises l'année dernière,

les spécialistes du COGard, ont pu distinguer :

- des cigognes normandes,

- des cigognes alsaciennes,

- des cigognes espagnoles ,

- des cigognes allemandes.

***

Alors, à vos appareils !

Envoyez vos photos à

assoc@cogard.org

***

 faune,oiseaux,cigognes

 

 

 

 

 

24/09/2012

Septembre : ailleurs dans le monde, Madagascar

 

Un mois sur l'île de Madagascar

***

Madagascar.jpg

Située en plein Océan Indien,

entre l'île de la Réunion et les côtes d'Afrique,

dont elle est séparée par le Canal du Mozambique,

la "Grande Ile" (comparez avec la Réunion ou l'île Maurice),

est souvent appelée "l'île Rouge" ou le huitième continent.

C'est la cinquième île du monde en superficie, 

après l'Australie, le Groenland, la Nouvelle Guinée et Bornéo.

En un mois de voyage, nous en avons visité la moitié seulement.

Des hauts plateaux arides, des vallées vertes,

des forêts sèches, des rivières,

sans oublier les lagons protégés par une barrière de corail,

font, qu'à Madagascar, plusieurs climats se rencontrent :

- climat équatorial humide, avec période de mousson,

- climat subtropical,

- climat désertique.

Madagascar est "un morceau" qui s'est détaché de l'Afrique,

lors de "la dérive des continents",

ce qui explique la présence d'une faune et d'une flore,

que l'on trouve aussi au sud de l'Afrique.

Mais, comme toutes les îles, longtemps inoccupées,

la faune et la flore originelles ont été préservées.

On trouve ainsi à Madagascar, des espèces endémiques,

c'est-à-dire qu'on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde.

***

Carte Mada 2.jpg

Nous atterrirons à Tananarive (Antananarivo en malgache), Tana pour tout le monde.

Nous descendrons ensuite jusqu'au Sud par la Nationale 7.

En moitié chemin, nous ferons un crochet vers l'Est, sur le Canal des Pangalanes.

Du Sud nous prendrons l'avion vers l'Ouest, à Morondava.

Ensuite, nous quitterons la grande île, pour aller dans les îles Nosy Be et Tsarabanjina.

***

Ces quatre régions sont complètement différentes :

 Plateau.jpg

Les hauts plateaux du centre : une terre aride et une zone d'élevage

 DSC02484 - copie 1.JPG

L'Est

 La région où il y a deux saisons :

- La saison des pluies,

- et la saison ... où il pleut !

(Rizières, thé, fruits tropicaux, épices, vanille ...)

Sud-Ouest.jpg

Le Sud et l'Ouest

C'est une zone de grande sécheresse : épineux et baobabs.

Heureusement, il y a la pêche !

 DSC02936.JPG

Les îles

Plages, soleil, plongée :

les habitants vivent du tourisme.

***

Tananarive

La capitale est une ville bouillonnante, grouillante, bruyante ...

Bien sûr, nous avons visité quelques monuments historiques, les marchés,

mais le plus agréable et inattendu, c'est un lac, en pleine ville, entouré de Jacarandas.

 Jacarandas.jpg

***

La Nationale 7

Eh oui, ce sont les français qui ont construit la route !

Elle part de Tana  et va jusqu'à Tuléar en traversant toute la moitié sud de l'île.

DSC06507.JPGDSC06909.JPG

La route est belle, droite, goudronnée ... Et ce n'est pas le cas partout !

Rizières.jpg

D'abord, nous traversons la région des rizières,

Briques.jpg

... et des fours à briques.

Ils fabriquent d'abord des briques en terre, 

les laissent sécher au soleil,

puis ils s'en servent pour construire un four,

et allument un feu à l'intérieur.

Les briques cuites sont prêtes pour les maisons futures.

Maisons.jpg

Les petits villages sont beaux, entourés de jolis jardins fleuris.

DSC02467.JPG

Rencontre insolite d'un groupe de menuisiers,

livrant des bureaux d'écoliers à l'école voisine.

 Sifakas.jpg

Nous visiterons une réserve privée, le Lémur's Park,

regroupant quelques familles de lémuriens : ici des Sifakas.

Les Sifakas ont une manière particulière de se déplacer au sol :

Ils font des petits sauts,

grands, ils sont obligés d'écarter leurs bras pour tenir en équilibre.

On dirait qu'ils dansent...

Pierres.jpg

C'est la région des pierres :

célestine, quartz rose, labradorite, agate, jaspe orbiculaire, tourmaline, grenats,

aigue-marine, améthyste, citrine, chrystal de roche, béryl rose ...

Ils en ont tellement qu'ils s'en servent pour construire des murs.

 Bois.jpg

C'est aussi la région où on trouve le plus beau travail du bois.

Bien sûr on se laisse tenter, mais c'est lourd dans les valises ...

***

Arrivés à mi-parcours (Fianarantsoa),

 Nous partons faire un crochet vers l'est, en train, vers le Canal des Pangalanes.

 

 ***

  Le départ du train est prévu à 8h,

à 7h30 nous sommes sur le quai de la gare.

 

voyages,madagascar

 

voyages,madagascar

Bien sûr, nous sommes en première classe !

Mais cela n'a vraiment rien à voir avec un TGV ...

voyages,madagascar

Nous sommes consternés par l'état sanitaire des enfants !

***

Arrivés à Manakara, tard, très tard,

nous nous couchons très vite, car demain, nous partons en pirogue sur le canal des Pangalanes.

voyages,madagascar

Ici, les maisons sont en bois, et chacun a sa pirogue.

voyages,madagascar

Quelques lémuriens viennent chaparder des bananes.

voyages,madagascar

Ici, l'Océan Indien est hostile : courants, grosses vagues, requins ...

voyages,madagascar

La vie est sur le canal : poissons, crevettes,

mais aussi ramassage de roseaux, de raphia, taro ...

Construit par les français, au début du XXème siècle, parallèle à la mer et long de 700 Km,

il relie Manakara à Tamatave, au nord.

C'est le seul moyen de communication, pour les habitants

qui ne peuvent utiliser ni l'océan, trop dangereux, ni la route, car personne ne possède de véhicule.

 

voyages,madagascar

On nous avait dit, que dans ce village, il y avait une école.

Construite par les italiens, enseignant fourni gratuitement par la France,

il manquait les livres.

Anciens enseignants, nous avons raflé tous les livres scolaires de nos placards,

nous avons acheté des dictionnaires, et nous sommes arrivés avec deux valises pleines.

Au revoir les enfants et bon travail !

voyages,madagascarvoyages,madagascar

Ils cultivent un agave spécial : des feuilles pelées, écrasées et séchées, ils tirent le sisal. 

Ils ramassent aussi les graines du "Ceasalpina crista", arbuste très épineux,

qu'ils vendent aux fabricants d'awalé.

voyages,madagascar

Deux jours plus tard, nous reprenons la route pour rejoindre le Parc Naturel de Ranomafana. 

Ici, les habitants vivent de l'agriculture :

voyages,madagascar

Clous de girofle séchant sur des bâches à même la route, fruits tropicaux, taro ...

voyages,madagascar

crevettes et poissons séchés tirés du canal,

voyages,madagascar

Et bien sûr, vanille et riz.

voyages,madagascar

Le Malgache est un gros consommateur de riz : un énorme bol à tous les repas,

même au petit déjeuner. 

voyages,madagascar

Le Parc de Ranomafana abrite quelques animaux très rares,

comme ce Microcebus, minuscule petit lémurien nocturne.

La visite, de nuit, dans un terrain accidenté et très boueux, est très difficile.

Heureusement, la visite de jour, le lendemain, est très agréable et instructive :

autres lémuriens diurnes, et une flore de zone humide très différente

de celle que nous avons déjà vue : orchidées, euphorbes tropicales ...

 

voyages,madagascar

Visite de l'usine de thé de Samhambavy,

où tout est fait sur place : cueillette, séchage, broyage, et emballage.

On peut même déguster avant d'acheter à la boutique.

 

***

 

C'est dans cette région que nous verrons

le plus d"Arbre du Voyageur" (Ravenala madagascariensis),

emblème de Madagascar, et de la compagnie aérienne nationale "Air Madagascar".

voyages,madagascar

L'Arbre du Voyageur qui ressemble à un palmier, n'en est pas un.

Ce n'est même pas un arbre.

C'est une plante herbacée de la famille des "Strelitziacées" .

Arbre très utile, le tronc sert à la construction des cases,

les feuilles séchées recouvrent les toits, et les tiges des feuilles sont gorgées d'eau,

ce qui peut permettre à un voyageur de se désaltérer.

(d'où son nom d'Arbre du Voyageur")

 

***


Une autre plante est présente partout :

Euphorbia madagascariensis

voyages,madagascar

C'est une euphorbe toxique,

proche du Poinsetia (appelée aussi "Etoile de Noël"),

que l'on vend pourtant, en France dans toutes les jardineries,

au moment des fêtes de Noël.

 

***

Voilà, le petit crochet vers l'Est est terminé, 

nous retournons à Fianarantsoa, sur la RN 7.

 

***