Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/01/2013

Décembre : ailleurs dans le monde, La Réunion

 

La faune de La Réunion

***

Voyage,la Réunion,faune

D'abord le Paille-en-Queue (Phaethon lepturus),

que l'on voit aussi bien dans les gorges, où il niche dans les falaises,

qu'en bord de mer, car il se nourrit de petits poissons qui nagent en surface.

C'est une espèce indigène (originaire de La Réunion), protégée.

***

Voyage,la Réunion,faune

Le Tec-Tec ou Tarier de La Réunion (Saxicola tectes)

On peut le voir dans toutes les forêts de basse altitude (Maximum 800 m).

Mâle et femelle sont différents :

noir et ventre orangé pour le mâle,

marron et gris, pour la femelle, plus petite.

C'est une espèce endémique (qui ne vit nulle part ailleurs dans le monde) de La Réunion.

Le Tec-Tec est protégé.

Il se nourrit d'insectes, de larves et de chenilles.

Voyage,la Réunion,faune

Chronique d'une mort annoncée ...

***

Voyage,la Réunion,faune

Sur la photo du haut, une autre espèce endémique et protégée :

Le Merle Pays ou Bulbul de La Réunion (Hypsipetes borbonicus),

photographié ici, dans la forêt de Bélouve,

et largement concurrencé par le Merle Maurice ou Bulbul Orphée (Pycnonotus jocosus),

espèce introduite de l'île Maurice, qui se nourrit des mêmes fruits que lui.

(Photo du bas)

***

Voyage,la Réunion,faune

Une autre espèce introduite, mais qui ne fait de mal à personne,

le Cardinal (Foudia madagascariensis).

On le trouve un peu partout sur l'île, sauf en altitude.

***

Voyage,la Réunion,faune

Le Tisserin gendarme ou Bellier (Ploceus cucullatus) 

Originaire de Madagascar, il a été introduit par accident, caché dans les cales d'un bateau.

D'après la rumeur réunionaise, les Tisserins, sitôt arrivés se seraient installés dans la propriété

d'un certain Monsieur Bellier, ce qui leur a donné ce nom local de" Bellier".

Ils vivent en colonies, construisant des nids d'herbes tissées, avec une ouverture vers le bas.

Ils se nourrissent principalement de graines.

***

Quelques insectes

Voyage,la Réunion,faune

- D'abord le fameux moustique (Aedes albopictus) ou "Moustique tigre",

vecteur du Chikungunya. C'est le seul qu'on ait vu.

- Une énorme araignée de 4 à 5 cm, (paraît-il inoffensive), aux longues pattes oranges et noires ,

suspendue au-dessus d'un chemin, dans sa toile,

la Bibe (Nephila inaurata).

- Un petit monarque (Danaus chrysippus), à la Pointe-au-sel, près de Saint-Leu
 
*** 

Voyage,la Réunion,faune

Sur les murs de notre hôtel, au bord de la plage de Saint-Gilles :

un Gecko vert à trois taches (Phelsuma laticauda).

Trois traits rouges au bas du dos,

le haut des yeux, le bout des pattes et de la queue, d'un beau bleu turquoise,

le haut du dos parsemé de jaune, (qui lui a donné aussi le nom de poussière d'or),

 ce gecko est endémique de Madagascar, mais  il a été introduit dans tout l'Océan Indien. 

***

 

La Réserve Naturelle Marine

 ***

Voyage,la Réunion,faune

Elle protège l'étroit lagon qui s'étend de Saint-Leu à Saint-Paul, sur 50 Km environ.

Voyage,la Réunion,faune

148 espèces de coraux, plus de 500 espèces de poissons ont été comptabilisées dans la réserve. 

 Voyage,la Réunion,fauneVoyage,la Réunion,faune

Rejets domestiques ou agricoles, pêche abusive, piétinement du corail par les touristes,

tout cela est aujourd'hui encadré, et accompagné d'une concertation constante.

***

En espérant que le cyclone n'aura pas fait trop de dégâts ...

***

03/01/2013

Décembre : ailleurs dans le monde, La Réunion

 

La forêt de Belouve

***

voyage,la réunion,flore

Vue du belvédère ... un océan de verts :

vert foncé des cryptomérias,

vert clair des fougères arborescentes (Cyathea borbonica)

gris vert des brandes blancs (Stoebe passerinoides)

voyage,la réunion,flore

Après avoir fait une pause au gîte de Bélouve, 

nous partons sur le chemin de  l'École Normale, en direction du Trou de Fer.

voyage,la réunion,flore

Un chemin de bois a été installé par l'ONF,

ce qui permet d'éviter la boue, 

et surtout de ne pas se perdre, dans cette forêt primaire très dense.

voyage,la réunion,florevoyage,la réunion,flore

Cryptomérias, fougères, arborescentes ou pas,

et des tas d'autres arbres dont je ne vous dirais pas le nom latin,

car leur nom local est cent fois plus sympathique :

Bois maigre, Bois de savon, Bois de pomme, Bois de corail, Bois d'éponge,

Bois de Laurent Martin, les calumets ...

C'est la forêt de "Bois de Couleurs des Hauts" .

Mais sous ces noms amusants se cachent des plantes endémiques de La Réunion,

heureusement protégées par le "Parc National".

voyage,la réunion,florevoyage,la réunion,flore

Les pluies et le brouillard quotidiens favorisent la présence de nombreux lichens,

comme cette "barbe de Saint-Antoine (Usnea barbata)

***

Mais nous étions venus chercher des orchidées sauvages.

Sur l'île, il y a des orchidées toute l'année,

mais le mois de Novembre n'est pas la meilleure saison pour les observer.

Un vrai spécialiste qui ne ferait le voyage QUE pour les orchidées viendrait plutôt en Janvier ...

Mais c'est aussi la période des cyclones ...

Donc voilà les photos des quelques orchidées que nous avons vues.

 ***

voyage,la réunion,flore

D'abord une petite orchidée qui pousse aussi bien sur les arbres (épiphyte),

sur les rochers moussus (lithophyte), ou dans la terre :

Cynorkis ridleyi

la seule que nous ayons trouvée qui soit endémique de l'île.

voyage,la réunion,flore

voyage,la réunion,flore

Cynorkis squamosa

trouvée sur un tronc d'arbre moussu.

voyage,la réunion,flore

voyage,la réunion,flore

voyage,la réunion,flore

Un parterre de petites tiges (au moins 40 pieds),

portant chacune une dizaine de boutons.

Cynorkis rosellata

Malheureusement, une seule fleur ouverte !

voyage,la réunion,flore

Arnottia mauritiana

Nous en avons trouvées plusieurs, sur des vieux troncs d'arbres couverts de mousses :

des blanches, des rose pâle, des rose violacé,

et même une , en fin de floraison, tachée de rouille.

voyage,la réunion,flore

***

Nous avions déjà trouvé, en grande quantité des

Benthamia latifolia

sur les talus exposés au nord de la route forestière du Haut Mafate,

à hauteur du parking, avant le début du sentier de La Nouvelle.

voyage,la réunion,florevoyage,la réunion,florevoyage,la réunion,flore

Des hampes de 80cm à 1m de haut,

des dizaines de petites fleurs jaune verdâtre,

on ne peut pas vraiment se tromper.

***

voyage,la réunion,flore

Plus tard, dans le voyage, nous trouverons une petite orchidée non fleurie,

sur le sentier qui part de Cilaos et qui arrive à Marla, dans le cirque de Mafate.

voyage,la réunion,florevoyage,la réunion,flore

 Ti-carambole, c'est son nom local, à cause de la forme de son bulbe .

Bulbophyllum nutans

Un faux bulbe aérien en forme de carambole, deux feuilles,

d'où sort une petite hampe florale.

voyage,la réunion,flore

En vieillissant, les pseudos bulbes deviennent rouge orangé avant de sécher complètement .

***

Si vous êtes fanas des orchidées sauvages de La Réunion,

il existe un livre qui leur est entièrement consacré.

Orchidées de la Réunion

(Patrice Bernet)

Introuvable en France avant mon départ, j'avais contacté son auteur et il me l'avait envoyé.

"Tarif du transport et RIB” - patrice.bernet@yahoo.fr

 

Mais ne comptez pas l'amener en balade,

c'est un gros "pavé" qui pèse plus de deux kilos ...

***


01/01/2013

1er Janvier 2013

FêtesFêtesFêtesFêtesfêtesFêtesFêtes