Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/12/2012

Epices et parfums : le café

Une légende

***

Cela se passe au Yémen, au VIIème siècle.

Allah donne à Mahomet, une plante de son jardin céleste

pour lui donner la force de créer l'Islam.

Une de ses graines tombe à terre,

germe et donne un petit arbre aux fruits rouges.

Un troupeau de chèvres passe par là et dévore tous les fruits.

Elles sont intenables toute la nuit.

Le petit berger va se plaindre au monastère voisin.

Intrigués, les moines arrivent à tirer de ces fruits, 

un breuvage noir qui leur donne une intensité jusque là inconnue.

Ils le baptisent "qahwah" (l'excitant).

***

Un peu d'histoire

***

La légende est belle,

mais d'autres pays revendiquent la découverte du café.

L'Éthiopie, par exemple,

qui clame haut et fort que le café poussait chez eux, à l'état sauvage,

et que c'est un voyageur éthiopien qui a planté le premier café au Yémen.

Il y a d'ailleurs créé la ville de Mokkha, où il reste quelques vestiges.

L'Éthiopie est un lieu de passage, et très vite,

le café va se répandre dans tous les pays musulmans,

jusqu'en Perse, en Inde et en Turquie ...

De Constantinople, elle arrive très vite à Venise, puis dans toute l'Europe,

où on l'appellera "arabica" ou "moka".

***

Un peu de botanique

***

Le caféier (Coffea arabica)

Le caféier est un petit arbre, souvent taillé à 2 m dans les plantations,

pour faciliter le ramassage.

C'est un arbre qui a besoin d'ombre.

dans la nature, on le trouve souvent sous les grands arbres.

Les premières fleurs n'arrivent que 3 ou 4 ans après la semence,

et les premiers fruits à l'âge de 5 ou 7 ans.

DSC01807.JPGDSC01810.JPGDSC01809.JPG

La floraison, abondante, blanche et très parfumée,

attire un grand nombre d'insectes, qui se chargent de la pollinisation.

Capture d’écran 2012-12-03 à 18.59.55.png

Chaque arbre donne à peu près, 3 kg de fruits qu'on appelle "les cerises".

Capture d’écran 2012-12-03 à 19.07.38.png

D'abord vertes, jaunes, oranges,

DSC06276.JPG

elles sont mûres quand elles sont bien rouges, presque grenat.

Les récoltes qui donnent le meilleur café, se font à la main, cerise après cerise,

même s'il faut revenir plusieurs fois sur le même arbre.

Capture d’écran 2012-12-03 à 17.44.10.png

                                                                                                               (photo Wikipédia)

Chaque cerise contient deux fèves (les grains de café),

entourées dans une pulpe juteuse, qu'il faut éliminer.

Les grains de café sont jaune anis, mais tout le monde dit "vert", c'est à dire cru.

Il ne manque plus qu'à les griller, pour développer leur arôme.

Plus on le grille, plus il est noir, plus il est fort.

Les italiens vont jusqu'aux grains noirs, 

alors que les Américains arrètent la torréfaction quand le grain est à peine couleur noisette.

***

Attention cependant, le café est vraiment un excitant :

6 tasses de café par jour est le maximun autorisé.

Au delà, vous risquez : nervosité, irritablité, palpitations cardiaques ...

***


03/12/2012

Épices et parfums : Le chocolat

Si comme moi, vous organisez les fêtes de Noël chez vous, pour toute la famille,

vous devez être plongés dans d'interminables listes.

Cadeaux, déco, sapin, menu ... Le choix est immense !

Mais il y a un ingrédient indispensable aux fêtes de Noël.

Vous en offrirez et vous en recevrez certainement,

vous le dégusterez dans les gâteaux, les glaces,

en accompagnement du café,

on peut même en mettre dans les sauces ...

ou simplement seul, pour le plaisir de gourmandise.

Cet ingrédient magique, c'est, bien sûr :

le chocolat 

***

Un peu d'histoire

Bien avant leur découverte par les Européens,

les habitants d'Amérique Centrale, utilisaient le cacao.

Les Mayas, les Aztèques, fabriquaient avec les gousses séchées et écrasées,

une boisson froide, agrémentée d'un peu de piment.

C'était une boisson, surtout dégustée pendant les rites religieux.

Ils appelaient l'arbre : Theobroma cacao (Nourriture des Dieux)

***

Quand Christophe Colomb découvre le Honduras,

les habitants lui offrent des fèves de cacao.

Sur le moment, il n'apprécie pas ce don à sa juste valeur.

Mais les indigènes l'utilisent aussi comme monnaie :

un lapin vaut 10 fèves,

et un esclave 100 ...

***

Les Espagnols en ramèneront en Europe,

et en ajoutant du sucre, du lait, en enlevant le piment ...

arrivèrent à créer une boisson chaude très à la mode.

***

Un peu de botanique

***

Le Cacaoyer (Theobroma cacao)

 

flore,arbres,cuisine,noël,cacao,chocolat

                                                                                                                                 (Photo prise en République Dominicaine)

Le cacaoyer est un arbre, à feuilles persistantes,

originaire des zones tropicales d'Amérique Centrale et d'Amazonie. 

Aujourd'hui, sa production s'est étendue à l'Afrique Occidentale (Côte d'Ivoire ...)

Il est dit "cauliflore" (de caulis = tige et flore = fleur)

car ses fleurs (et par la suite les fruits) poussent directement sur le tronc.

Les fruits à maturité, peuvent être verts,

flore,arbres,cuisine,noël,cacao,chocolat

ou rouge sombre, comme ici, sur l'île de La Réunion.

flore,arbres,cuisine,noël,cacao,chocolatflore,arbres,cuisine,noël,cacao,chocolat

                                                                                                                       (Photos prises sur l'île de Grenade - Antilles)

Les fruits, appelés "les cabosses", contiennent des graines appelées "fèves",

entourées par une pulpe blanchâtre.

Les Aztèques les faisaient sécher au soleil,

aujourd'hui, une fois débarassées de leur pulpe blanche, elles sont torréfiées, écrasées...

flore,arbres,cuisine,noël,cacao,chocolat

                                                                                                ( Photo prise à l'aéroport de Fort de France - Martinique)

Aux Antilles, on les présente sous forme de pâté ou de longs cigares.

cette préparation est utilisée, rapée pour les gâteaux ou les chocolats chauds. 

***

Un peu de gourmandise

***

Bien sûr, vous trouverez, dans la région, d'excellents chocolatiers.

(mon préféré a sa boutique à Saint-Rémy ...)

En plus de proposer des chocolats de différentes origines,

ils ont créé des mélanges de goûts en ajoutant des épices, des parfums, des fruits :

vanille, gingembre, anis étoilé, poivre, clous de girofle,

lavande, romarin, menthe,  basilic, thym,  café, thé,

réglisse, citron vert, oranges...

Il y en a vraiment pour tous les goûts.

***

 

Une petite recette à ma façon

 *** 

Petits pavés aux marrons

***

Ingrédients :

- 200 g de chocolat dessert, noir corsé,

- 200 g de crème de marron,

- 200 g de beurre,

- 2 cuillères à soupe de rhum

(à éliminer si vous avez des enfants)

- 2 cuillères à soupe de sucre glace.

(il faut aussi un petit moule à tarte, si possible carré,

ou un bac à glaçons en alu, rectangulaire)

***

Recette :

- Faites fondre votre chocolat dessert coupé en morceaux,

- Ajouter le beurre en petits cubes,

- Hors du feu, ajouter la crème de marrons et le rhum.

Il faut que le mélange soit bien homogène.

***

- Tapissez votre moule avec du plastique étirable,

- Versez la préparation dans le moule,

- Mettez le tout au congélateur.

- Quand elle est dure, démoulez, partagez en petits carrés,

et saupoudrez de sucre glace.

( on peut faire cette préparation la veille du repas)

Conservez la dans votre frigo,

servez bien frais en accompagnement d'une glace ou d'un café.

C est un petit plus très agréable !!!

***


30/11/2012

Novembre : ailleurs dans le monde (fin)

4 jours à Rio de Janeiro

***

 Rio.jpg

Ce paysage urbain exceptionnel,

lui a valu d'être classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO,

comme "Paysages Cariocas entre montagne et mer".

Il y a tous les paysages à Rio :

la mer et la baie de Copacabana,

les pitons rocheux du Corcovado et du Pain de Sucre,

la forêt de Tijuca, classée Parc National.

Favela.jpg

Etrange ville, à la fois ultra moderne et conservatrice,

riche et misérable (il reste encore d'immenses favelas),

DSC04009.jpgDSC01843.JPG

Très pieuse (cathédrale Sao Sebastiao se reflétant sur les immeubles voisins),

mais très "libérée" (ici les maillots sont des ficelles, et la drague se fait ouvertement !!!)

voyage,brésil,rio

Ville joyeuse (tout le monde connaît son Carnaval),

mais sérieuse : ici, ce n'ai pas comme à Hawaii,

les bureaux sont interdits aux vélos et aux planches de surf !!!

Pain de sucre.jpg

Le premier jour, nous montons au "Pain de Sucre", avec un téléphérique ultramoderne.

On se rend compte de l'étendue de la ville, 

peuplée de ses 6,5 millions d'habitants, intra-muros 

et des 11,5 millions de la communauté urbaine.

Vue immense sur la plage de Copacabana.

voyage,brésil,rio

La montée au Corcovado, se fait en petit train rouge,

SINGE.jpg

 à travers la forêt de Tijuca animée par des petits singes.

voyage,brésil,riovoyage,brésil,rio

De là-haut , la vue est encore plus belle !!!

***

Plage et shopping seront les seules activités des deux derniers jours.

voyage,brésil,rio

Ambiance de plage !

marchand ambulant vendant maillots, robes, t-shirts ...

paréos étalés sur la plage ...

voyage,brésil,rio

Et les fameux pavés de Copacabana .

Un peu d'histoire :

C'est Amerigo Vespucci accompagné de quelques explorateurs portugais

qui découvre et baptise le site.

C'est une grande baie (Ria en portugais)

et on est le premier janvier (Janeiro)

"Ria de Janeiro"(baie de Janvier)

qui deviendra, on ne sait comment "Rio de Janeiro" (Rivière de Janvier).

Bref, la ville est portugaise !

***

Pendant ce temps, à Lisbonne, au Portugal,

des forçats pavent les rues.

Ils ont un chef de chantier irascible, colèrique et intransigeant :

il contrôle les pavés qui doivent être tous, parfaitement alignés.

Les punitions pleuvent.

Un jour, poussés à bout, les prisonniers décident de faire des dessins au sol,

en utilisant des pavés blancs et noirs.

Colère du chef de chantier, qui va chercher un haut responsable ...

Cet homme, artiste dans l'âme, trouve ce travail très valorisant,

à la fois pour les trottoirs qu'il trouve très beaux,

et pour les prisonniers qu'il encourage à trouver de nouveaux motifs ...

(Photo en bas, à droite, prise sur les trottoirs de Lisbonne).

Les rues pavées en blanc et noir seront une marque de fabrique des Portugais,

qui, bien sûr exporteront ce savoir-faire dans leurs colonies,

et donc à Rio.

voyage,brésil,rio

Le soir, cette promenade est envahie par un marché très animé :

on y trouve un peu de tout :

des belles pièces artisanales, aux petits bracelets brésiliens à 1€ les 10,

en passant par les T-shirts, les paréos, des christs du Corcovado dans toutes les matières,

et bien sûr de magnifiques instruments de musique brésiliens.

voyage,brésil,rio

Les châteaux de sable faits dans la journée, sont mis en valeur par de savants éclairages,

et réclament quelque menue monnaie dans une écuelle bien en vue.

voyage,brésil,rio

La plage d'Ipanema, juste derrière les rochers, est encore plus belle ...

***

voyage,brésil,rio

Dernière nuit, le marché se termine, des jeunes organisent un match de volley sur la plage...

Demain, nous serons dans le froid parisien ...

***