Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/07/2013

Les photos du jour : la métamorphose d'une cigale

 

Je sais que je vous en ai parlé l'année dernière,

presque jour pour jour (08/07/2012) ...

Mais je ne m'en lasse pas !

***

D'abord, il y a des trous dans la terre.

 

faune,cigales

Puis la nymphe sort du trou,

et s'installe un peu en hauteur sur une branche,

une herbe, un piquet  ... 

 faune,cigales

ou même, chose rare,  à terre ...

faune,cigalesfaune,cigales

Sauvée in extremis des griffes d'un de mes chats,

je l'ai transportée, dans un coin du jardin, un peu plus à l'abri.

*** 

Il lui a fallu 38 mn pour trouver sa tige préférée et s'installer confortablement.

Elle n'a pas bougé pendant 45 mn.

Mais ensuite, quand la métamorphose commence tout va très vite !

D'abord, la tête de la nymphe se fend en deux,

la tête verte de la cigale sort immédiatement.

 

faune,cigales

Puis, tout le reste du corps,

 faune,cigales

Elle déplie ses ailes lentement,

puis vient le moment de se relever ...

faune,cigalesfaune,cigalesfaune,cigalesfaune,cigales

6mn après, les ailes sont déployées. 

 faune,cigales

Puis, vient le temps du séchage (plusieurs heures),

 faune,cigalesfaune,cigales

 Elle attendra pour s'envoler que ses ailes soient sèches ... 

***

 Cette année, les cigales sont arrivées avec, au moins 15 jours de retard,

mais maintenant, c'est le "Baby-boum",

il y en a partout, et c'est très facile à observer, il suffit d'un peu de patience !

Bonne recherche !

***

 

 

07/07/2013

Connaissez-vous "Noé conservation" ?

Depuis plusieurs années (2008),

je participe au comptage des papillons de mon jardin, et des Garrigues Basses de Lédenon.

Cette participation entièrement bénévole, est organisée

par le Muséum d'Histoire Naturelle de Paris.

Elle a pour but de surveiller la biodiversité de nos jardins,

en sauvegardant des espèces menacées et leur milieu naturel,

et contribuer à inciter chacun d'entre nous à changer nos comportements dans nos jardins.

 

***

Si vous êtes intéressés, c'est simple.

Allez faire un tour sur leur site :

http://www.noeconservation.org

***

Après une brève présentation, 

cliquez sur "nos programmes",

puis sur : Observatoire des Papillons des Jardins

***

faune,papillons

Ensuite laissez-vous guider ...

faune,papillons

faune,papillons

faune,papillons

Il vous suffit de cliquer sur une image pour avoir "la carte d'identité" du papillon choisi.

Couleur du mâle, de la femelle,

photo des œufs, de la chenille, plante hôte ...

C'est très bien fait.

faune,papillons

faune,papillons

faune,papillons

 faune,papillons

faune,papillons

Si vous voulez participer, c'est très facile :

Sur la page d'accueil, cliquez sur "comment participer et envoyer ses données".

On ne vous demandera qu'un identifiant (souvent votre mail)

et un mot de passe (qu'il vous faudra noter car on vous le demandera à chaque connexion)

faune,papillons

Chaque mois, vous remplirez les deux fiches d'observations ci-dessous :

pas de longues écritures, uniquement les chiffres à marquer.

C'est très vite fait !

faune,papillons

faune,papillons

Allez un petit geste pour la planète !

Inscrivez-vous !!!

***

04/07/2013

Les Lycènes bleus

 

Des papillons

de la famille des Lycaenidae

***

Petits papillons, mais grande famille !

(à peu près 5000 espèces dans le monde ...)

***

Dans nos garrigues, vous en avez certainement vu :

Faune,papillons

Photo du haut - Le Cuivré commun (Lycaena phlaeas) 

Photo du bas - Le Cuivré mauvin (Lycaena alciphron)

Faune,papillons

L'Argus vert (Callophrys rubi)

Faune,papillons

La Thécla du Kermès (Satyrium esculi)

 Faune,papillons

L'Argus brun ou Collier-de-Corail (Aricia agestis)

***

Et puis, des tas de petits papillons bleus,

qui s'envolent rapidement devant vous quand vous êtes en balade.

 faune,papillons

Très vifs, d'une envergure de 2 à 2,5 cm,

ils ne sont pas faciles à déterminer.

Tout compte : les taches, la forme des franges, 

la présence d'ocelles, de petites lignes ...

 faune,papillons

Pour tout compliquer, très souvent,

les mâles et les femelles ont des couleurs et des motifs différents.

faune,papillons

        Accouplement : deux lycènes s'aimaient d'amour tendre ...

***

Comme il est hors de question de les capturer,

et de les épingler dans une boîte pour mieux les observer,

les noms qui accompagneront mes photos ne seront pas forcément les bons ...

 (S'il y a un spécialiste ...)

faune,papillons

L'Azuré du thym (Pseudophilotes baton)

Le mâle est bleu clair infusé de gris, les ailes marquées d'un point discoïdal noir.

Les franges blanches sont bordées et entrecoupées de noir.

La femelle est brun foncé.

faune,papillons

L'Azuré des nerpruns (Celastrina argiolus)

dessins simplifiés, juste des traits noirs sur du bleu très pâle.

faune,papillonsfaune,papillons

L'Argus bleu-nacré (Lysandra corindon)

Le mâle est bleu argenté.

Les franges blanches sont finement entrecoupées de noir,

avec des lunules noires sur les ailes postérieures.

La femelle est brune avec des taches fauves en bordure des ailes postérieures.

faune,papillonsfaune,papillons

L'Azuré du genêt (Plebejus idas)

Le dessus du mâle est bleu vif, finement bordé de noir.

Le dessous est gris infusé de bleu, avec des lunules oranges coiffées de noir,

surtout sur les ailes postérieures.

La femelle est brune.

***

faune,papillons

Les papillons de la famille des Lycaenidae pondent des œufs souvent aplatis,

souvent piquetés ou alvéolés genre "nid de guêpe".

Leurs chenilles ressemblent à des petits cloportes,

d'abord vertes, puis souvent marquées de bandes roses comme celle du cuivré ci-dessous.

faune,papillons

 Leurs chrysalides, très succintes,

sont quelquefois accrochées à une feuille ou sur une pierre,

quelquefois simplement abandonnées à terre au pied de la plante hôte.

*** 

L'Azuré du genêt (Plebejus idas) et les fourmis

*** 

La femelle papillon pond sur des plantes proches d'une fourmilière.

La petite chenille et les fourmis vont vivre en parfaite intelligence :

la chenille va fournir du miellat dont les fourmis rafollent,

en échange de leur protection.

La chenille, à maturité se transforme en chrysalide

fixée sur une pierre proche de la fourmilière.

***

D'autres chenilles de Lycènes bleus, 

se laissent entraîner dans la fourmilière.

Tout en fournissant leur miellat aux fourmis,

elles vont se nourrir de leurs larves  ...

Certaines chenilles hivernent même dans la fourmilière, jusqu'au printemps suivant.

C'est ce qu'on appelle, la "mutualisation des services" ...

***