Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/04/2017

Un superbe papillon : la proserpine

Souvenez-vous !

L'année dernière, je vous en parlais déjà !

Sur une série de plantes d'aristoloches (Aristolochia pistolochia)

nous avions vu des oeufs, puis des chenilles, et enfin des chrysalides ...

de Zerynthia rumina, c'est-à-dire la Proserpine.

Les chrysalides passent l'hiver sur la plante et les papillons sortent en Avril/Mai.

 

Voir l'ancienne note 

 

Mais voilà !

Après la forte sécheresse de cet été, 

les aristoloches avaient toutes disparues.

Qu'allaient devenir les chrysalides et bien sûr les futurs papillons ???

 

Heureusement, après les pluies du printemps,

les aristoloches avaient toutes repoussé, bien vertes et même fleuries.

Depuis début Avril nous étions à l'affût du moindre papillon !

 

***

 

Nous en avions aperçus quelques-uns, début Avril,

mais de façon furtive et sans possibilité de prendre une photo.

Ce matin, JF a décidé de prendre un bouquin, son appareil photo,

et d'aller s'installer en garrigue, dans un coin ensoleillé,

où poussent les plantes préférées des Proserpines

(Aphyllanthes, thym, sauges, lavandes ...)

et à proximité de la zone des aristoloches ...

Et voilà !

Il est revenu avec une centaine de photos ...

Plusieurs zones, plusieurs papillons !

 

Lédenon,Garrigues basses,papillons,Proserpine

 

Lédenon,Garrigues basses,papillons,Proserpine

 

Lédenon,Garrigues basses,papillons,Proserpine

 

Lédenon,Garrigues basses,papillons,Proserpine

 

Lédenon,Garrigues basses,papillons,Proserpine

 

Papillon rare,

la Proserpine (Zerynthia rumina) est protégée nationalement,

comme sa copine la Diane (Zerynthia polyxena),

qui, elle préfère les prairies plus humides.

***

 

 

 

 

 

03/04/2017

Coup de colère !!!

 

Si vous avez lu le Midi Libre du dimanche 2 Avril,

vous avez certainement remarqué cet article sur la page

"Nature et Patrimoine"

 

Orchidées, protection, Saint-Gilles, lédenon

***

Cela fait des années que Francis Dabonneville, 

Président de la Société Française d'Orchidophilie du Languedoc,

aidé de quelques passionnés,

essaie de faire classer cette parcelle de prairie

où poussent des orchidées sauvages.

Difficile, très difficile quand des intérêts sont en jeu ...

Plusieurs fois, nous avons été proches du but ...

Et puis non, au dernier moment ...

La raison de cette demande de classement :

4 orchidées sauvages, rares et protégées.

Les explications sont dans l'article,

je vais juste vous montrer mes photos .

***

Orchis Papillon

 

Orchidées, protection, Saint-Gilles, lédenon

Orchidées, protection, Saint-Gilles, lédenon

Grande, de 20 à 40 cm de haut,

La couleur va du rose vineux au rose fuchsia,

Station unique dans le Gard.

  

*** 

Orchis lacté

 

Orchidées, protection, Saint-Gilles, lédenon

Orchidées, protection, Saint-Gilles, lédenon

20/25 cm de haut,

De différentes nuances de rose,

mais le labelle à fond blanc entièrement piqueté de rose pourpre.

Espèce classée "Vulnérable" en forte régression,

Notre prairie est la seule station du département du Gard .

 

***

Ophrys splendida

 

Orchidées, protection, Saint-Gilles, lédenon

Orchidées, protection, Saint-Gilles, lédenon

15/20 cm de haut,

3 ou 4 fleurs sur un épi assez lâche,

Grands sépales blancs avec une ligne médiane verte,

pétales plus petits blancs bordés de vert tendre.

Macule du labelle entourée d'un fin liseré blanc.

Rare et très localisée,

endémique de Provence, du Gard aux Alpes Maritimes.

Protection régionale en Languedoc-Roussillon.

 

***

Ophrys bombyx

 

Orchidées, protection, Saint-Gilles, lédenon

Orchidées, protection, Saint-Gilles, lédenon

Elle n'est pas très grande, 10/15 cm de haut.

Juste une trentaine de pieds sur une surface d'un mètre carré ...

Rare et menacée, elle est protégée nationalement.

***

J'espère que ces photos vous aurons donné envie de les protéger ...

d'en parler ... 

Une parcelle protégée et intouchable,

au milieu d'une zone d'habitations ou commerciale,

ne peut être qu'un "faire-valoir",

pour le porteur de projet ...

***

(Toutes les photos ont été prises sur la parcelle de Saint-Gilles,

sauf les Ophrys splendida,

qui ont été prises aux Garrigues Basses de Lédenon,

où nous avons la chance d'avoir quelques pieds)

***

 

 

21/03/2017

C'est le printemps !!!

 

Une flopée de papillons

***

 

Depuis le début du mois, on voit régulièrement passer des Citrons,

des Citrons de Provence (Genepterys cleopatra),

qui passent l'hiver chez nous, 

à l'abri sous du lierre ou d'autres feuillages.

Ils sont souvent les premiers à sortir, 

dès les premiers beaux jours.

 

Lédenon,garrigues,Papillons

lédenon,garrigues,papillons

S'il est facile de reconnaître le mâle,

avec ses deux taches oranges sur les ailes antérieures,

il est plus difficile de reconnaître la femelle, entièrement blanche,

avec juste quelques nuances de jaune.

En vol, on pourrait la confondre facilement avec des piérides.

Personnellement, j'attends toujours qu'elle soit posée,

pour être sûre de sa détermination.

 

Lédenon,garrigues,Papillons

Après les Citrons de Provence, les Piérides.

Grande famille : piéride du chou, du navet, de la rave,

du réséda ou des biscutelles ...

Lédenon,garrigues,Papillons

Un autre petit papillon, très précoce :

l'Azuré des Nerpruns (Celastrina argiolus),

petit, bleu très pâle, ailes fermées,

et d'un beau bleu bordé de noir, quand il est ouvert.

Lédenon,garrigues,Papillons

L'argus vert ou Thécla de la ronce (Callophrys rubi),

aime bien les fleurs de thym.

***

Et puis, il y a quelques papillons de nuit !

Lédenon,garrigues,Papillons

Le Lambda ou le Gamma (Autographa gamma)

C'est une photo de l'année dernière,

celui que j'ai trouvé cette année s'était noyé dans une flaque d'eau.

Lédenon,garrigues,Papillons

Un paon de nuit,

Lédenon,garrigues,Papillons

et une belle écaille fermière (Arctia villica)

***

Puis, depuis une semaine, nous avons de nouveaux papillons :

Lédenon,garrigues,Papillons

Des Tircis (Pararge aegeria),

Lédenon,garrigues,Papillons

et des Mégères (Lasiommata maera) .

***

Et voilà la dernière, que je n'avais encore jamais vue en Garrigues Basses :

Lédenon,garrigues,Papillons

Un papillon de nuit, La Méticuleuse (Phlogophora meticulosa),

qui visiblement venait de naître,

et qui s'est séchée un moment avant de s'envoler.

 

 

Lédenon,garrigues,Papillons

Mais le printemps n'amène pas que de belles choses.

Voilà la chenille de la Pyrale du Buis (Cydalima perspectalis), si dévastatrice.

Heureusement, il y a beaucoup de mésanges en garrigue !!!

 

***