Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/01/2016

Septembre à Tetiaroa, The Brando, l'APOCALYPSE ??? NON !

 

Nous nous étions promis de revenir,

et logiquement, quand nous avons  programmé notre deuxième voyage en Polynésie,

j'ai contacté le petit hôtel de Tetiaroa ...

Catastrophe !!!

Quelques mois plus tôt, l'administration, pour des questions de sécurité,

avait fermé la petite piste d'atterrissage .

C'était une véritable catastrophe pour eux, 

car l'atoll de Tetiaroa n'a pas de passe,

juste quelques petits passages qui permettent le renouvellement de l'eau du lagon,

mais, en aucun cas, l'accès pour un bateau de touristes.

Quelques pêcheurs, très bons navigateurs,

se positionnaient sur le corail, et à l'occasion d'une grosse vague,

arrivaient à rentrer dans le lagon ... mais pas toujours !!!

L'hôtel était obligé de fermer .

***

Nous avons quand même fait notre voyage en Polynésie.

Dans tous les grands hôtels où nous avons séjourné,

l'histoire de Tetiaroa alimentait les conversations ...

"ILS ont fermé la piste, car ILS veulent construire un grand hôtel,

ILS vont tout casser ...

S'il y a trop de touristes,

les oiseaux vont partir ...

les tortues ne viendront plus ...

le lagon sera vite pollué ...

Vraiment une description apocalyptique de ce qui allait se passer !

***

Rentrée en France, je cherchais toutes les informations que je pouvais trouver sur cet hôtel.

Pas grand chose, sauf que c'était le groupe Pacific Beachcomber,

qui, avec l'accord de Marlon Brando, décédé depuis, allait construire un hôtel écologique.

***

Des critiques, des critiques et encore des critiques !!!

L'hôtel n'obtiendra ses autorisations qu'en 2008,

et son ouverture souvent retardée, plusieurs fois.

***

Entre les violentes critiques et les extraordinaires louanges,

c'était décidé, nous ne retournerons en Polynésie qu'après l'ouverture de l'hôtel ...

Pour voir !!!

***

L'hôtel "The Brando" ouvrira le 1er Juillet 2014

***

 

L'arrivée sur l'atoll est toujours aussi belle !

voyages,polynésie,tetiaroa

L'Hôtel

*** 

voyages,polynésie,tetiaroa

L'apport de matériaux 

a demandé la construction d'un ponton de transbordement, sur le bord du récif.

mais c'était la seule façon de ne pas ouvrir le lagon, aux gros bateaux.

Un mal nécessaire, donc !

voyages,polynésie,tetiaroa

 L'hôtel est construit sur un seul motu,

les 11 autres sont restés à l'état sauvage.

Le lagon est toujours aussi beau, aussi calme, aussi bleu ...

voyages,polynésie,tetiaroa

Nous arrivons sur la piste d'atterrissage,

où sont installés les 2800 capteurs solaires qui fournissent l'électricité de l'hôtel.

L'eau chaude est fournie par des chauffe-eau solaires installés sur chaque villa.

L'eau est pompée à 935 m de profondeur, elle est alors à 4°C.

Elle sert à climatiser l'hôtel (mais en a-t-on vraiment besoin ?),

et à alimenter le spa en eau d'une grande pureté.

 On récupère aussi l'eau de pluie,

on retraite les eaux usées (lavage, arrosage ...),

Il y a aussi, une petite station de dessalement d'eau de mer ( salles de bains ...)

*** 

voyages,polynésie,tetiaroa

D'en haut, nous avons repéré les villas, toutes cachées sous les palmiers. 

voyages,polynésie,tetiaroa

L'architecture de l'hôtel est surprenante .

Il est construit principalement en bois local,

voyages,polynésie,tetiaroa

voyages,polynésie,tetiaroa

voyages,polynésie,tetiaroa

Toute la décoration, provient d'artistes tahitiens ...

voyages,polynésie,tetiaroa

Passé l'accueil, la plage, la piscine,

voyages,polynésie,tetiaroa

voyages,polynésie,tetiaroa

Nous nous amusons à prendre les passerelles,

construites, à l'origine pour les personnes handicapées,

mais qui donnent une autre vision de l'hôtel, avec de superbes points de vue sur le lagon... 

voyages,polynésie,tetiaroa

 On nous amène à notre chambre, en petite voiture électrique ...

car ici, c'est zéro pollution :

on se déplace en voiture électrique,

en vélo (un pour chaque client),

ou à pied.

voyages,polynésie,tetiaroa

voyages,polynésie,tetiaroa

L'arrivée est étonnante .

D'abord, une porte toute sculptée à la main, superbe !!!

voyages,polynésie,tetiaroa

La villa est immense : salon d'entrée, chambre, salle de bain,

mais aussi salon, bureau ...

deux écrans plats, une tablette pour communiquer avec tout l'hôtel ...

La décoration et les objets usuels, sont tous faits à la main par des artisans locaux ...

Ici, pas de "clinquant",

mais le luxe dans la simplicité ...

voyages,polynésie,tetiaroa

Mais le plus beau, c'est la terrasse !

voyages,polynésie,tetiaroa

la plage, 

voyages,polynésie,tetiaroa

la piscine,

voyages,polynésie,tetiaroa

un petit coin repas extérieur,

voyages,polynésie,tetiaroa

et le lagon ...

voyages,polynésie,tetiaroa

C'est bleu !!!

voyages,polynésie,tetiaroa

 Juste en face notre villa, en dehors du lagon,

une baleine apprend à son baleineau à faire des ploufs dans l'eau ...

***

 Que dire des restaurants ?

Il y en a deux :

un, ouvert à toute heure, les pieds dans le sable ...

l'autre : les Mutinés, plus chic, sur réservation, car il n'y a que 20 couverts.

Pour les deux la cuisine est excellente, élaborée avec des produits locaux.

Il y a aussi deux bars :

un sur la plage, l'autre en hauteur qui surplombe le lagon ...

Savoureux cocktails !!!

voyages,polynésie,tetiaroa

voyages,polynésie,tetiaroa

Que dire du spa ?

voyages,polynésie,tetiaroa

Ses cabines sont amusantes, légèrement à l'écart de l'hôtel,

à côté d'une petite lagune recouverte de nénuphars ...voyages,polynésie,tetiaroa

voyages,polynésie,tetiaroa

Les moustiques ? Quels moustiques ?

Vous n'en verrez pas un !

Car, ici, les spécialistes stérilisent les moustiques mâles,

et même s'ils papillonnent avec les femelles,

il n'y aura pas de ponte ...

Une sacrée trouvaille !!!

 ***

voyages,polynésie,tetiaroa

Après le repas du soir, 

nous restons longtemps sur notre plage

pour admirer le coucher de soleil ...

voyages,polynésie,tetiaroa

voyages,polynésie,tetiaroa

 ***

 

06/01/2016

Septembre, ailleurs dans le monde ... en Polynésie ... sur l'atoll de Tetiaroa

 

Quand Marlon Brando découvre Tetiaroa, il est émerveillé !

Un lagon bleu lumineux,

des motus recouverts de végétation naturelle dense,

de longues plages,

les cris des nombreux oiseaux ...

le sens de l'hospitalité des quelques habitants de l'île ...

S'étant déjà fait connaître pour ses actions pour l'environnement,

il n'a qu'une idée :

mieux connaître l'île, pour mieux la protéger !

***

Tetiaroa, appartenait aux dynasties royales de Tahiti,

qui en avaient fait leur lieu de vacances exclusif.

 De cette époque, restent 30 sites archéologiques découverts sur l'île.

En 1904, la famille royale de Pomaré donne l'atoll à un dentiste de Tahiti.

Dès la fin du tournage "des Révoltés du  Bounty",

Marlon Brando essaie d'acheter l'île aux descendants du dentiste ...

Ce n'est qu'en 1966, qu'il obtient un bail emphytéotique de 99 ans.

***

Marlon Brando a enfin, son paradis !

*** 

Il va s'y installer avec sa famille.

Loin du tumulte d'Hollywood, Tetiaroa est son antidote !

***

Plus tard, il va construire un petit hôtel,

juste sept bungalows en bois, sans porte, sans électricité ...

La nuit, les gros Crabes des Cocotiers marchent sur le toit ...

Il compte y accueillir des scientifiques, et quelques touristes amoureux de la nature.

***

Nous avons eu cette chance !

En 1999, alors que je préparais un voyage à Tahiti,

deux lignes dans une revue de cinéma, m'avaient intriguée ...

"Marlon Brando, réfugié dans son île de Polynésie ..."

Je commençais mes recherches,

mais aucune agence de voyages ne connaissait Tetiaroa !

A cette époque, pas encore d'internet, donc j'envoyais quelques lettres ...

Tetiaroa ! Connais pas !

J'en envoyais une à l'Office de tourisme de Papeete ...

Non seulement, ils connaissaient,

mais ils me donnaient des références.

Je contactais l'hôtel par FAX,

et trois jours après je réservais un bungalow pour trois nuits.

***

Les photos qui suivent datent de Juillet 1999.

Elles ne sont pas de bonne qualité, prises avec le premier appareil photo numérique

de SONY, un MAVICA

dans lequel on insérait une disquette, qui servait de carte mémoire.

***

L'arrivée

 

voyages,polynésie,tetiaroa

Notre bungalow sous les palmiers

et les Arbres de Fer (Casuarina equisetifolia) le Filao aux Antilles

voyages,polynésie,tetiaroa

 Une balade sur l'île aux oiseaux :

voyages,polynésie,tetiaroa

 Sternes huppées, Sternes fuligineuses, Noddis bruns et Noddis noirs ...

 voyages,polynésie,tetiaroa

 et surtout des bébés ... Ici de Fou brun ...

Et bien d'autres que nous n'avons pas pu photographier,

car, bien sûr, nous ne rentrons pas sur l'île,

de peur de les déranger

ou même d'écraser des œufs souvent pondus à même la plage.

***

Le reste du temps, nous avons nagé, plongé,

découvert la flore si particulière,

et la faune du lagon.

Nous avons goûté d'excellents plats,

préparés par une petite équipe de cuisiniers et cuisinières ...

Nous n'étions pas dans un hôtel,

mais dans une famille tahitienne qui nous invitait pendant quelques jours...

***

Le jour de notre départ, nous nous sommes promis de revenir !!!

***

 

 

 

 

14/11/2015

Un vendredi 13 à Paris

 

 

Impensable !

Inimaginable !

Incompréhensible !

Horreur !

Innocents !

Paris pleure !

 

 

12246845_191032534564836_7519249707580629648_n.jpg