Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/03/2012

Mars : un arbre au jardin

Certains ont partiellement gelé,

mais ceux qui ont résisté sont en pleine floraison.

Le Mimosa d'hiver (Acacia dealbata)

 

DSC02026.JPG

 Vous le connaissez tous,

il illumine la fin de l'hiver, quand les autres arbres dorment encore.

DSC02036.JPG

 Des petites boules jaune d'or,

une longue floraison hivernale,

un léger parfum,

une croissance rapide,

tout pour plaire !

DSC02025.JPG

Mais il craint le froid ( -10°C Maxi), et le vent.

DSC02027.JPG

Les feuilles sont persistantes, vert glauque,

composées de 12 à 20 paires de folioles (petites feuilles), elles-mêmes redécoupées.

A ne pas confondre avec le Mimosa des quatre saisons, qui a des feuilles plates.

***

Son nom latin "Acacia" n'a rien à voir avec l'arbre que nous appelons localement Acacia.

L'Acacia commun est en réalité un robinier.

Mais tous, sont des légumineuses (appelées avant Papilionacées).

Il y a 1200 espèces d'arbres ou arbustes dans la famille "Acacia".

Notre Acacia dealbata est originaire du Sud de l'Australie.

Son introduction dans le Sud de la France date de 1841

où il est cultivé au Jardin des Plantes de Montpellier.

On le trouve assez vite dans tout le Sud de la France,

où il progresse rapidement dans le milieu naturel de la Côte d'Azur.

De nos jours, de nombreux corsos fleuris, ont lieu pour la fête du mimosa ( Mandelieu-La Napoule, Bormes les mimosas ...)

***

Problème :

Le Mimosa se reproduit très facilement, de façon naturelle (graines ou rejets).

Il est en train d'envahir les collines, les forêts et les bords des ruisseaux

de l'arrière-pays du Var et des Alpes Maritimes et de l'Hérault.

Des collines entières sont recouvertes de mimosas en colonies denses,

étouffant toute la végétation première.

De plus, il est très inflammable, ce qui augmente la propagation des incendies.


Le Mimosa d'hiver (Acacia dealbata)

est classé dans les espèces invasives.

***



28/02/2012

Février : le jardin (suite)

Finalement, en faisant une deuxième inspection du jardin,

j'ai constaté que ce n'était pas si catastrophique !

 

DSC00888.JPG

Certaines plantes ont rougi, comme ce petit sedum,

DSC00916.JPG  DSC00554.JPG

ou comme ce petit géranium sauvage,

DSC00879.JPG  DSC00838.JPG

d'autres ont noirci comme ce sisyrinchium (de la famille des iris),

DSC00884.JPG  DSC00513.JPG

certaines ont complètement brûlé, comme cette sauge sclarée,

où déjà de nouvelles feuilles apparaissent,

mais rien n'est mort de façon définitive.

DSC00893.jpg  DSC09719.JPG

L'orchidée, Barlia robertiana continue de fleurir, même si ses feuilles ont gelé,

DSC00908.JPG  DSC00834.JPG

Les bourgeons du Cognassier du Japon sont brûlés, mais les fleurs continuent à s'ouvrir,

DSC00957.JPG

Les anciennes petites fleurs du Jasmin d'hiver ont blanchi,

remplacées rapidement par des nouvelles.

DSC00943.JPG  Pivoine-2.jpg

Les gros boutons de la pivoine arbustive ont bien résisté au gel et s'ouvriront dans quelques jours.

DSC00889.JPG

Et les globulaires alypum sont toujours en pleine forme.

Bref ! Il suffira d'un bon nettoyage, et quelques tailles pour que le jardin soit comme neuf.

 

A bientôt !

***

 

 

 

26/02/2012

Février : un jardin triste

 Après cette longue période de gel et de vent,

je suis allée dans mon jardin, faire un peu l'inventaire des dégâts.

 ***

Ce qui frappe tout de suite, c'est le grand nombre de feuilles et de brindilles

qui recouvrent le sol.

Tous les arbres et arbustes, pourtant persistants ont perdu la majorité de leurs feuilles.

Chênes et oliviers sont les plus touchés.

DSC00830.JPG

DSC00891.JPG

Ensuite, tous les arbustes qui étaient en pleine floraison ont eu leurs fleurs gelées,

 DSC00450.jpg  DSC00927.jpg

comme ce Mahonia en pleine floraison au mois de Janvier

et aujourd'hui avec hampe florale et feuilles gelées.

DSC00589.jpg  DSC00963.JPG

 Même chose pour les petits bulbes comme ces narcisses :

la première photo a été prise le 27 Janvier et la deuxième aujourd'hui.

DSC00951.JPG  DSC04568.JPG

Les feuilles des euphorbes se sont colorées en rouge vineux,

alors qu'elles sont habituellement vert glauque . 

DSC00856.jpg  DSC00859.JPG

Même les feuilles de certains cistes exposés au vent, se sont entortillées , puis ont séché.

DSC00932.JPG  Phlomis-fruticosa-3.jpg

Même chose pour ces Phlomis, pourtant plantes de garrigue.

DSC00956.JPG  DSC09260.JPG

Qui reconnaîtrait aujourd'hui, ma belle touffe de sauge

qui attire tant les papillons au printemps...

DSC00844.JPG  DSC08523.JPG

 ... ou mes scilles du Pérou, dont les feuilles sont devenues molles.

***

Mais ce qui frappe le plus, c'est qu'il n'y a plus d'oiseaux.

Jusqu'à la semaine dernière, nous avions des dizaines de rouges-gorges, de mésanges,

de merles noirs, de grives ...

Et puis, un matin, plus rien.

Il faut dire que la nuit avait été glaciale et que le Mistral avait soufflé en tempête.

Sont-ils partis s'abriter ailleurs ?

Sont-ils morts de froid ?

Le jardin est bien triste sans eux.

***