Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/10/2013

Un nouvel hôtel ***** à Nîmes ...

 

Ce matin, j'ai assisté à l'inauguration du dernier hôtel nîmois.

***

Le toit recouvert de paille, tel un bungalow des îles,

il abrite : grandes suites, studios avec mezzanine,

mais aussi petites chambres mansardées,

avec vue sur le jardin,

qui font de cet hôtel un refuge douillet pour passer l'hiver.

***

faune,insectes,hôtel à insectes

Les ouvriers l'ont construit d'après le plan de l'architecte.

(un peu succinct, mais il a voulu laisser une certaine initiative à ses maçons ...)

faune,insectes,hôtel à insectes

De nombreux matériaux ont été utilisés : 

pierres sèches, bûches, terre, paille, bambous, roseaux,

mais aussi pommes de pins, feuilles mortes ...

faune,insectes,hôtel à insectesfaune,insectes,hôtel à insectes

A la façon de certaines sculptures modernes,

des pots de terre retournés et remplis de paille,

sont suspendus au plafond,

et les bûches sont percées de petits trous irréguliers ...

faune,insectes,hôtel à insectes

Et voilà le résultat !

faune,insectes,hôtel à insectes

Bien sûr, vous l'avez compris, ce magnifique hôtel,

n'accueille que des insectes.

 Cet hôtel se trouvant

dans le jardin du Museum d'Histoire Naturelle de Nîmes,

(où viennent souvent jouer des enfants)

la façade a été recouverte d'un grillage, afin d'éviter, à la fois,

que les insectes soient dérangés,

et que des petits doigts curieux soient piqués ...

***

faune,insectes,hôtel à insectes

Voici celui du Jardin des Plantes de Paris,

construit par l'ONF (Office National des Forêts)

et l'OPIE (Office pour les insectes et l'environnement)

faune,insectes,hôtel à insectes

***

Mais pourquoi un hôtel pour insectes ?

***

faune,insectes,hôtel à insectes

Mais selon les matériaux choisis,

d'autres insectes viendront passer l'hiver dans cet hôtel,

et peut-être y pondre.

Coccinelles, chrysopes, perce-oreilles, adorent les pucerons,

et serviront d'insecticide naturel.

***

Comment construire un hôtel à insectes dans son jardin ?

***

- D'abord, il faut un coin à l'abri du vent et exposé au Sud, Sud-Est.

- Ensuite, il faut que "les chambres" soient protégées de la pluie :

toit étanche, et premières chambres à au moins, 30 cm du sol.

- Il faut des planches pour faire le cadre et les cloisons.

(Pas de palettes, elles sont imprégnées de produits toxiques)

- Le reste n'est que matériau de récupération :

branchages, bûches percées de trous, vieille écorce,

bambous, tiges de sureau, canne de Provence,

 

faune,insectes,hôtel à insectes

paille, carton ondulé, argile, briques,

pierres sèches, pommes de pin, feuilles mortes ...

 faune,insectes,hôtel à insectes

Tout dépend des insectes que vous voulez attirer :

- pour les abeilles et les guêpes solitaires, du bois sec avec des trous,

- pour les bourdons, une boite avec un trou d'1 cm de diamètre,

- pour les syrphes et les chrysopes, des tiges à moelle (sureau, ronce),

- pour les abeilles solitaires, des briques creuses

remplies d'argile mêlée de paille,

- pour les perce-oreilles, des pots de fleurs remplis de paille,

- pour les coccinelles, des planchettes de bois superposées en désordre,

Bref, comme dans les grands hôtels,

chaque chambre doit être adaptée aux désirs du client !!!

***

Qui dit inauguration, dit discours :

faune,insectes,hôtel à insectes

René Jeantet, ancien conservateur du Musée, qui, depuis plus de 20 ans,

a intallé des hôtels à insectes dans son jardin nîmois,

Adeline Tardieu-Rouilly, conservatrice actuelle,

concepteurs et constructeurs,

ainsi qu'une foule de passionnés,

ont écouté le discours plein d'humour de 

Daniel-Jean Valade, adjoint au maire, délégué à la culture,

et attendent maintenant les premiers "clients".

Souhaitons que cet hôtel soit rapidement "complet"

***



10/10/2013

Petite histoire de la tulipe

Dans ma dernière note, je vous montrais le mur de faïences

de l'arrivée du funiculaire d'Istanbul.

 

***

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipe

 Des fleurs, encore des fleurs, un mur entier de fleurs ...

Mais pourquoi des tulipes ???

***

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipe

Ces petites tulipes sont originaires d'Anatolie, région d'Asie Mineure

qui recouvre en majorité la partie asiatique de la Turquie, jusqu'en Perse,

où elles poussent à l'état sauvage.

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipe

Ce sont de petites bulbeuses, de 20 à 40 cm de haut,

à tiges grêles, et à fleurs blanches tachées de rouge carmin,

connues à Constantinople, dès l'an 1000.

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipevoyages,istanbul,bulbeuses,tulipe

Cette petite tulipe était l'emblème des sultans, qui en interdisaient jalousement le commerce.

Chaque année, une grande "Fête de la Tulipe" avait lieu, dans le Palais de Topkapi

et dans tous les jardins d'Istanbul.

***

A cette époque (XVIè siècle),

le Grand Empire Ottoman fait peur à l'Europe.

En 1554, le frère de Charles-Quint, roi de Bohème et de Hongrie, 

envoie un ambassadeur à Constantinople,

pour signer une trêve avec Soliman le Magnifique.

Augier Ghislain de Busbecq (c'est son nom),

arrive à l'obtenir après six longs mois de négociations.

Mais voilà, Augier est un homme curieux, et s'intéresse de près aux tulipes,

plantes inconnues en Europe.

Il arrive à acheter clandestinement quelques bulbes, aux gardiens de sa résidence.

Il les envoie à Charles de L'Écluse, célèbre botaniste flamand.

(Voir ma note du 13/02/2013 : le grand tâtonnement)

qui les plante dans son jardin.

mais les nouvelles vont vite et une nuit, les bulbes sont volés ...

L'affaire provoque une véritable "Tulipomania" aux Pays Bas.

Tout est bon pour posséder des bulbes de tulipes :

vols, contre-bande, marché noir, voyages en Anatolie, arrachage dans le milieu naturel ...

les bulbes s'arrachent à prix d'or ...

Un bulbe pouvait s'échanger contre des terres, des chevaux ou une maison ...

Tous les rois et les princes d'Europe, veulent des tulipes dans leur jardin...

Une frénésie spéculative se développe et va durer jusqu'au milieu du XVIIIè siècle ...

pendant laquelle des fortunes se feront et se déferont aussi facilement.

***

Le nom de "Tulipe"

Les Turcs la portaient souvent enroulée dans leurs turbans,

 "Tülbent", puis "Tulbant", "Tulpant", "Tulipant"...

On pense qu'il y a eu confusion entre le nom du turban et le nom de la fleur,

car aujourd'hui, le mot tulipe se traduit en turc par "Lale"

quand la tulipe arrive en Europe le nom de "tulipe" lui est naturellement donné.

Les botanistes rendront hommage à Charles de L'Ecluse en l'appelant :

Tulipa clusiana

***

Il y a toujours à Istanbul, chaque année au printemps, un fête des tulipes,

avec des centaines de variétés nouvelles créées ... aux Pays Bas.

 

Plus de 4000 bulbes sont plantés dans les parcs de la ville

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipevoyages,istanbul,bulbeuses,tulipe

  (Toutes les photos de tulipes et du parc ont été prises sur Wikimedia,

   car malheureusement, nos différents voyages à Istanbul, n'ont jamais eu lieu au printemps)

***

La tulipe reste le symbole d'Istanbul,

elle est partout,

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipe

même sur mes petites tortues en céramique

***

08/10/2013

Septembre : ailleurs dans le monde, Istanbul, mosaïques et faïences

 

Mosaïques et faïences

*** 

Dans les monuments d'Istanbul,

il est rare de trouver un mur nu :

certains sont recouverts de fresques peintes,

d'autres de mosaïques ou de faïences

***

Saint-Sauveur-in-Chora

***

 

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

Au départ, c'est une église orthodoxe, construite au Vè siècle.

L'extérieur, assez austère cache un intérieur couvert de fresques et de mosaïques.

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipesvoyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

Dans notre région, nous connaissons bien les mosaïques romaines,

faites de morceaux de pierres de différentes couleurs ou de marbre.

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

Ici, comme dans Sainte Sophie, les mosaïques de l'époque byzantine,

sont faites d'émaux et de pâtes de verre, souvent à fond d'or. 

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

Après la conquête de Constantinople par l'empire ottoman,

elle est transformée en mosquée.

L'islam ne permet pas la représentation humaine,

mais le grand vizir qui découvre Saint-Sauveur,

les fait recouvrir de chaux au lieu de les détruire,

ce qui finalement, les a protégées.

Aujourd'hui, Saint-Sauveur-in-Chora est devenu un musée.

 

***

Les faïences bleues d' Iznik

***

Iznik, petite ville située en face Istanbul, sur la rive asiatique du Bosphore,

était spécialisée dans la céramique et les faïences.

La ville avait obligation de réserver toute sa production au Sultan.

Les artisans fabriquèrent plus de 2000 carreaux pour la Mosquée Bleue.

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

Ci-dessus, quelques faïences du Palais de Topkapi.

***

Les stations de métro d'Istanbul

***

Chaque station est décorée par des tableaux en faïences

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

Le plan de la vieille ville,

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

le siège de Constantinople,

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipesvoyages,istanbul,bulbeuses,tulipesvoyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

des batailles navales,

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipesvoyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

des bateaux, des bateaux ...

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

mais aussi des scènes plus bucoliques.

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

Plus les stations de métro sont récentes, plus les faïences sont modernes.

***

voyages,istanbul,bulbeuses,tulipesvoyages,istanbul,bulbeuses,tulipes

Voici celles qui ornent le mur d'arrivée du funiculaire ,

elles sont récentes, mais accordées à la machine d'un autre âge.

Des fleurs, encore des fleurs, un mur entier de fleurs ...

Mais pourquoi des tulipes ???

***

(à suivre...)