Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/05/2015

Deux papillons s'aimaient d'amour tendre ... La suite ...

 

Nous avons laissé nos papillons, continuer leur danse nuptiale.

A force de batifoler dans les arbustes,

ce qui devait arriver ... arriva !

Un œuf ! 

Non, je ne suis pas restée, dans la garrigue d'Uzès,

à attendre que la femelle ponde...

Mais depuis une quinzaine de jours,

je voyais des sylvains azurés, régulièrement,

sur mes Pyracanthas en fleur.

***

Il faut savoir que les chenilles des Sylvains azurés (Limenitis reducta)

ne mangent que du chèvrefeuille.

Donc, c'est sur ces arbustes que les femelles vont pondre.

***

Elles choisissent, et c'est le cas pour beaucoup de papillons,

un arbuste situé à l'Est avec des branches basses.

Elles savent, d'instinct, que leurs petites chenilles,

ne seront pas secouées par le mistral,

qu'elles seront réchauffées par les premiers rayons du soleil,

et qu'elles profiteront de la chaleur du sol.

***

Chez moi, chaque année, elles pondent sur le même petit chèvrefeuille.

  

Garrigue,Papillons,Sylvain azuré

Le chèvrefeuille des Baléares (Lonicera implexa)

***

 - Arbuste méditerranéen

(Languedoc-Roussillon, Corse, Provence, jusqu'à Nice et même la Drôme)

- Tiges tordues, pouvant grimper facilement sur tout support :

arbustes voisins, grillages ...

- Feuilles persistantes, vert glauque, coriaces, opposées et soudées par leur base.

- Inflorescence de 4 à 6 fleurs, directement soudées aux dernières feuilles .

- Fleurs très odorantes, en tube rose vif et blanc à l'intérieur.

- Petites baies oranges à maturité (non comestibles).

***

A noter qu'il existe dans nos garrigues, une autre espèce de chèvrefeuille :

 le chèvrefeuille de Toscane (Lonicera etrusca)

 qui, lui, est à feuilles caduques et beaucoup moins courant.

***

Après 10 mn de recherche ... Un œuf !

 

Garrigue,Papillons,Sylvain azuré

Vous l'avez vu ?

Garrigue,Papillons,Sylvain azuré

Pas plus gros qu'une tête d'épingle,

il faut vraiment savoir ce que l'on cherche !

Garrigue,Papillons,Sylvain azuré

Un autre œuf, sur une branche voisine ...

Garrigue,Papillons,Sylvain azuré

C'est un œuf un peu particulier

Il n'est pas lisse, et vue de très près,

sa texture ressemble à celle d'un nid de guêpe.

Je vais le surveiller et je vous donnerai de ses nouvelles,

jusqu'à ce que la petite chenille sorte

Car, elle, non plus, n'est pas ordinaire !

A bientôt !

***

13/05/2015

Deux papillons s'aimaient d'amour tendre ...

 

Un peu en avance, pour notre rendez-vous,

nous avons fait une petite pause dans la garrigue, au Nord d'Uzès.

Et là, surprise ! Indifférents à notre présence,

un couple de papillons étaient en pleine danse nuptiale,

dans les arbustes environnants. 

papillons,sylvain azuré

papillons,sylvain azuré

Plus de 5 cm d'envergure, le dessus noir à reflets métalliques bleutés,

des taches blanches tout le long du dos,

et le dessous brun orangé et blanc ...

Pas de doute, c'étaient deux Sylvains azurés !

 

papillons,sylvain azuré

papillons,sylvain azuré

Mâle et femelle sont identiques, mais la femelle est légèrement plus petite.

papillons,sylvain azuré

J.F prenait ses photos, tranquille...

Quand le mâle, curieux, s'installa sur sa main ...

IPhone, au secours !!!

 Vite quelques photos !!!

papillons,sylvain azuré

papillons,sylvain azuré

Comme il n'avait pas du tout l'intention de s'envoler,

je tendais mon doigt vers lui où, décidément peu farouche, 

il se posa sans difficulté.

papillons,sylvain azuré

papillons,sylvain azuré

Il y resta un bon moment,

jusqu'à ce qu'il repère une trace d'humidité au sol.

papillons,sylvain azuré

papillons,sylvain azuré

Après avoir invité sa belle, et une fois bien rafraîchis,

ils repartirent batifoler dans les arbustes. 

Une agréable rencontre aussi belle qu'inattendue !

***

 

07/05/2015

Bientôt l'été !

 

Bientôt l'été !

Les tarentes sont de sortie !

tarente,gecko

tarente,gecko

 (Photos prises dans un jardin de Mèze (Hérault)

***

La Tarente (Tarentula mauritanica

est un petit reptile méditerranéen appelé souvent "gecko".

C'est un petit animal nocturne, qui peut faire quelques sorties

en matinée ou en fin de journée.

Comme tous les reptiles, c'est un animal protégé !

***

Si vous voulez en savoir plus,

je vous rappelle ma note du 18/01/2012

***

 

 

Regardez ce que nous avons trouvé ce matin,

dans le local de notre compteur d'eau !

DSC06575_2.JPG

Une Tarente (Tarentola mauritanica)

appelée aussi "Gecko des murs"

C'est une des trois espèces de Geckos qui vivent en France,

avec le gecko verruqueux et le gecko d'Europe,

que l'on trouve surtout sur les îles de Port Cros, Porquerolles et en Corse.

D'une quinzaine de centimètres, à peu près,

elle est recouverte de "verrues",

qui deviennent épineuses vers la queue et le cou.

Sa couleur va du beige au brun

et varie selon la température de l'endroit où elle se trouve.

Elle s'est installée là, à l'abri pour l'hiver.

Dans cette "petite boite" en béton,

viennent aussi se réfugier, araignées, mille-pattes, cure-oreilles

et autres insectes... Bref, tout ce qu'elle aime !

DSC06576A.JPG

DSC06578.JPG

Remarquez ses yeux sans paupières,

juste protégés par une fine membrane

qui laisse une fente verticale. propice à la vue nocturne.

Les geckos diurnes, eux, ont des pupilles rondes. 

Les geckos peuvent grimper partout,

grâce à leurs doigts étalés munis de nombreux poils,

qui, par électricité statique, fonctionnent comme des ventouses.

DSC02439.JPG

Notre Tarente a une vie nocturne.

Dans la journée, elle reste abritée dans les tas de bois,

sur les vieux murs de pierre... 

et même dans les maisons.

DSC01676.JPG

                                   (Petit" Mabouya" de la Guadeloupe, accroché au plafond)

Les geckos aiment la chaleur.

En Europe, on ne les trouve que sur le pourtour de la Méditerrannée.

Mais il y a bien d'autres espèces aux Antilles,

à Madagascar, la Réunion, l'île Maurice,

les Seychelles, en Nouvelle Calédonie, en Australie, en Polynésie ...

Dans les îles françaises, 

ils sont appelés "Margouillats"(en Polynésie) ou "Mabouyas"(aux Antilles).

Ils sont acceptés partout,

car ils débarassent les maisons de tous les moustiques 

et autres insectes indésirables.

Les geckos des zones tropicales ont la particularité de "chanter".

Très impressionnant, la première fois qu'on les entend,

on pense à un chien qui pleure

ou à un bébé renard perdu...

Eh bien non !

C'est juste un petit lézard accroché au plafond qui crie "gek-hoo", "gek-hoo",

ce qui lui a donné son nom.

*** 

 Tous les geckos (comme les autres reptiles), font partie des espèces protégées sur le sol français, métropolitain, mais aussi d'Outre-mer.

 

***