Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/08/2011

L'autre clématite

 

Au premier abord, on ne voit pas vraiment la différence.

Pourtant, on se rend compte que cette clématite est plus vigoureuse que la "Clematite flammula" vue précédemment. 

 Clématite des haies ou clématite vigne blanche (Clematis vitalba)

Clematis-vitalba-2.jpg

La tige est très longue, un peu poilue.

 La plante peut s'élever très haut dans les arbres.

Les feuilles sont plus grandes, crènelées ou dentées, en forme de cœur.

Clematis-vitalba-1.jpg

Clematis-vitalba-4.jpg

Les fleurs sont blanches, en panicule fourni. 

Clematis-vitalba-7.jpg

Clematis-vitalba-6.jpg

DSC01817.JPG

DSC01815.JPG

Les graines sont, elles aussi surmontées d'une aigrette plumeuse, mais ne sont pas aplaties.

C'est une clématite très commune, partout en france.

Elle pousse, dans notre règion, en bordure de mattes de chênes verts.

 

13/08/2011

Une clématite

Si vous vous promenez en garrigue, ou même au bord des routes, vous avez certainement remarqué, des grappes de fleurs blanches, qui recouvrent d'autres végétaux. (ici,des cistes) 

C'est une clématite sauvage.

Clématite brûlante (Clematis flammula)

DSC03817.JPG

C'est une liane, sarmenteuse, grimpante, à tige souvent rougeâtre.

DSC03786.JPG

Ses feuilles à 3 à 7 folioles, petites, ovales ou lancéolées ont un goût poivré, ce qui lui a donné son nom courant de clématite brûlante ou clématite poivrée.

 DSC03774.JPG

DSC03821.JPG

Les fleurs sont blanches et nombreuses.

DSC07475.JPG

DSC07480.JPG

Les fleurs fanées produisent des graines rondes et plates munies d'une aigrette blanche, ce qui fait ressembler la plante à un grand plumeau vaporeux . 

DSC07447.JPG

DSC07454.JPG

A maturité, les graines devenues brunes, seront disséminées par le vent. 

DSC03818.JPG 

La Clématite brûlante est d'origine méditerranéenne, mais s'est propagée un peu partout en France.

Commune dans le Midi, elle est plus rare ailleurs.

Elle bénéficie d'une protection régionale en Basse-Normandie.

 

___________________

A noter, qu'il existe une autre clématite, autour de Lédenon : la Clématite des haies, que l'on trouve plutôt en lisière de mattes de chênes verts...

A suivre ! 

 

 

 

10/08/2011

La russule charbonnière

 Autre champignon, un peu en avance, par rapport aux autres années :

La Russule charbonnière (Russula cyanoxantha)

 

Russula--.jpg

Les Russules sont des champignons assez "cassants".

Le chapeau n'est jamais mou, même après la pluie.

Le pied "casse", comme un bâton de craie.

On connaît au moins 150 russules différentes, mais aucune n'est toxique.

 Elles peuvent être grises, fauves, vertes, violacées ou rouges.

Certaines sont âcres, amères ou d'odeur désagréable, d'autres sont excellentes.

La Russule charbonnière en fait partie.

DSC07565.JPG

Russula-oxycantha-4.jpg

Son chapeau est assez trappu, d'abord plat, mais très vite creusé au centre.

Selon l'endroit où elle pousse, sa couleur peut être différente :

du gris clair au gris noirâtre, avec quelquefois des nuances vertes.

DSC07571.JPG

Son pied est blanc, large, mais court.

 DSC07519.JPG

Les lamelles sont blanches.

Par rapport aux autres russules, les lamelles ne cassent pas sous le doigt.

Elles sont élastiques. (On dit lardacées)

La chair est blanche et ferme et ne laisse pas s'écouler du lait. 

DSC07522.JPG

DSC01504.JPG

 

 Les spores sont blanches.

( Il suffit de poser le chapeau du champignon, à plat, sur un papier noir, pendant quelques heures. Le champignon libère ses spores, qui en tombant dessinent la forme des lamelles.)

 

On la trouve un peu partout, en garrigue sous les chênes verts.

________________

Confusion possible

 Capture d’écran 2011-08-04 à 07.48.43.png

Prudence, donc, comme toujours avec les champignons !