Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/03/2012

Mars : un arbre au jardin

Certains ont partiellement gelé,

mais ceux qui ont résisté sont en pleine floraison.

Le Mimosa d'hiver (Acacia dealbata)

 

DSC02026.JPG

 Vous le connaissez tous,

il illumine la fin de l'hiver, quand les autres arbres dorment encore.

DSC02036.JPG

 Des petites boules jaune d'or,

une longue floraison hivernale,

un léger parfum,

une croissance rapide,

tout pour plaire !

DSC02025.JPG

Mais il craint le froid ( -10°C Maxi), et le vent.

DSC02027.JPG

Les feuilles sont persistantes, vert glauque,

composées de 12 à 20 paires de folioles (petites feuilles), elles-mêmes redécoupées.

A ne pas confondre avec le Mimosa des quatre saisons, qui a des feuilles plates.

***

Son nom latin "Acacia" n'a rien à voir avec l'arbre que nous appelons localement Acacia.

L'Acacia commun est en réalité un robinier.

Mais tous, sont des légumineuses (appelées avant Papilionacées).

Il y a 1200 espèces d'arbres ou arbustes dans la famille "Acacia".

Notre Acacia dealbata est originaire du Sud de l'Australie.

Son introduction dans le Sud de la France date de 1841

où il est cultivé au Jardin des Plantes de Montpellier.

On le trouve assez vite dans tout le Sud de la France,

où il progresse rapidement dans le milieu naturel de la Côte d'Azur.

De nos jours, de nombreux corsos fleuris, ont lieu pour la fête du mimosa ( Mandelieu-La Napoule, Bormes les mimosas ...)

***

Problème :

Le Mimosa se reproduit très facilement, de façon naturelle (graines ou rejets).

Il est en train d'envahir les collines, les forêts et les bords des ruisseaux

de l'arrière-pays du Var et des Alpes Maritimes et de l'Hérault.

Des collines entières sont recouvertes de mimosas en colonies denses,

étouffant toute la végétation première.

De plus, il est très inflammable, ce qui augmente la propagation des incendies.


Le Mimosa d'hiver (Acacia dealbata)

est classé dans les espèces invasives.

***



11/03/2012

Un habitué

Voilà un habitué de ma haie de cyprès !

Le Verdier d'Europe (Chloris chloris)

 

DSC02301.jpg

DSC02304.jpg

Chaque année, il vient s'installer, en famille dans la haie derrière la maison.

Il n'est pas craintif, et peut rester, bien en vue, au bout d'une branche.

Ce mâle est arrivé hier, reconnaissable à son poitrail vert anis.

La femelle est moins colorée.

Son gros bec lui permet de manger de grosses graines,

ainsi que des insectes et des petits fruits.

C'est la femelle qui construit le nid, fait principalement d'herbes sèches et de mousses.

A suivre !!!

 

Si vous voulez l'écouter, tapez une de ces adresses sur votre navigateur

 

http://www.xeno-canto.org/species/Chloris-chloris

ou

 http://www.web-ornitho.com/chants/Verdier.mp3

***

 

10/03/2012

Ecoutez le chant de la fauvette ...

Copier le lien ci-dessous dans votre navigateur

 

http://www.deezer.com/fr/music/track/2151388

 

ou cliquez directement sur celui envoyé par un ami, dans le commentaire,

plus complet, mais plus compliqué .