Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/03/2012

Mars : une plante de garrigue

Le romarin (Rosmarinus officinalis)

***

C'est un arbrisseau méditerranéen de 50 à 60 cm de haut que l'on trouve à l'état sauvage,

dans les lieux secs et arides du midi et notamment dans les garrigues. 

 DSC01039.JPG

(Un vieux romarin trouvé en garrigue)

***

On peut l'acheter aussi en pépinière, et on le plante volontiers dans notre jardin :

- pour son feuillage toujours vert et aromatique,

- pour sa floraison bleu lavande, pratiquement continue, même en plein hiver.

- pour son utilité dans la cuisine. 

DSC01033.JPG  DSC01036.JPG

 C'est un arbuste de la famille des Lamiaceae comme le thym, la lavande, les sauges...

C'est une plante mellifère.

Le miel de romarin a été utilisé dés le XVII ème siècle en pharmacopée.

Les Égyptiens plaçaient des branches de romarin dans les tombeaux des pharaons.

Les étudiants grecs s'en faisaient des couronnes

pour stimuler leur mémoire pendant leurs examens.

En France, pendant l'épidémie de peste, on en portait des sachets sur soi,

et on faisait brûler des bouquets pour désinfecter l'air ambiant.

***

Le romarin est aujourd'hui cultivé autour de la Méditerranée pour la fabrication d'huile essentielle, utilisée en parfumerie, mais aussi dans l'élaboration de produits pharmaceutiques .

Antibactérien, antidépressif, antioxydant, il a aussi des effets sur la vésicule biliaire,

sur la digestion et sur la circulation sanguine.

***

Plus simplement, il sert à aromatiser les plats : ragoûts, civets, sauces à la tomate, marinades...

Une branche de romarin dans une bouteille d'huile lui donnera son parfum.

Pour les grillades, il y a plusieurs solutions :

- en fin de cuisson, brûler quelques branches sur les dernières braises,

- saupoudrer votre viande de feuilles,

- enfin, se servir des branches pour faire des brochettes .

Personnellement, j'ai planté deux pieds de romarin à côté de mon barbecue,

où ils sont régulièrement "taillés"...

 

DSC01044.JPG

En pépinière, il existe d'autres formes de romarin :

à port étalé, en boule, à fleurs bleu foncé, blanches, ou même roses.

On peut le cultiver en bac, en couvre-sol, en bordure taillée, en haie libre .

On peut aussi le façonner en bonsaï, son bois étant très décoratif. 

DSC01029.JPG

 

Il supporte aussi très bien les embruns de la mer,

ce qui, d'après certains ouvrages lui a donné son nom : ros marinus (rosée de mer)

***

 

 

18/03/2012

Mars : les premiers papillons

Quels sont les papillons que l'on peut voir en Mars ?

***

D'abord, ceux qui hibernent sous la forme "imago" (papillons adultes)

Les premiers rayons de soleil, leur font "tenter une sortie", se dégourdir les ailes,

et recommencer, un peu, à s'alimenter.

 DSC04482.JPG

Ce citron de Provence (Gonepteryx cleopatra), a bien résisté à l'hiver, 

certainement bien caché sous le lierre derrière la maison.

DSC01991.JPG

Un Vulcain (Vanessa atalanta), en train de boire, photographié le 29 Février.

DSC01996.jpg

Il a beaucoup souffert du froid et surtout du vent.

Remarquez comme ses ailes sont abimées et déchiquetées.

***

Les autres papillons visibles en Mars, sont ceux qui ont hiberné sous forme de chrysalide,

et qui naissent dès les premières chaleurs.

Il y a, bien sûr la Proserpine (voir ma dernière note),

mais aussi, 

DSC07936.JPG

Le Machaon (Papilio machaon),

DSC05849.JPG

Le Flambé (Iphiclides podalirius), 

DSC04037.JPG  DSC04051.JPG

Quelques piérides,

DSC05826.JPG  DSC05816.JPG

mais aussi l'Aurore de Provence (Anthocharis euphenoides),

mâle et femelle photographiés l'année dernière, en Avril,

mais que l'on peut voir dès le mois de Mars.

 

***

Alors, bonne chasse.

(photographique, bien sûr) !!!

 

 

 

16/03/2012

Mars : Avis de recherche

La Proserpine (Zerynthia rumina) 

Capture d’écran 2012-02-28 à 09.20.03.jpg

Capture d’écran 2012-02-28 à 09.20.40.jpg

Capture d’écran 2012-02-28 à 09.26.23.jpg

Capture d’écran 2012-02-28 à 09.20.54.jpg

Capture d’écran 2012-02-28 à 09.26.43.jpg

Capture d’écran 2012-02-28 à 09.20.31.jpg

Capture d’écran 2012-02-28 à 09.20.13.jpg

Dans nos garrigues, nous pouvons surtout voir la Proserpine,

la Diane s'apercevant surtout vers les zones humides.

***

D'une envergure d'à peine 2 à 2,5 cm,

la Proserpine a besoin de la plante hôte de ses chenilles :

l'Aristoloche pistoloche (Aristolochia pistolochia)

 

Aristolochia pistolochia 10.JPG

Aristolochia-pistolochia--1.jpg

Aristolochia-pistolochia--5.jpg

Celle-ci pousse en touffe, au soleil, dans des endroits secs et pierreux.

(photos prises en Garrigues basses)

***

C'est un papillon qui hiberne à l'état de chrysalide,

et qui éclot dés les premières chaleurs.

On peut le voir voler à partir de Février/Mars.

Ces deux papillons sont des espèces protégées,

inscrites sur la liste rouge des Insectes de France.

***