Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/07/2012

Juillet : ailleurs dans le monde ... Boukhara

Boukhara

***

Tout le centre historique (140 monuments),

est inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO.

Mosquées, Madrasas (écoles coraniques), Mausolées ... 

tous les bâtiments sont restaurés et régulièrement entretenus.

***

Le Mausolée des Samanides

Construit en l'an 900, 

c'est le tombeau d'Ismaël 1er

Samanides bis.jpg

 ***

 Le Tchor Minor (quatre minarets),

 C'était juste l'entrée d'une madrasa, construite par un riche marchand,

 tombée en ruines depuis.

 DSC03855.JPGDSC03857.JPGDSC03862.JPG

  Ici, la religion et la vigne font bon ménage.

 ***

 Tous les autres monuments sont entièrement recouverts de mosaïques ...

 DSC03838.JPGDSC03870.JPGMosaïque.jpgDSC03888.JPGDSC00828.JPG

... même le tour des coupolles, en briques vernissées de couleur turquoise.

***

Je ne vais pas vous énumérer tous les monuments de Boukhara,

d'abord, parce qu'ils sont très nombreux,

ensuite parce qu'ils se ressemblent beaucoup,

qu'ils ont des noms imprononçables pour un européen ...

Mais surtout, parce que Boukhara est une ville très agréable,

qui se visite "le nez en l'air", sans souci, sans guide ...

On trouvera toujours quelqu'un, qui avec le sourire, nous indiquera le bon chemin.

Monuments, artisans, musique dans les rues ...

à abuser sans modération !

***

Car Boukhara n'est pas une" ville musée".

Les chambres d'étudiants des écoles coraniques,

sont transformées en ateliers d'artisans,

les cours des mosquées en centre d'expositions ...

 DSC00677.JPG

Une madrasa, construite en 1622,

DSC00844.JPG

détail du portail d'entrée,

DSC05472.JPG

la cour, occupée par les artisans

installés dans les anciennes chambres d'étudiants.

Il y a même un petit bar.

DSC05474.JPG

Au fond, les coupolles en argile du marché couvert.

Marché.jpg

Remarquez les plafonds superbement décorés.

A l'intérieur, chaque alvéole abrite un artisan différent.

 car Boukhara vit de l'artisanat local :

soie, coton, bois, argile, argent, or, cuivre, turquoises ...

tout est travaillé.

***

La soie

***

DSC03900.JPG DSC03896.jpgDSC03886.JPG

Echarpes en soie produite en Ouzbékistan et teinte avec les plantes du pays.

Tissées de deux couleurs : bleu et vert, vieil or et violet, jaune et turquoise...

les fils de chaîne et les fils de trame sont de couleurs différentes,

ce qui leur donne cet effet irisé.

***

Autre spécialité de Boukhara :

les Ikats, une autre façon de tisser la soie.

- D'abord le créateur fait un dessin de la taille réelle de la future pièce :

écharpe, tapis, métrages de tissus.

- Les fils de chaîne sont teints avant tissage, selon le motif du créateur.

- Le tissage se fait normalement.

Ikat.jpg

La vidéo qui suit, n'a rien à voir avec l'Ouzbékistan,

mais elle explique très bien, la fabrication d'un ikat.


http://www.youtube.com/watch?v=vfa7srYWo4s&feature=related

***

Les suzanis

***

C'est ainsi qu'ils appellent leurs broderies traditionnelles :

tentures, tapis, vêtements, tout est brodé à la main.

Suzani.jpg

Le bois sculpté :

assiettes, vases, mais aussi portes des maisons et des mosquées.

DSC03912.JPG

l'argile :

vaisselle, mais aussi miniatures,

comme ces jeux d'échecs aux personnages minutieusement décorés ...

Vaisselle.jpgEchecs.jpg

Trois jours à Boukhara, et nous partons pour Samarcande 

*** 


28/07/2012

Juillet : ailleurs dans le monde ...

Encore un voyage "coup de cœur",

décidé après une émission sur " La Route de la Soie".

Un coup d'œil, par sécurité, au site du Quai d'Orsay :

"évitez les montagnes du Sud qui font la frontière avec l'Afghanistan."

Cela tombe bien, car nous voulons surtout voir les régions de Boukhara et de Samarcande,

prestigieuses cités de la "Route de la Soie"

La "Route de la Soie"

 

Route soie.jpg

La Route de la Soie, était une piste caravanière,

qui reliait la Chine à la Turquie d'aujourd'hui, en passant par l'Asie Centrale.

Porcelaines, pierres précieuses, jade, épices et surtout la soie,

étaient acheminés par cette route.

Pourquoi "Route de la Soie", alors que d'autres matières rares étaient transportées ?

A cette époque, seuls les Chinois savaient "fabriquer" la soie,

qui, auréolée de son secret, était, de loin, la plus précieuse.

Commencé au IIème siècle av JC,

ce commerce continuera jusqu'au XVème,

supplanté par les routes maritimes.

2000 ans pendant lesquels des villes comme Boukhara et Samarcande

se sont largement enrichies.

***

10 jours en Ouzbékistan

***

Carte - copie.jpgCarte 2.jpg

Ancienne république soviétique,

l'Ouzbékistan devient indépendant en 1991, à la suite de la dislocation de l'URSS,

sans jamais l'avoir demandé...

ainsi que les autres républiques limitrophes :

le Turkménistan, l'Afghanistan, le Tadjikistan, le Kirghizistan, et le Kazakhstan.

***

Grand, à peu près, comme l'Espagne,

l'Ouzbékistan est un pays très cosmopolite :

Perses, Grecs, Turcs, Arabes, Mongols, Russes, Indiens, Coréens ...

toutes les cultures se rencontrent.

La langue officielle est l'Ouzbek (très proche du Turc).

Mais la langue Russe permet les échanges interethniques.

Bien que la religion musulmane soit majoritaire,

l'état est laïc.

***

Chaque civilisation a laissé des monuments extraordinaires,

dans leur majorité, classés UNESCO,

et restaurés avec amour et patience, par des artisans locaux.

***

Nous atterissons à Tashkent la capitale.

Tashkent ("La Citadelle de pierre" en turc),

a toujours été le plus grand carrefour commercial de l'Asie Centrale.

Des recherches archéologiques montrent qu'elle existait déjà, il y a 2000 ans.

Fondée par Alexandre Le Grand,

détruite par les Mongols de Gengis Khan au 13ème siècle,

reconstruite par Tamerlan au 14ème et au 15ème,

elle est conquise par les Russes en 1865.

Elle devient la capitale de l'ancien Turkestan.

Malheureusement, elle est entièrement détruite par un énorme tremblement de terre en 1966.

Seuls ont pu être reconstruits

quelques bâtiments à grande valeur historique ou architecturale.

Mausolée, Madrasa ou Médersa (école coranique), Mosquée

mettent en valeur le travail des artisans locaux.

DSC03784.JPGDSC03775.JPGExtérieur.jpgPlafonds.jpg

C'est juste un avant-goût de ce qui nous attend plus tard.

***

Tashkent est aujourd'hui, une ville moderne, avec théatres, musées, universités,

centre artisanal, métro, grandes avenues, jardins, fontaines ...

et à la vie culturelle riche.

***

 La ville est au centre d'une grande région agricole :

jardins, vignobles, (ils font d'excellents vins), vergers ...

Il faut voir le marché, qui déborde de fruits et légumes appétissants.

 Marché.jpgPains.jpg

Il faut aussi goûter leurs pains,

qu'ils "poinçonnent" au centre, avant cuisson, avec des tampons cloutés en inox.

Chaque boulanger a un dessin différent.

Non seulement ces pains sont beaux, mais ils sont excellents.

***

Demain, nous partons vers Boukhara

***


26/07/2012

D'autres zygènes ...

Il y a 27 espèces de zygènes qui vivent en France.

22 répertoriées dans le Gard.

En voici une qui est caractéristique de notre région :

Zygaena erythrus

on l'appelle la Zygène des Garrigues ou la Zygène de Nîmes.

 

DSC06494.JPGDSC06503.JPG

La chenille est petite, vert d'eau, avec des points jaunes, d'autres noirs,

et hérissée de poils soyeux.

DSC06550.JPG

Elle se nourrit de Panicaut (Eryngium campestre),

espèce de petit chardon des garrigues :

une belle branche par jour.

DSC06548.JPG

Et voilà le travail !

DSC06610.JPG

Le cocon tout en longueur, est collé aux feuilles.

DSC03642.JPG

15 jours plus tard, le papillon sort.

DSC03635.JPG

 La Zygène des Garrigues est noire et rouge vif.

***

D'autre zygènes que l'on peut voir autour de chez nous.

***

la Zygène de la Badasse (Zygaena lavandulae)

 

DSC07887.JPG

Elle reconnaissable à sa collerette blanche.

Comme la Zygène d'Occitanie, ses chenilles grandissent sur la badasse.

(Voir les deux notes précédentes)

***

La Zygène des épines (Aglaope infausta)

 

DSC00593.JPG

On trouve ses belles chenilles, souvent nombreuses,

sur les prunelliers sauvages, les aubépines ...

Le papillon est noir, et rouge orangé.

 Epines.jpg

(Photo Wikipédia)

***

La Zygène de la bruyère (Zygaena fausta)

 DSC01219.JPG

Elle ressemble beaucoup à la Zygène d'Occitanie,

la différence se trouve sur la dernière tache des ailes.

Sur la Zygène d'Occitanie, la dernière tache, de forme allongée,

est entièrement blanche, alors que sur la Zygène de la Bruyère,

elle est rouge cernée de blanc, et touche la tache juste au-dessus.

 ailes.jpg

                        Zygène d'Occitanie                                          Zygène de la Bruyère

DSC03027.jpg

Un couple de Zygènes en pleine discussion .

***

et bien sûr,

La Zygène d'Occitanie (Zygaena occitanica)

 DSC00967.JPG

et

La Zygène des Garrigues (Zygaena erythrus)

 DSC03787.JPG

***

Attention !

les zygènes sont très colorées.

C'est leur façon d'avertir d'éventuels prédateurs de leur grande toxicité.

En effet, en cas d'attaque, elles produisent un liquide proche du cyanure ...

***