Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/10/2012

Le colchique de Naples

C'est le moment de chercher les colchiques de Naples (Colchicum neapolitanum) !

Voici quelques photos prises il y a deux jours.

***

 flore,bulbeuses,colchiqueflore,bulbeuses,colchiqueflore,bulbeuses,colchiqueflore,bulbeuses,colchiqueflore,bulbeuses,colchiqueflore,bulbeuses,colchiqueflore,bulbeuses,colchique

***

 Voici, pour mémoire la note de l'année dernière, à la même époque.

***

  Le Colchique de Naples ( Colchicum neapolitanum)

 

 Colchicum neapolitanum  1.JPG

Colchique dans les près...

Et bien non, ce n'est pas le même que dans la chanson, qui parle du Colchique d'automne

(Colchicum automnalis) qui lui, préfère la montagne.

On en trouve, par exemple dans le Parc National des Cévennes.

Colchicum neapolitanum 10.JPG

Le Colchique qui pousse à Lédenon est plus méridional.

Pour le moment, seules les fleurs d'un beau rose mauve, sont présentes.

Les feuilles, (deux ou trois) ne sortiront qu'au printemps, entourant une capsule de graines, au ras du sol .

Colchicum-neapolitanum-2.jpg

C'est une plante à bulbe, de la famille des Liliacées, comme les crocus, le safran...

Colchicum-neapolitanum-1.jpg

Comme tous les colchiques, c'est une plante toxique.

Leur nom vient de Colchide, région à l'est de la mer Noire d'où sont originaires ces plantes, et patrie de Médée, célèbre empoisonneuse de la mythologie grecque.

A Lédenon, je n'en ai trouvé qu'aux Garrigues Basses.

Connaissez-vous d'autres endroits ?

 

***

Je renouvelle ma question, car à ce jour,

je n'en ai pas trouvé ailleurs qu'aux Garrigues Basses

Merci !

 

*** 

  

 

03/10/2012

Cinq araignées des garrigues

Souvenez-vous de cette devinette !

Des bébés araignées !!!

 DSC02141.JPGDSC02115.JPGDSC02113.JPG

Certainement ceux d'une Épeire diadème.

***

Mais il y a bien d'autres araignées en garrigue.

En voici 5, trouvées au hasard de mes promenades.

***

L'Épeire fasciée (Argiope bruennichi)

 DSC08617.JPG

La plus éclatante !

DSC05006.JPG

Vue de dessus.

DSC05014.JPG

Et de dessous. 

Magnifique araignée, grande (jusqu'à 2,5 cm), très colorée.

Avec son abdomen jaune vif rayé de noir, elle signale la toxicité de son venin, 

à d'éventuels prédateurs.

Ici, elle s'est installée, entre des yuccas et un petit genévrier rampant.

Sa toile est très fine et très irrégulière et comporte toujours un grand zigzag de soie blanche,

qui consolide le tout.

Cette toile peut résister ainsi aux sauterelles et autres criquets, sa nourriture habituelle.

Comme les mantes religieuses, après l'accouplement, elle mange le mâle.

***

L'Argiope lobée (Argiope lobata)

 DSC00481.JPGDSC00482.JPGDSC00059.JPGDSC00492.JPGDSC09526.JPGDSC09528.JPG

Très caractéristique par la forme de son abdomen festonné,

elle mesure à peu près 2 cm.

Le mâle est beaucoup plus petit (à peine 6 à 8 mm), et son abdomen n'a pas de festons.

Comme la précédente, elle construit une toile irrégulière,

fermée par un grand zigzag de soie blanche,

que l'on voit bien sur la deuxième photo.

La toile est grande et refaite toutes les nuits.

Il lui faut trois heures pour la tisser.

***

 La Grande Épeire (Araneuus grossus)

DSC01605.jpg

La plus lourde !

Les fils de sa toile sont très résistants.

Ici, elle construit sa toile entre un cyprès et un massif de cistes,

séparés d'un bon mètre, barrant ainsi le chemin.

C'est d'ailleurs, en passant dans ce chemin, que je me suis accrochée dans la toile,

et que j'ai remarqué l'araignée.

 ***

L'Épeire diadème (Araneus diadematus) 

DSC05025.JPGDSC05028.JPGDSC05031.JPG

Reconnaissable au dessin en forme de croix blanche de son abdomen,

on la trouve dans les jardins, les haies ...

Elle construit une grande toile, refaite tous les matins.

 ***

La petite Épeire de velours (Agalenatea redii)

DSC02591.JPG

7 à 8 mm pour la femelle, 4 à 5 pour le mâle,

cette petite araignée est toute recouverte de poils, de couleur beige et marron.

C'est une araignée "appliquée" qui construit une toile de forme régulière, bien verticale.

Ce jour là, elle profitait du soleil au centre de sa toile.

mais si la pluie abime sa toile, elle la démonte et la reconstruit dès le premier rayon de soleil.

Elle aime les pelouses sèches et ensoleillées.

***

à suivre ...

 

30/09/2012

Septembre : ailleurs dans le monde, Madagascar, les îles

Arrivée sur l'île de Nosy Be :

"des plages et des fleurs".

***

L'ambiance est différente, détendue,

ici, les habitants vivent du tourisme :

les pêcheurs, les agriculteurs, vendent leurs produits aux hôtels,

hôtels décorés avec l'artisanat local,

les jeunes sont guides, cuisiniers, jardiniers ou chauffeurs ...

voyage,madagascar

voyage,madagascar

Nosy Be est une île fleurie, rose de porcelaine, frangipaniers,

mais aussi, plantations de vanille et d'ylang-ylang qui fournissent les grands parfumeurs français.

voyage,madagascar

La capitale de l'île est très animée,

la restauration des monuments historisques, n'est pas au point ...

et, comme partout le zébu est roi.

voyage,madagascar

Il ne faut pas manquer le marché :

on y retrouve tout l'artisanat de la grande île,

avec, bien sûr les brodeuses de Nosy Be.

voyage,madagascar

Elles brodent sur place, à côté de leur stand, et quelquefois, entre deux tétées ...

voyage,madagascar

Magnifique travail !!!

voyage,madagascar

voyage,madagascar

voyage,madagascar

Une balade à l'intérieur de l'île, nous permettra de voir plusieurs espèces de caméléons,

très nombreux à Nosy Be.

voyage,madagascar

 Nosy Be, c'est fini,

Nous prenons le bateau rapide, pour l'île de Tsarabanjina, 

plus au nord, dans l'archipel des Mitsio.

voyage,madagascar

voyage,madagascar

5 jours de détente ...

voyage,madagascar

 voyage,madagascar

Cette petite île n'a rien à envier à certaines îles des Seychelles :

immenses plages, rochers, faune marine ...

voyage,madagascar

Nous partirons une journée en bateau, sur la Grande Mitsio,

voir un phénomène géologique exceptionnel :

des orgues basaltiques

voyage,madagascar

voyage,madagascar

 voyage,madagascar

Hautes de plusieurs dizaines de mètres, ces roches brunes, verticales,

et à section hexagonale, sont un phénomène tout à fait naturel.

Une plongée et nous les voyons aussi sous l'eau !

Attention, ça glisse et ça taille ...

***

Spectacle magique au coucher du soleil !!!

voyage,madagascar

voyage,madagascar

Madagascar, c'est fini !

La faune, la flore, les paysages, les sourires et les rires des Malgaches,

c'est un voyage que nous avons adoré :

Et pourtant !

C'est celui où nous avons eu le plus de problèmes ...

- A l'arrivée à Tananarive, Air France avait oublié nos bagages à Roissy ...

- La première nuit à Tananarive, il y a eu un gros tremblement de terre :

toute la ville a tremblé, des maisons se sont effondrées...

Notre chauffeur était inquiet, le lendemain matin,

mais nous, nous avions dormi comme des bébés.

- Le train pour Manakara a eu 8 heures de retard,

nous avons donc fait tout le voyage de nuit : adieu cascades, forêts en fleurs, ponts ...

- Nous n'avons pas pu voir le Parc de l'Isalo, à cause d'un gros incendie de brousse.

- Notre avion Tuléar/Morondava est tombé en panne,

et nous avons perdu une journée de voyage qu'il a fallu rattraper.

- Vu le poids de nos achats, nous n'avons pas échappé à une grosse taxe pour dépassement !

***

Avant de partir, un peu d'humour malgache !!!

 

voyage,madagascar

***

Dernier achat à l'aéroport :

deux petits cœurs en labradorite ...

voyage,madagascar

***