Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/05/2013

Une fleur des garrigues : la petite centaurée

 

La petite centaurée (Centaurium erythraea)

***

Flore, centauréeFlore, centaurée

La petite centaurée est une plante annuelle 

qui fleurit dans nos garrigues de fin Mai à Mi-Juin.

En réalité elle n'a rien à voir avec les vraies centaurées,

car elle fait partie de la famille des Gentianacées.

Petite (pas plus de 30 cm), elle aime un sol argilo-calcaire,

en pleine lumière, mais pas trop sec.

Ses fleurs rose lilacé, disposées en corymbe, sont facilement reconnaissables,

car fleurissant à une période où la garrigue commence à sécher et où les fleurs sont rares.

 

Flore, centaurée

Appelée quelquefois "herbe à fièvre",

elle est aussi employée pour stimuler un foie ou un estomac paresseux.

***

 

09/05/2013

Des hommes et des plantes : Michel Bégon

Michel Bégon

***

Il est né en 1638 à Blois, (la même année que Pierre Magnol)

Il a des responsabilités dans la Marine.

Il est tour à tour, Trésorier de la Marine à Toulon, puis à Brest,

Il est nommé ensuite Intendant de la Marine des Antilles françaises,

puis Intendant des Galères à Marseille.

Il terminera sa carrière comme Intendant de Rochefort (Charente-Maritime),

où il restera 21 ans, et où il transformera la ville et le port.

***

Michel Bégon est "un curieux".

Il s'intéresse à tout : sciences, lettres, arts, et ... botanique.

Il se rapproche des découvreurs du moment, et notamment de Charles Plumier,

qu'il envoie aux Antilles, rechercher des espèces nouvelles.

Souvenez-vous (ma note du 15/02/2013),

c'est Charles Plumier qui a l'idée de donner aux nouvelles plantes,

le nom de l'homme qui est à l'origine de sa découverte.

Dans une forêt de Saint-Domingue, il découvre une petite plante nouvelle,

qu'il baptise "Bégonia" en l'honneur de Michel Bégon,

qui était à l'origine de ses voyages.

DSC01541.JPGDSC01016.JPG

***

Michel Bégon meurt en 1683.

Son nom passera à la postérité, grâce aux bégonias,

mais aussi aux grands travaux qu'il a effectués dans la ville de Rochefort.

***

En 1990, la Ville de Rochefort, décide de faire un musée, 

en l'honneur de Michel Bégon et des bégonias.

Aujourd'hui, près de 1500 espèces différentes vivent dans plus de 1000 m2 de serres,

et le "Conservatoire du Begonia de Rochefort" a le titre de Collection Nationale.

On continue encore, à découvrir d'autres espèces,

dans toutes les zones tropicales d'Amérique, d'Asie ou d'Afrique,

mais aussi dans les Andes et l'Himalaya.

*** 

DSC01011.JPG Capture d’écran 2013-03-19 à 16.47.42.png

Vous trouverez dans les jardineries, toutes sortes de bégonias :

à fleurs blanches, roses, rouges et même oranges,

à feuilles vertes unies ou piquetées de blanc, lisses ou duveteuses.

La plante peut ressembler à un petit coussin, comme les bégonias Rex

ou, au contraire avoir d'immenses tiges comme les bégonias bambous.

Le plus dur sera de choisir.

Bien sûr, elles doivent vivre en serre ou dans la maison,

mais on peut les sortir, l'été à mi-ombre, les couleurs n'en seront que plus belles.

***

(Toutes ces photos ont été prises sur l'île de La Réunion, 

où elles vivent en pleine nature.)

***


06/05/2013

Encore un insecte !

 

Connaissez-vous le Grand Bombyle ?

 

faune,insectes,grand bombyle

Le Grand Bombyle (Bombylius major) ressemble à un petit bourdon.

faune,insectes,grand bombyle

Mesurant 1,5 à 2 cm, c'est un insecte très velu,

dont tout le corps est recouvert de longs poils beiges.

A la manière des colibris ou des Sphinx gazés (papillons),

il est capable de faire de longs vols stationnaires pour visiter les fleurs.

Vous remarquerez sa longue trompe qui lui permet de se nourrir de nectar,

même chez les fleurs les plus "profondes" .

faune,insectes,grand bombyle

Il ressemble à un bourdon,

mais il est classé dans les diptères comme les mouches, les taons ... 

Il est complètement inoffensif pour l'homme,

mais pas pour les autres insectes.

La femelle pond ses œufs à l'entrée des nids de guêpes ou d'abeilles.

Ses larves invitées se nourriront des larves de leurs insectes hôtes...

***