Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/07/2013

Les Lycènes bleus

 

Des papillons

de la famille des Lycaenidae

***

Petits papillons, mais grande famille !

(à peu près 5000 espèces dans le monde ...)

***

Dans nos garrigues, vous en avez certainement vu :

Faune,papillons

Photo du haut - Le Cuivré commun (Lycaena phlaeas) 

Photo du bas - Le Cuivré mauvin (Lycaena alciphron)

Faune,papillons

L'Argus vert (Callophrys rubi)

Faune,papillons

La Thécla du Kermès (Satyrium esculi)

 Faune,papillons

L'Argus brun ou Collier-de-Corail (Aricia agestis)

***

Et puis, des tas de petits papillons bleus,

qui s'envolent rapidement devant vous quand vous êtes en balade.

 faune,papillons

Très vifs, d'une envergure de 2 à 2,5 cm,

ils ne sont pas faciles à déterminer.

Tout compte : les taches, la forme des franges, 

la présence d'ocelles, de petites lignes ...

 faune,papillons

Pour tout compliquer, très souvent,

les mâles et les femelles ont des couleurs et des motifs différents.

faune,papillons

        Accouplement : deux lycènes s'aimaient d'amour tendre ...

***

Comme il est hors de question de les capturer,

et de les épingler dans une boîte pour mieux les observer,

les noms qui accompagneront mes photos ne seront pas forcément les bons ...

 (S'il y a un spécialiste ...)

faune,papillons

L'Azuré du thym (Pseudophilotes baton)

Le mâle est bleu clair infusé de gris, les ailes marquées d'un point discoïdal noir.

Les franges blanches sont bordées et entrecoupées de noir.

La femelle est brun foncé.

faune,papillons

L'Azuré des nerpruns (Celastrina argiolus)

dessins simplifiés, juste des traits noirs sur du bleu très pâle.

faune,papillonsfaune,papillons

L'Argus bleu-nacré (Lysandra corindon)

Le mâle est bleu argenté.

Les franges blanches sont finement entrecoupées de noir,

avec des lunules noires sur les ailes postérieures.

La femelle est brune avec des taches fauves en bordure des ailes postérieures.

faune,papillonsfaune,papillons

L'Azuré du genêt (Plebejus idas)

Le dessus du mâle est bleu vif, finement bordé de noir.

Le dessous est gris infusé de bleu, avec des lunules oranges coiffées de noir,

surtout sur les ailes postérieures.

La femelle est brune.

***

faune,papillons

Les papillons de la famille des Lycaenidae pondent des œufs souvent aplatis,

souvent piquetés ou alvéolés genre "nid de guêpe".

Leurs chenilles ressemblent à des petits cloportes,

d'abord vertes, puis souvent marquées de bandes roses comme celle du cuivré ci-dessous.

faune,papillons

 Leurs chrysalides, très succintes,

sont quelquefois accrochées à une feuille ou sur une pierre,

quelquefois simplement abandonnées à terre au pied de la plante hôte.

*** 

L'Azuré du genêt (Plebejus idas) et les fourmis

*** 

La femelle papillon pond sur des plantes proches d'une fourmilière.

La petite chenille et les fourmis vont vivre en parfaite intelligence :

la chenille va fournir du miellat dont les fourmis rafollent,

en échange de leur protection.

La chenille, à maturité se transforme en chrysalide

fixée sur une pierre proche de la fourmilière.

***

D'autres chenilles de Lycènes bleus, 

se laissent entraîner dans la fourmilière.

Tout en fournissant leur miellat aux fourmis,

elles vont se nourrir de leurs larves  ...

Certaines chenilles hivernent même dans la fourmilière, jusqu'au printemps suivant.

C'est ce qu'on appelle, la "mutualisation des services" ...

***

 

 

03/07/2013

Juillet : ailleurs dans le monde, Lanzarote (encore !)

 

L'île est petite, et on peut rapidement en faire le tour.

heureusement, car il y a beaucoup de belles choses à voir ...

 

voyages,canaries

1er arrêt au Monumento del Campecino

*** 

voyages,canaries

Réalisé par César Manrique, il est le reflet de la vie à la campagne de Lanzarote

voyages,canaries

D'abord, hommage aux viticulteurs de La Geria.

voyages,canaries

Ensuite à l'artisanat local : Poterie, tissage, dentelle, vannerie ...

Les ateliers sont ouverts, les artisans travaillent.

voyages,canaries

Comme à son habitude, César Manrique utilise les bulles volcaniques. 

Au milieu de la cour, un escalier descend dans l'une d'entre elles.

Après avoir traversé un tunnel, nous arrivons dans un magnifique restaurant souterrain.

*** 

2ème arrêt : Le Jardin des cactus 

ou l'art d'aménager une ancienne carrière !

***

voyages,canaries

Comme à son habitude, César manrique, dessine tous les détails :

de l'entrée, à la carte des glaces.

Quant aux portes des toilettes, même s'ils peuvent en agacer certains,

leurs dessins très explicites sont compris dans toutes les langues.

voyages,canaries

1400 espèces en tout, de cactus, d'euphorbes, de sedum, de kalanchoes...

et autres plantes venues du monde entier.

voyages,canaries

Les botanistes seront comblés, car chaque plante est étiquetée,

avec le nom local, le nom latin, sa famille et sa provenance.

voyages,canariesvoyages,canaries

Les amateurs admireront des plantes bizarres, rares,

jamais vues ailleurs,

voyages,canaries

D'autres n'y verront que des fleurs et des épines,

voyages,canaries

Mais, pour tous, il y aura, c'est sûr, le plaisir des yeux ... 

***

3ème arrêt : La Cueva de los Verdes et los Jameos del Agua

***

C'est un réseau de tubes volcaniques, qui se poursuit jusqu'à la mer.

voyages,canaries

La Cueva de los Verdes :

un kilomètre sous terre, de couleurs irréelles, des verts, bien sûr, mais aussi des jaunes, des ocres ...

Au milieu, un auditorium a été aménagé : l'acoustique y est excellente.

***

Los Jameos del Agua :

Plus près de la mer, le tube volcanique est envahi par l'eau.

voyages,canaries

Pour y accéder, il faut descendre un escalier tortueux, assez raide,

qui mène à un petit bar.

voyages,canaries

Mais l'attraction est dans l'eau ( ???)

voyages,canaries

Que cherche-t-on ???

voyages,canaries

Ces grottes se sont formées, il y a 5000 ans, quand l'océan a rencontré la lave en fusion.

Des petits crabes (Munidopsis polymorpha), ont été piégés dans ce lac souterrain.

Ils se sont adaptés, et depuis, une colonie vit toujours dans cette grotte.

Privés de lumière, ils sont devenus aveugles et ont perdu toute couleur.

Leur transparence les rend scintillants à la lumière.

(Ce qui explique la sculpture de crabe à l'entrée)

voyages,canaries

Il faut longer un petit sentier taillé dans la roche,

pour accéder à une magnifique piscine, entourée d'un jardin de plantes grasses.

voyages,canariesvoyages,canaries

 voyages,canaries

Sur le plateau, un énorme spécimen d'Euphorbia basalmifera.

***

Le Mirador del Río

***

Après avoir pris une route sauvage, (et solitaire) vers le Nord,

nous arrivons, côté Ouest de l'île, au Mirador del Río.

Tout le long, nous avons vu cette plante (  ), cousine de notre saladelle.

voyages,canaries

Le Mirador, aménagé par César Manrique, disparaît complètement dans le paysage.

voyages,canariesvoyages,canaries

L'intérieur est très sobre, reposant, et on reconnaît tout de suite la touche "Manrique" 

Quand nous avons visité sa maison, (qui est devenue sa fondation),

nous avions vu les dessins de ces mobiles pendus au plafond,

" pour atténuer les bruits, dans les voûtes du plafond"

voyages,canaries

A l'extérieur, un chemin de ronde, offre une vue plongeante sur l'île Graciosa.

Vertige garanti !

voyages,canaries

L'île Graciosa est reliée à Lanzarote, plusieurs fois par jour par un ferry,

très chahuté dans cette mer toujours démontée, à cet endroit.

voyages,canaries

***

 

01/07/2013

La grotte de la Salamandre

J'ai été invitée, vendredi soir,

à l'inauguration de la Grotte de la Salamandre, vers Méjannes-le-Clap.

Cette grotte, ou plutôt, cet aven était connu surtout par les chasseurs,

les bûcherons et quelques promeneurs.

Ce n'est qu'en 1964 que des spéléologues nîmois décident d'y descendre.

Après une cinquantaine de mètres en rappel, ils arrivent au fond du trou :

30 m de haut, 100 m de diamètre, 

ils sont émerveillés !

4_Avant travaux 1 copie.jpg

Le premier animal trouvé sera une petite salamandre :

ils viennent de trouver le nom de leur aven.

***

Quelques années après un chef d'entreprise parisien, fana de spéléo,

découvre l'aven.

En 2007, dégagé de ses obligations parisiennes, il a une idée folle :

acquérir, aménager et ouvrir au public, l'aven de la Salamandre,

réservé jusque là aux spéléologues avertis.

***

Et voilà le résultat !

 

DSC05690.JPG

Le parking est volontairement loin de la grotte (600 m),

pour que le calme de la nature  soit respecté.

On chemine à travers une forêt méditerranéenne naturelle,

Capture d’écran 2013-06-29 à 16.46.23.png

plantée d'arbousiers aux troncs couverts de lichens,

Capture d’écran 2013-06-29 à 16.55.58.png

de chênes verts et de chênes blancs,

Capture d’écran 2013-06-29 à 16.52.41.png

de cades, de pistachiers térébinthe, d'immenses buis et d'érables de Montpellier.

DSC05724.JPG

Le chemin nous amène à la structure d'accueil,

construite toute en bois des Cévennes

(le béton a été employé seulement pour les fondations),

ici pas de poteaux électriques qui auraient abimé le paysage,

mais des panneaux solaires, non-éblouissants pour les oiseaux,

qui fournissent l'électricité, non seulement au bâtiment 

mais aussi pour l'éclairage de la grotte.

DSC05729.JPGDSC05734.JPG

La terrasse, au-dessus du vide, permet une vue panoramique,

sur la nature environnante.

DSC05736.JPG

Le toit du bâtiment d'accueil est un mur végétal, pour un meilleur confort acoustique.

***

DSC05738.JPG

Pas d'inauguration sans "couper de ruban" !

Mais avant, nous avons eu toute une série de discours :

- celui du propriétaire, Daniel Lelièvre

- ceux des élus, 

- celui de l'architecte, Jean-François Daures,

- celui du Préfet du Gard (cévennol d'origine)

***

Tous les élus étaient ravis.

- D'abord, ils n'ont pas déboursé un centime :

en effet, que ce soit pour l'achat des terrains, ou pour les travaux,

tout a été financé sur les fonds propres du propriétaire.

- Tous les travaux ont été réalisés par des entreprises locales,

- 10 emplois ont déjà été créés dans cette région difficile,

- Ils espèrent un afflux touristique avec ses retombées financières.

- Ils ont tous remercié M. Lelièvre d'avoir réussi son pari.

Ils ont parlé de courage, de folie ...

Mais le discours du propriétaire, calme mais ému, racontant son histoire,

a montré une grande détermination.

Ici, pas de folie, mais une grande passion.

Le discours de l'architecte a été plus technique.

Il a expliqué dans les moindres détails pourquoi et comment

cette construction était écologique :

murs et planchers en bois,

panneaux solaires , micro-station d'épuration autonome,

pas de véhicules à moteur à proximité de la grotte,

(sauf pour les personnes à mobilité réduite qui ont un parking spécial).

Seul le Préfet du Gard a évoqué "la chose qui fâche" :

quelques chauves-souris viennent passer l'hiver dans la grotte.

Afin de ne pas les perturber, la grotte sera fermée tous les hivers,

en Novembre, Décembre, Janvier et Février.

***

 

La visite

On peut toujours descendre en rappel, par l'entrée de l'aven (sous certaines conditions).

mais ce n'est pas à la portée de tout le monde : 

deux tunnels d'accés horizontaux ont donc été creusés,

transformant ainsi l'aven en grotte.

DSC05859.JPGDSC04376.JPGDSC05742.jpgDSC05764.jpgDSC05773.jpgDSC05782.jpgDSC05791.jpgDSC05813.jpgDSC05815.jpgDSC05825.jpgDSC05832.jpgDSC05834.JPGDSC05843.jpgDSC05850.jpgDSC05856.jpgCapture d’écran 2013-06-30 à 10.01.14.png

Stalactites, stalagmites, murs de concrétions, orgues, draperies,

on en oublie parfois de photographier, pour en profiter un maximum ...

DSC04297.JPG

Après la sortie, si vous souhaitez un autre goût des Cevennes,

installez-vous, sous les voiles et goûtez leur glace artisannale :

"Châtaigne et marrons confits"...  Elle est excellente !

***

Ceci n'est pas une publicité,

c'est un gros coup de cœur !!!

***

 

Infos pratiques

***

 

Capture d’écran 2013-06-30 à 10.37.45.png

Capture d’écran 2013-06-29 à 17.33.34.png

Capture d’écran 2013-06-29 à 17.34.20.png

Capture d’écran 2013-06-29 à 17.34.37.png

Capture d’écran 2013-06-29 à 17.34.54.png

***