Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/05/2014

Prudence !

 

Cela devait arriver !!!

Vu le fort mistral qui souffle depuis le début de la semaine,

le préfet du Gard a décidé d'avancer d'un mois la période d'interdiction des feux.

***

Voici son communiqué :

 

 

Au vu des conditions climatiques de sécheresse et de vents violents

que subit le département,

le Préfet du Gard a décidé d’avancer au 16 mai 2014 la date de l’arrêté

interdisant l’emploi du feu.

Dès lors, l’ensemble des services de l’État dans le Gard

seront mobilisés afin de veiller aux risques de départs de feu

et aux conduites dangereuses susceptibles d’être à l’origine d’incendies.

Le Préfet de l’Hérault a pris les mêmes mesures.


L’EMPLOI DU FEU EST DONC INTERDIT PARTOUT ET POUR TOUS 


à compter du 16 mai et jusqu’à nouvel ordre sur l’ensemble du département du Gard, 

afin de prévenir les incendies et protéger les populations


SONT INTERDITS : 
Les brûlages de végétaux coupés ou sur pieds, 
L’écobuage, 
Les feux de camp, 
Les barbecues en zone végétalisée, 
L’incinération des déchets verts issus de l’entretien des jardins, parcs et espaces verts

 
Soyez responsable ! 
Les propriétaires ont pour obligation de débroussailler autour de leur habitation afin d’assurer leur propre protection

et d’améliorer la sécurité des agents du service départemental

d'incendie et de secours .

Les déchets issus du débroussaillement ne doivent pas être brûlés

mais amenés en déchetterie ou broyés puis stockés.

 

RÉGLEMENTATION À CONNAÎTRE : 


Toute l’année en forêt, il est interdit de fumer et de faire du feu ! 
Le code forestier interdit de « porter ou d’allumer du feu à l’intérieur et jusqu’à 200 m des bois, forêts, plantations, landes et maquis ».

Soyez vigilant ! 

Un mégot mal éteint ou une braise peut causer un incendie. Vous pouvez être à l'origine d'un départ de feu et faire subir à d'autres de graves dommages. 
Allumer une cigarette ou un feu de camp en forêt est passible d’une amende de 135 € qui sera aggravée en cas de responsabilité de dégâts à autrui.

Les auteurs même involontaires d’un incendie sont systématiquement recherchés et poursuivis.

 

Vous êtes avertis , alors Prudence !!!

***

15/03/2014

Relâché d'oiseaux

 

Pour une fois, les photos ne sont pas de moi,

elles m'ont été transmises par des amis, amoureux de la nature.

 ***

Cela se passe en Camargue, au Centre du Scamandre,

dans la Réserve Naturelle Régionale du même nom.

***

Il s'agit de relâcher des oiseaux (aujourd'hui des rapaces),

blessés, récupérés, puis soignés et aptes, maintenant à redevenir libres.

faune,oiseaux,buse,aigle botté 

Une première dans le Gard !

100 à 150 spectateurs, curieux, associatifs,

et deux représentants de la Fédération des chasseurs régionale et du Gard,

à qui deux oiseaux ont été confiés pour les relâcher,

et qui ont fermement condamné le braconnage.

 

*** 

Les oiseaux relâchés aujourd'hui, ont tous une histoire :

- une buse paralysée par une vieille fracture infectée,

- une autre blessée après une collision avec une voiture,

- un aigle botté criblé de plombs,

- choc à un œil, pour un

- noyade, pour un autre,

tous ont eu la chance d'être trouvés par un amoureux des oiseaux,

transportés (souvent par l'intermédiaire de l'ONF),

à l'Hôpital Faune Sauvage Cévennes Garrigue de Ganges,

où ils ont été amoureusement soignés et préparés à une nouvelle vie dans leur milieu naturel.

***

Photos du relâché

Chaque oiseau est amené par un responsable à la personne chargée de lui rendre sa liberté.

faune,oiseaux,buse,aigle botté

faune,oiseaux,buse,aigle botté

On ne sait pas qui est le plus craintif : l'oiseau ou le "relâcheur" ...

ni le plus heureux ensuite .

faune,oiseaux,buse,aigle botté

faune,oiseaux,buse,aigle botté

Là, c'est un aigle botté qui va retrouver sa liberté.

Criblé de plombs (voir sa radio en bas), une aile cassée, cet oiseau était condamné.

Après une opération, une immobilisation

et un nourrissage à la pince deux fois par jour, pendant 20 jours,

aujourd'hui, il est en pleine forme et peut être relâché.

 

faune,oiseaux,buse,aigle botté

Il a aussi été bagué... Peut-être des nouvelles bientôt ?

faune,oiseaux,buse,aigle botté

faune,oiseaux,buse,aigle botté

Le représentant technique des Chasseurs du Gard lâche sa buse .

faune,oiseaux,buse,aigle botté

faune,oiseaux,buse,aigle botté

C'est le tour de notre amie Jacqueline de lancer la sienne.

Elle fait partie de la Société de Protection de la Nature du Gard,

mais là, elle fait ça pour son plaisir !

faune,oiseaux,buse,aigle botté

Le bonheur est dans le pré !!!

***

Une autre buse variable à relâcher

faune,oiseaux,buse,aigle botté

faune,oiseaux,buse,aigle botté

faune,oiseaux,buse,aigle botté

faune,oiseaux,buse,aigle botté

faune,oiseaux,buse,aigle botté

De nouveaux rapaces dans le ciel de Camargue !!!

***

06/03/2014

Encore une espèce invasive... (suite)

C'est la suite de ma note du 14/02/2014

Nous en étions restés au nombre de 6 espèces invasives de vers.

malheureusement, une septième espèce vient d'être découverte,

en provenance, celle-là de Nouvelle Guinée,

se régalant de nos escargots ...

Je vous mets l'article publié sur le site

Blog: Plathelminthes terrestres invasifs - Jean-Lou Justine's Home ...

 

Septième espèce de Plathelminthe terrestre invasif en France

posted 19 hours ago by Jean-Lou Justine   [ updated 17 hours ago ]

 

Septième espèce de Plathelminthe terrestre invasif en France : Platydemus manokwari

Comme annoncé depuis quelques jours…

Nous avons publié ce matin un article scientifique sur la présence de Platydemus manokwari,

trouvé à Caen. Cette espèce est particulièrement connue : elle a été classé dans les « 100 espèces

envahissantes les plus néfastes au monde ». Platydemus manokwari est un prédateur d’escargots,

qui est capable d’élargir son régime alimentaires aux vers de terre.

L’espèce est invasive dans quinze territoires de la région pacifique, mais c’est la première fois

qu’elle est trouvée en Europe. Partout où elle a été introduite, elle a fait des ravages sur la biodiversité.

L’article est publié dans une revue en libre-accès, c’est-à-dire que vous pouvez le lire gratuitement.

Comme la plupart des revues scientifiques, celle-ci est en anglais, mais nous avons ajouté

 une version complète de l’article en français – tout aussi gratuite.

 

https://sites.google.com/site/jljjustine/plathelminthe-terrestre-invasif/septiemeespecedeplathelmintheterrestreinvasifenfrance/Platydemus%20manokwari%201900%20pixels%20Fig%205%20Predation%20NB03344.jpg
Platydemus manokwari mangeant un escargot français

Pour lire l’article (en anglais) :

 cliquer sur http://dx.doi.org/10.7717/peerj.297

Pour télécharger le texte complet en français : 

cliquer sur http://dx.doi.org/10.7717/peerj.297 puis 

cliquer sur « Supplemental Information » 

 dans la colonne de gauche, puis sur le lien:
 

"Le ver plat de Nouvelle-Guinée Platydemus manokwari en France,

première mention en Europe: il faut agir maintenant"

 

 

Une espèce supplémentaire

posted 23 Feb 2014 10:17 by Jean-Lou Justine   [ updated 25 Feb 2014 14:28 ]

 

Nous avons trouvé une espèce supplémentaire de Plathelminthe terrestre invasif
en France.
 
Plutôt que de l'annoncer sur ce blog, nous avons choisi, avec mes coauteurs,
de présenter ce résultat de manière formelle dans un journal scientifique international,
pour lui donner plus de poids. Et aussi, notre article fait 22 pages -
ça ne tiendrait pas ici.
 
L'article a donc été soumis au processus de "la revue par les pairs"
c'est-à-dire que trois scientifiques ont relu notre texte et on fait des corrections
et des suggestions. 
Notre article a maintenant été accepté pour publication par la revue scientifique PeerJ.
Il faut attendre quelques jours pour qu'il soit publié -
ils nous disent que l'article sortira sur leur site internet le mardi 4 mars à 13 heures
(heure de Paris).
 
PeerJ est une revue scientifique en accès ouvert, ce qui signifie que tous peuvent lire
les articles gratuitement sur internet. Et cela signifie aussi que les textes et les photos
pourront être utilisés librement par tous - à la simple condition de citer la source.
L'article est en anglais mais nous avons prévu une version intégrale en français,
qui sera disponible en même temps.