Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/04/2016

Dans le ciel des garrigues ...

 

Hier, au dessus de la plaine entre Bezouce et Lédenon,

une cigogne faisait de grands cercles dans le ciel ...

 

Capture d’écran 2016-04-29 à 10.53.30.png

Souvenez-vous ...

La note qui suit a déjà été publiée le 21/08/2011

http://apcvdeledenon.blogs.midilibre.com/archive/2011/08/...

 

 

 

 

Les visiteurs du soir

Hier soir, un mystérieux coup de fil,

nous signalait un troupeau bizarre, dans un champ de Bezouce.

Aussitôt informés, aussitôt partis !

 DSC07393---Version-2.jpg

De loin, on aurait pu croire à un troupeau de chèvres.  

DSC07787---Version-2.jpg

 Mais en se rapprochant...

DSC07786.JPG

... C'était sûr, c'était un rassemblement de cigognes. 

DSC07399---Version-2.jpg

 Au moins 300, sinon plus.

 DSC07386.JPG

Nous n'étions pas seuls à les observer. 

DSC07731.JPG

Et soudain, sans aucun évènement perturbateur ... L'envol !!! 

DSC07480---Version-2.jpg

DSC07547.JPG

 A partir de ce moment, elles ont envahi le village .

 DSC07574.JPG

 Les toits des maisons, 

 DSC07839---Version-2.jpg  DSC07854---Version-2.jpg

l'église, le grand cèdre,

DSC07566.JPG

 les fils électriques, 

DSC07610.JPG  DSC07718---Version-2.jpg

les arbres morts, et même l'éclairage du stade : elles étaient partout. 

DSC07576.JPG 

 Mais ce matin, plus rien !

En général, elles partent dans le Sud de l'Espagne ou au Maroc,

pour passer l'hiver au chaud.

Le spectacle était très beau, mais cela sent la fin de l'été...

_____________

 

 

28/04/2016

Quand j'étais enfant ...

  

Quand j’étais enfant,

j'habitais à Quillan, dans l’Aude.

Ce n’était pas notre région, nous venions du bord de mer héraultais .

Echanger notre horizon, toujours bleu,

contre le " trou Quillanais " entouré de montagnes…

l’adaptation était difficile.

Mais travail oblige !!!

***

Nous nous sommes perdus dans les immenses forêts de sapins,

à la recherche de cèpes

et de « rousillous » (le nom local des lactaires délicieux)...

Nous n’avions jamais vu la neige …

Nous ne connaissions rien de la faune et la flore de la région ... 

 ***

 

Un jour de la fin du mois d’Avril,

l’épicière nous parle de muguet sauvage, qui poussait dans la montagne …

Non, ce n’était pas bien loin.

Oui, on pouvait en ramasser car "ce n’était à personne " …

Le 1er Mai, nous voilà partis, vers le lieu indiqué.

 

D’abord, nous n’étions pas les seuls :

toutes les familles des villages alentour,

en cueillaient,

sans retenue,

et repartaient avec des brassées de

" ce muguet sauvage qui n’était à personne " …

Nous aussi !

 

Nous n’avons pas manqué ce rendez-vous, les autres années.

***

 

Une vingtaine d’années plus tard,

venant d’acheter un terrain en pleine garrigue nîmoise

pour construire notre maison,

je m’intéressais à la flore locale :

arbres, arbustes, petites fleurs et orchidées sauvages …

petit à petit, j’apprenais à tout connaître.

 

Et là, SURPRISE !

 

Un jour,

je trouvais quelques pieds du " muguet sauvage " de mon enfance …

 

orchidées,protection

C’était une orchidée sauvage  (Cephalanthera longifolia,)

***

orchidées,protection

orchidées,protection

orchidées,protection

orchidées,protection

 

Bref, pendant des années,

nous avons contribué à la « maltraitance » systématique de cette orchidée : cueillette, mais aussi arrachage,

car certains en déterraient pour les installer dans leur jardin …

Ce n’était pas du désintérêt pour la nature (au contraire),

Ce n’était pas, non plus de la malveillance,

Non, c’était tout simplement de l’ignorance !!!

 

Combien d’espèces (animales ou végétales) disparaissent par « ignorance » ?

*** 

 

Pour protéger, il faut d’abord connaître ! 

 

Aujourd’hui, nous n’avons aucune excuse :

Associations de protection de la nature, internet, Facebook …

On peut tout savoir rapidement,

Il suffit d’un peu de curiosité …

***

  

C’est vrai , " la nature n’est à personne ",

en réalité, "elle est à tout le monde ",

c’est notre bien commun .

***