Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/04/2016

Quand j'étais enfant ...

  

Quand j’étais enfant,

j'habitais à Quillan, dans l’Aude.

Ce n’était pas notre région, nous venions du bord de mer héraultais .

Echanger notre horizon, toujours bleu,

contre le " trou Quillanais " entouré de montagnes…

l’adaptation était difficile.

Mais travail oblige !!!

***

Nous nous sommes perdus dans les immenses forêts de sapins,

à la recherche de cèpes

et de « rousillous » (le nom local des lactaires délicieux)...

Nous n’avions jamais vu la neige …

Nous ne connaissions rien de la faune et la flore de la région ... 

 ***

 

Un jour de la fin du mois d’Avril,

l’épicière nous parle de muguet sauvage, qui poussait dans la montagne …

Non, ce n’était pas bien loin.

Oui, on pouvait en ramasser car "ce n’était à personne " …

Le 1er Mai, nous voilà partis, vers le lieu indiqué.

 

D’abord, nous n’étions pas les seuls :

toutes les familles des villages alentour,

en cueillaient,

sans retenue,

et repartaient avec des brassées de

" ce muguet sauvage qui n’était à personne " …

Nous aussi !

 

Nous n’avons pas manqué ce rendez-vous, les autres années.

***

 

Une vingtaine d’années plus tard,

venant d’acheter un terrain en pleine garrigue nîmoise

pour construire notre maison,

je m’intéressais à la flore locale :

arbres, arbustes, petites fleurs et orchidées sauvages …

petit à petit, j’apprenais à tout connaître.

 

Et là, SURPRISE !

 

Un jour,

je trouvais quelques pieds du " muguet sauvage " de mon enfance …

 

orchidées,protection

C’était une orchidée sauvage  (Cephalanthera longifolia,)

***

orchidées,protection

orchidées,protection

orchidées,protection

orchidées,protection

 

Bref, pendant des années,

nous avons contribué à la « maltraitance » systématique de cette orchidée : cueillette, mais aussi arrachage,

car certains en déterraient pour les installer dans leur jardin …

Ce n’était pas du désintérêt pour la nature (au contraire),

Ce n’était pas, non plus de la malveillance,

Non, c’était tout simplement de l’ignorance !!!

 

Combien d’espèces (animales ou végétales) disparaissent par « ignorance » ?

*** 

 

Pour protéger, il faut d’abord connaître ! 

 

Aujourd’hui, nous n’avons aucune excuse :

Associations de protection de la nature, internet, Facebook …

On peut tout savoir rapidement,

Il suffit d’un peu de curiosité …

***

  

C’est vrai , " la nature n’est à personne ",

en réalité, "elle est à tout le monde ",

c’est notre bien commun .

***

 

 

 

 

Commentaires

j'ai la chance d'en avoir et en plus j'ai un pied de cephalanthére rouge et la première fois j'en ai ramassé par ignorance !

Écrit par : regis | 28/04/2016

Rassures toi, on en fait tous des bêtises par ignorance, même avec des plantes rares et super protégées. On m'a raconté qu'un GUIDE DE MONTAGNE offrait un edelweiss à toutes les dames qu'il accompagnait ... Impardonnable !
Pour en revenir aux céplalanthères, chez moi, je ne connais que les blanches. Il y en a aussi du côté du circuit. mais, autour du Pont de Gard et dans les combes de Collias, j'ai vu des roses ...

Écrit par : monique gosselin | 28/04/2016

J'adore cet article, toute mon enfance aussi!!

Écrit par : BALS GAEL | 28/04/2016

Toi aussi, tu as cueilli du muguet sauvage ??? Bises

Écrit par : monique gosselin | 28/04/2016

en réalité la "rouge" (rubra) est plutôt mauve voir la photo que je t'ai envoyée , la mienne (la seule) a disparue cet hiver grâce aux cochons bien noir !!
il en est de même de mes cyclamens qui sont adorés par les cochons (sangliers qui pullulent chez moi) !

Écrit par : Régis | 28/04/2016

Ça alors!
Si je vous disais que j'ai habité les Corbières .. Puis Belcaire.. Ou j'ai appris à mettre les rousillous en conserve:-) et bien d'autres choses :-))
Bravo pour votre article !
L'ignorance est la première des causes de la destruction ... Il y a tant à faire !

Écrit par : Sara | 28/04/2016

Belcaire est un "encore plus petit trou " que Quillan ... Quand j'étais à l'Ecole Normale, j'avais deux copines qui y habitaient. De début Octobre à fin Février, elles ne pouvaient pas rentrer chez elles à cause de la neige ... Dur !

Écrit par : monique gosselin | 28/04/2016

Et oui malheureusement !!

Écrit par : Bals | 28/04/2016

Et je rajoute que le vrai muguet fait partie de notre histoire personnelle maman...car si tu rappelles bien, chaque année Eric achetait deux petits pots en terre de muguet au 1er Mai. Un pour toi et un pour moi...l'année dernière il avait encore trouvé la force de le faire pour moi alors qu'il disparaissait 1 mois1/2 plus tard. Alors tu vois ton article...c'est un petit mot pour Eric tout là haut...

Écrit par : Bals | 28/04/2016

Aïe, aïe, aïe, moi aussi je me suis fait tirer les oreilles quand j'affichais sur le blog tous les 1er mai "mon muguet sauvage", appellation non contrôlée dans nos garrigues gardoises de la céphalanthère longifolia (hein Daniel ? ☺). Heureusement je n'en prenais que des photos (ça ne fane pas les fleurs en photo !).
Mais c'est grâce à elle (lui !) que je me suis intéressée aux orchidées sauvages et maintenant j'en vois et photographie partout ☺
Des céphalanthères rouges il y en a un plein bois derrière le crassier d'Alès en allant vers le château (ou ce qu'il en reste... mais c'est à découvrir) de Sauvages. Je crois qu'il y avait des mines de fer (ou un autre minerai, me souviens plus désolée) exploitées à cet endroit. Ce qui est sûr c'est que le terrain n'est pas du tout le même que dans nos garrigues en lisière du bois des Lens.
Et l'an dernier il y avait même une grandiflora au pied du Gran Ran, quasiment au milieu du chemin.
D'ailleurs ça me fait penser qu'il doit être fleuri le muguet sauvage... je vais aller en ramasser des brassées... photographiques ☺☺

Écrit par : Pat | 28/04/2016

Oui, je me souviens bien du muguet d'Eric ...

Écrit par : Monique gosselin | 28/04/2016

Tiens, alors je n'étais pas la seule à faire des bêtises ??? ça me rassure !

Écrit par : monique gosselin | 28/04/2016

Les commentaires sont fermés.