Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/05/2015

Deux papillons s'aimaient d'amour tendre ... La suite ...

 

Nous avons laissé nos papillons, continuer leur danse nuptiale.

A force de batifoler dans les arbustes,

ce qui devait arriver ... arriva !

Un œuf ! 

Non, je ne suis pas restée, dans la garrigue d'Uzès,

à attendre que la femelle ponde...

Mais depuis une quinzaine de jours,

je voyais des sylvains azurés, régulièrement,

sur mes Pyracanthas en fleur.

***

Il faut savoir que les chenilles des Sylvains azurés (Limenitis reducta)

ne mangent que du chèvrefeuille.

Donc, c'est sur ces arbustes que les femelles vont pondre.

***

Elles choisissent, et c'est le cas pour beaucoup de papillons,

un arbuste situé à l'Est avec des branches basses.

Elles savent, d'instinct, que leurs petites chenilles,

ne seront pas secouées par le mistral,

qu'elles seront réchauffées par les premiers rayons du soleil,

et qu'elles profiteront de la chaleur du sol.

***

Chez moi, chaque année, elles pondent sur le même petit chèvrefeuille.

  

Garrigue,Papillons,Sylvain azuré

Le chèvrefeuille des Baléares (Lonicera implexa)

***

 - Arbuste méditerranéen

(Languedoc-Roussillon, Corse, Provence, jusqu'à Nice et même la Drôme)

- Tiges tordues, pouvant grimper facilement sur tout support :

arbustes voisins, grillages ...

- Feuilles persistantes, vert glauque, coriaces, opposées et soudées par leur base.

- Inflorescence de 4 à 6 fleurs, directement soudées aux dernières feuilles .

- Fleurs très odorantes, en tube rose vif et blanc à l'intérieur.

- Petites baies oranges à maturité (non comestibles).

***

A noter qu'il existe dans nos garrigues, une autre espèce de chèvrefeuille :

 le chèvrefeuille de Toscane (Lonicera etrusca)

 qui, lui, est à feuilles caduques et beaucoup moins courant.

***

Après 10 mn de recherche ... Un œuf !

 

Garrigue,Papillons,Sylvain azuré

Vous l'avez vu ?

Garrigue,Papillons,Sylvain azuré

Pas plus gros qu'une tête d'épingle,

il faut vraiment savoir ce que l'on cherche !

Garrigue,Papillons,Sylvain azuré

Un autre œuf, sur une branche voisine ...

Garrigue,Papillons,Sylvain azuré

C'est un œuf un peu particulier

Il n'est pas lisse, et vue de très près,

sa texture ressemble à celle d'un nid de guêpe.

Je vais le surveiller et je vous donnerai de ses nouvelles,

jusqu'à ce que la petite chenille sorte

Car, elle, non plus, n'est pas ordinaire !

A bientôt !

***

Commentaires

Merveilleux merveilleux !

Écrit par : Sara | 15/05/2015

La nature est merveilleuse !!! je n'y suis pour rien .

Écrit par : monique Gosselin | 15/05/2015

Bonjour ,
La découverte de cet oeuf , une performance ! C'est vrai qu'il faut savoir ce qu'on cherche et donc avoir un minimum de connaissances sur les moeurs de ces insectes - et ce n'est pas si facile d'en avoir de concrètes , d'où l'intérêt d'articles comme celui-ci , avec en plus des photos très précises .
Amicalement .

Écrit par : pulsatilla | 15/05/2015

La métamorphose des papillons m'a toujours fascinée ... En saison, je fais tous les matins le tour de ma garrigue, pour les repérer et suivre leur évolution. C'est un de mes plaisirs depuis que je suis à la retraite ... Merci pour votre commentaire.

Écrit par : Monique Gosselin | 15/05/2015

C'est ce qu'il y a de bien avec des personnes comme vous : vous nous ouvrez les yeux et entraînez notre regard pour voir des choses qui passent totalement inaperçues à la plupart d'entre nous.

Mais là chuis pas sûre que je vais les voir les œufs de M. et Mme Sylvain, va falloir ajuster les lunettes et c'est pas très compatible avec la marche ☺

Écrit par : Pat | 16/05/2015

Bonjour Pat, c'est sûr ! C'est vraiment petit, et il faut vraiment chercher pour le voir. Mais, même en faisant des randonnées, on peut découvrir de belles choses, par hasard ...Cela fait 40 ans qu'on habite en pleine garrigue et je découvre encore de nouvelles choses qui étaient là depuis longtemps. Amitiés

Écrit par : monique Gosselin | 16/05/2015

Les commentaires sont fermés.