Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/11/2014

Changera ? Changera pas ?...

 

Changera ? Changera pas ?

***

Question :

est-ce que notre région, va être englobée dans la région Midi-Pyrénées ?

Pour le moment, personne n'en sait rien.

Avantages ? Inconvénients ?

Ce n'est pas le rôle du blog de polémiquer sur le sujet.

Non ! mais quelle langue allons-nous parler ?

Bien sûr, de Nîmes à Tarbes,

et de Rocamadour à Perpignan,

nous parlons tous français (heureusement !)

mais qu'en est-il de notre langage local ?

L'occitan, ancienne "langue d'oc" des troubadours du Moyen Âge ?

C'est vague, car à cette époque,

l'occitan se parlait dans tout le tiers Sud de la France, de Bordeaux à Nice.

Petit à petit se sont créés des dialectes :

le Gascon, le Limousin, l'Auvergnat, le Provençal ... et le Languedocien.

 Dans notre région Languedoc-Roussillon,

dans l'Aude, l'Hérault et une grande partie de la Lozère, 

on parle le Languedocien,

mais dans le Gard, à l'Est de Nîmes, c'est plutôt le Provençal,

et que dire des Pyrénées Orientales

où tout le monde parle le Catalan couramment.

Bien sûr, quand Claude Nougaro chante :

"les Mémés aiment la castagne"

tout le monde comprend, mais ...

"C'est ton tchouquet,

oh le magnagoune !

Donne moi ta patoune ...

Moun dieu qu'es polit aquel pitchou !"

Là, un petit recyclage s'impose !!!

***

De passage à Narbonne ...

(Petite parenthèse sur la ville)

Encore une belle ville,

qui a su conserver et mettre en valeur son patrimoine !

narbonne,occitan

La cathédrale Saint-Just et Saint-Pasteur, d'une hauteur impressionnante,

et son cloître attenant, 

narbonne,occitan

La place de l'Hôtel de ville, avec le Palais des Archevêques

et une partie de la Via Domitia

narbonne,occitan

Le canal de la Robine, ses barques, ses promenades fleuries,

et son Pont des Marchands, un des rares ponts couverts de France,

à la fois, pont, rue piétonne, galerie marchande,

qui rappelle le Ponte Vecchio de Florence.

***

De passage à Narbonne, donc,

dans la boutique des musées, 

je remarquais le livre 

"les mots des Occitans"

De Michel Piquemal.

 Je connaissais déjà Michel Piquemal,

pour avoir acheté ses livres

("La poule qui pond des patates", "Le sandwich de mammouth" ...)

pour mes élèves, et plus tard, pour mes petits-enfants.

Des histoires simples, courtes, humoristiques, toujours joliment illustrées,

les mots difficiles toujours expliqués en fin de livre.

L'instituteur qu'il était, savait exactement

ce qu'il fallait à des enfants qui apprennent juste à lire.

***

Là, ce livre :

"Les mots des Occitans"

s'adresse à des adultes, mais toujours avec humour.

narbonne,occitan

narbonne,occitan

 

Bien sûr, je ne vais pas mettre toutes les pages sur le blog,

mais seulement les deux couvertures, 

qui se trouvent sur tous les sites de ventes en ligne.

Mais cela donne déjà une idée, des sujets abordés :

Les noms de lieux venus de l'Occitan : la Blaquière (la chênaie),

Lacombe (la petite vallée), le Clapas (le tas de pierres) ...

- Des noms de familles : Boyer (le bouvier), Calvet(le chauve),

Fabre (le forgeron), Fournier (le boulanger)...

- Des prénoms : Albin, Gaétan, Guilhem, Jordan ...

- Des verbes familiers : bader, bouléguer, pétasser, rouméguer ...

- Des expressions : a bisto de nas (à vue de nez),

raconter des craques (des mensonges),

qu'es aquò ? que dalle ...

- Des injures : banaste ! (le panier de bât des ânes),

cabourd, caluc (qui a la tête à l'envers),

fada (touché par la baguette d'une fée-illuminé, farfelu)...

***

Et puis, il y a des mots ou des tournures de phrases,

venus de l'occitan et employés en français.

Ex : adieu, pour dire bonjour,

le dîner, pour dire le déjeuner,

le souper, pour dire le dîner,

une gouttière, pour dire une fuite d'eau,

(en français la gouttière est le chêneau du bord du toit),

mècredi, pour dire mercredi,

je suis été, pour dire je suis allé,

la chichoumée, pour dire la ratatouille,

le rousillou, pour dire le lactaire délicieux (le sanguin)...

***

Quelques expressions savoureuses

Pour désigner :

- le naïf : aquel, i farián tetar un buòu per una bana

(on lui ferait têter un bœuf par une corne)

- le niais :Aquel trapariá pas d'aiga a la mar

( il ne trouverait pas d'eau dans la mer)

- l'avare : Aquel a d'orsins dins las pòchas

(il a des oursins dans les poches)

- le paresseux : Aquel fa la setmana dels sèt dimenges

(il fait la semaine des sept dimanches)

- le maigre : Aquel es gras coma una alencada

(il est gras comme un hareng séché)

***

Il y en a 70 pages comme ça !

***

"C'est ton tchouquet,

oh le magnagoune !

Donne moi ta patoune ...

Moun dieu qu'es polit aquel pitchou !"

***

Traduction ! 

***

c'est ta sucette ?

oh, qu'il est mignon !

donnes moi ta menotte ...

Mon Dieu , qu'il est beau ce petit !

***

 

 

 

Commentaires

Quel bel article!
Nous nous sommes mis au Valencien. Facile pour des Français! Et quel régal de retrouver des mots tellement ressemblants aux nôtres! Les verbes...c'est une autre histoire surtout que pour le passé on emploie...va comme pour le futur chez nous.
Bisoux et merci!
Lucie

Écrit par : lucie | 11/11/2014

Coucou Lucie ! la Valencien, l'Occitan, le Catalan, le Languedocien, le Provençal ... Tous ces dialectes sont dérivés du Latin ... Normal qu'on retrouve des mots communs . mais c'est dur de ne pas tout mélanger ... Chez nous, on dit alors, qu'on "baragouine" ... Bisous Monique

Écrit par : monique Gosselin | 11/11/2014

Coucou Monique, nous apprenons le Valencien le plus officiel, de la communauté Valencienne! :-) Bisoux et merci!

Écrit par : lucie | 13/11/2014

Les commentaires sont fermés.