Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/04/2014

Mars : ailleurs dans le Monde : Nouvelle-Zélande, île du Sud, suite et fin

Après notre magnifique croisière,

nous partons sur la côte Est.

Puis nous repartirons vers les glaciers pour voir le Mont Cook,

et nous terminerons le voyage par Christchurch,

qui n'est pas encore remise du tremblement de terre de 2011. 

(Trajet en violet sur la carte) 

Voyages, Nouvelle Zélande

La route entre Te Anau et Dunedin :

des steppes à hautes herbes ...

Voyages, Nouvelle Zélande

des moutons, des moutons, encore des moutons ...

des lamas et alpagas et partout des statues de mérinos.

Voyages, Nouvelle Zélande

***

Nous ferons une pause à Gore,

capitale de la pêche à la truite.

Voyages, Nouvelle Zélande

L'arrivée à Dunedin se fait sous une pluie battante ...

Voyages, Nouvelle Zélande

De Dunedin, nous ne verrons que la gare, très "Vieille Angleterre",

et ses pubs à bière et à forte musique ...

Mais il faut bien s'abriter de la pluie ...

***

Heureusement, le lendemain le soleil est de retour.

Nous arrivons à Moeraki, connue pour sa plage à "Boulders".

Voyages, Nouvelle Zélande

voyages,nouvelle zélande

Voyages, Nouvelle Zélande

Des familles entières viennent grimper sur ces boules énormes,

et faire un peu d'équilibre.

Voyages, Nouvelle Zélande

Voyages, Nouvelle Zélande

Voyages, Nouvelle Zélande

Nous restons sur la plage jusqu'à la marée montante,

qui va engloutir les Boulders jusqu'à demain.

Voyages, Nouvelle Zélande

***

Après plusieurs arrêts sur les plages (mais l'eau est froide!),

nous repartons vers le centre de l'île, 

jusqu'au Mont Cook.

voyages,nouvelle zélande

voyages,nouvelle zélande

Fidèle à lui-même, le Mont Cook a toujours le nez dans les nuages.

Difficile de le voir jusqu'en haut.

voyages,nouvelle zélande

voyages,nouvelle zélande

voyages,nouvelle zélande

Cette région des lacs est superbe.

Le spectacle est à la fois fascinant et reposant :

l'eau des lacs "bleu/vert d'eau",

les sommets enneigés,

et les bords des routes recouverts de lupins, millepertuis et autres plantes glaciaires ...

voyages,nouvelle zélande

voyages,nouvelle zélande

Nous arrivons à Lake Tekapo, qui est, à la fois le nom du lac et celui du village.

Nous avons réservé, pour demain, 

un vol en avion au-dessus des glaciers (Mont Cook, Franz-Josef et Fox).

Tout va bien , il fait soleil ...

Malheureusement, le lendemain matin, au sol il fait toujours soleil,

mais, "en haut", une tempête de vent violent,

empêchera tous les avions de décoller pour la journée ...

Dommage !

voyages,nouvelle zélande 

Nous montons à l'observatoire, pour profiter du paysage.

Effectivement, le vent est violent, on ne tient pas debout,

sans s'accrocher un peu à n'importe quoi :

barrière, piquets, un autre touriste qui passait par là ...

On fait comme un peu ...

On souffre, mais le spectacle en vaut la peine !

voyages,nouvelle zélande

voyages,nouvelle zélande

voyages,nouvelle zélande

Nous redescendons sur Lake Tekapo, où il n'y a pas le moindre souffle de vent,

et nous ferons des photos (comme tout le monde),

de sa petite chapelle au bord du lac, 

qui est sur toutes les cartes postales.

 ***

Le lendemain, nous partons vers Christchurch.

voyages,nouvelle zélande

La ville est encore très abimée.

Des quartiers entiers ont été rasés, les plus urgents reconstruits : école, hôpital...

Mais la ville est encore en chantier ...

voyages,nouvelle zélande

Des quartiers entiers sont inaccessibles, des immeubles menacent de s'écrouler,

certaines rues sont éventrées laissant apparaître les canalisations ...

De plus le sol bouge toujours :

le jour de notre départ, un tremblement de terre (échelle 6,5)

a secoué la ville.

L'aigle immense, témoin du film "le Seigneur des anneaux",

suspendu dans l'aéroport, est tombé au sol ...

voyages,nouvelle zélande

voyages,nouvelle zélande

La cathédrale est en cours de reconstruction,

mais il reste encore beaucoup de travail.

voyages,nouvelle zélande

Pour les fidèles une chapelle en bois recouverte de fleurs,

a été construite devant l'entrée.

voyages,nouvelle zélande

Cependant, la vie reprend, et tout est fait pour faire oublier le désastre :

voyages,nouvelle zélande

Le vieux tramway a repris son activité,

voyages,nouvelle zélande

les jardins nettoyés sont fleuris,

voyages,nouvelle zélande

et les barricades de chantiers sont toutes décorées de façon assez gaie.

***

Sursaut des commerces

***

voyages,nouvelle zélande

Pas moins de 61 containers, achetés en Chine, ont été amenés par cargo,

pour refaire le quartier commerçant.

voyages,nouvelle zélande

Des rues piétonnes, un marché artisanal,

voyages,nouvelle zélande

des DJ qui se succèdent sur une scène improvisée,

attirent habitants et touristes, faisant de ce quartier un des plus vivants de la ville.

***

Le Pallet Pavilion

Encore une idée pour sauver un quartier de la morosité !

A cet endroit se tenait un magnifique hôtel ...

Malheureusement, après le tremblement de terre,

les dégâts étaient tels, qu'il a dû être démoli,

laissant un énorme terrain vague,

qui désolait tous les habitants du quartier.

voyages,nouvelle zélande

3000 palettes peintes en bleues ont servi à faire des "murs" provisoires.

Récupérées sur des chantiers ou offertes par des particuliers,

elles portent toutes le nom de leur donateur.

Les sièges sont juste des caisses de fruits renversées.

C'est à la fois, un petit bar, un lieu de rencontres et une petite scène musicale,

tout ce qui permet d'animer un peu le quartier.

Et le Wifi est gratuit !!!

voyages,nouvelle zélande

voyages,nouvelle zélande

voyages,nouvelle zélande

Tout pour voir, un peu, la vie en bleu ! 

Demain, le 4 Avril, cette structure sera démontée.

En effet, les plans du nouvel hôtel sont terminés et sa construction peut démarrer.

***

voyages,nouvelle zélande

Voilà, c'est fini, nous rentrons !

de notre hublot, enfin, nous voyons le Mont Cook tout entier ...

*** 

 

Commentaires

Le désastre avait eu lieu trois jours avant notre passage. Contraints de changer d'hotel puisqu'il était détruit nous avions été envoyés à AKAROA sur la presqu'île au sud de CHRISTCHURCH. Très joli coin et à 50 km on ne sentait pas les répliques mais on n'en menait pas large. Le lendemain en partant vers l'aéroport, tout accès à CHRISTCHURH était bouclé. Donc on ne pouvait pas se rendre compte sauf à travers la télé qui tournait en boucle depuis le désastre. Donc merci pour ces photos.

Amicalement.

JR

Écrit par : Erebus | 03/04/2014

Ce qui frappe le plus, c'est la volonté des habitants et de ceux qui dirigent la ville, d'essayer de faire oublier le problème. Pourtant, il reste encore du travail pour plusieurs années. Amitiés

Écrit par : monique Gosselin | 03/04/2014

Les commentaires sont fermés.