Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/02/2013

Une belle histoire australienne

Il était une fois ...

Cela se passe en Australie, en 1994, dans le Parc national de Wollemi,

à 150 Km au Nord-Ouest de Sydney.

Un ranger (David Noble), ayant des talents d'alpiniste,

fait son inspection habituelle dans le parc.

Au fond d'une étroite vallée,

il aperçoit une très grande "fougère arborescente" qui lui est inconnue.

Intrigué, (et c'est là que ses talents d'alpiniste vont lui servir) 

il descend dans une gorge très étroite encore inexplorée.

Arrivé au pied de la "fougère",

et constatant qu'il y en avait une bonne trentaine,

il récupère quelques échantillons de feuillage,

de nombreux petits plants qui poussent aux alentours.

et amène tout cela aux responsables du parc.

***

 flore,arbres,australie

- Une grande fougère arborescente de 40 m de haut,

- Des feuilles vert foncé,

- Une écorce qui ressemble à du chocolat liquide en train de bouillir,

- Des petits plants qui se sont ressemés tous seuls ...

Sa description n'évoque rien de connu aux responsables du parc,

ni aux botanistes du Jardin Botanique de Sydney,

appelés à la rescousse.

***

Une expédition est donc lancée ...

***

 

flore,arbres,australie

Sur place, il faut se rendre à l'évidence,

c'est une espèce nouvelle.

Ils vont d'abord, l'appeler "Wollemi Pine" : Pin de Wollemi, du nom du parc d'origine.

Il faudra des tests ADN, pour trouver l'appartenance du Pin de Wollemi

à la famille des Araucariacées, qui comprend déjà les genres :Araucaria et Agathis.

Ils créent un nouveau genre Wollemia.

Il sera rebaptisé Wollemia nobilis (de Noble le nom de son ranger découvreur).

  

flore,arbres,australie

Photos prises au Musée de Brisbane :

- en haut : fossile d'Araucaria datant du Crétacé (95 millions d'années)

- en bas : feuilles séchées de Wollemia nobilis

***

Reste à protéger cette espèce nouvelle !

***

La grande peur des botanistes australiens,

est de perdre l'espèce de façon naturelle : incendies, maladies ...

Mais ils craignent aussi les collectionneurs peu scrupuleux,

ainsi que des spéculateurs qui s'empareraient de graines pour les revendre à prix d'or.

***

Plusieurs mesures radicales vont être prises :

1- L'espèce est protégée par la loi en 1995,

2- Le parc Wollemi est fermé aux promeneurs,

3- Les chercheurs qui travaillent sur le site sont soumis à des mesures sanitaires strictes : (chaussures trempées dans le désinfectant, outils stérilisés ...)

4- Le lieu exact de la découverte est tenu secret,

5- Pour contenter les curieux,

quelques spécimens sont plantés dans le Jardin Botanique de Sydney,

6- Une grande campagne de multiplication est lancée : boutures, semis ...

7- Enfin, en 2006, un Pin de Wollemi est offert aux plus beaux Jardins Botaniques du Monde.

Tout cela pour :

- prévenir la perte de la population naturelle

- arrêter toute spéculation,

- augmenter les chances de préservation de l'espèce.

***

En France, vous pouvez voir un Pin de Wollemi au :

- Jardin des Plantes de Paris,

- Musée du quai Branly,

- Parc de la Tête d'Or à Lyon,

- Parc Phœnix de Nice,

et aussi à Lille, Bordeaux, Nancy, Angers, Monaco ...

Malgré cela, cela reste l'une des espèces d'arbres, les plus rares du monde.

***

Balade au Jardin Botanique de Sydney

***

C'est sous une pluie tenace (il fallait vraiment être motivés...)

que nous sommes partis à la recherche du Pin de Wollemi,

dans ce magnifique jardin.

flore,arbres,australie

Tous les moyens sont bons pour avoir une photo de ce jeune exemplaire.

flore,arbres,australie

En période de repos, une calotte cireuse d'un blanc rosé protège la pointe.

flore,arbres,australie

Si les feuilles matures sont vert foncé, les nouvelles pousses sont vert tendre.

flore,arbres,australie

Plus loin, un exemplaire planté en 1995. 

flore,arbres,australie

Dans le coin "pépinière", des petits pins, en container,

prêts à être expédiés.

***

 

Commentaires

merci encore pour ces informations sur des végetaux que je ne connaissais pas.

Écrit par : Régis | 25/02/2013

Les commentaires sont fermés.