Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/01/2013

Janvier : ailleurs dans le monde, la Grande Terre (le Sud)

Après trois jours de pause à Nouméa (shopping, plongée, plage),

Nous partons dans le Sud extrème.

Cette fois, le 4X4 est obligatoire, car il n'y a que des pistes de terre.

Capture d’écran 2013-01-30 à 08.35.34.png

Le Parc Provincial de la Rivière Bleue

DSC02738.JPG

Créé en 1980, ce parc s'étend sur plus de 9000 ha.

On trouve, à la fois, des zones de maquis minier et des zones de forêts humides.

dans ces deux milieux si différents, pousse une flore abondante,

dont la plupart des espèces sont endémiques.

La création du barrage de Yaté en 1958 a inondé quelques zones de forêts de niaoulis.

Cette "Forêt Noyée" engendre des paysages très particuliers.

 DSC02724.JPG

Attention, car cela n'est dit dans aucun guide touristique,

le Parc n'admet qu'un certain nombre de véhicules par jour.

Il est plus prudent de s'inscrire deux ou trois jours à l'avance :

nombre de personnes, N° d'immatriculation du véhicule, 

ce qu'on ne sait pas forcément de mémoire, quand il s'agit d'une voiture de location ...

***

Capture d’écran 2013-01-30 à 09.52.03.png

Vous aurez peut-être la chance de voir un Cagou (Rhynochetos jubatus),

grand oiseau gris (50 cm) à plumes rayées de noir, et endémique de Nouvelle Calédonie.

Il est en danger d'extinction, et donc entièrement protégé.

Il ne vole pas, niche au sol, et ne pond qu'un œuf par an.

Il est donc très menacé par ses prédateurs naturels,

notamment les chiens sauvages, nombreux dans cette région.

Il bénéficie d'un programme de protection :

- capture des chiens sauvages,

- élevage de cagous en captivité et réintroduction.

Il est l'emblème de la Nouvelle Calédonie,

qui l'a choisi pour illustrer ses timbres courants.

***

DSC02913.JPG

C'est rouge, très rouge !!!

DSC02754.JPG

Après les pistes poussiéreuses, nous arrivons à la "Forêt Noyée"

Capture d’écran 2013-01-30 à 10.05.10.pngCapture d’écran 2013-01-30 à 10.08.50.pngDSC02799.JPGvoyage

***

La flore

Voyage

Des plantes carnivores, comme cette petite drosera neocaledonica,

endémique de Nouvelle Calédonie,

Voyage

ou comme ces Nepenthes vieillardii, qui peuvent former des tapis ou grimper dans les arbres.

C'est aussi dans cette zone que nous verrons nos premières orchidées :

Voyage

Spathoglottis plicata

Voyage

Eriaxis rigida

Voyage

Megastylis gigas

***

VoyageVoyage

Nous quittons momentanément les pistes rouges, pour arriver aux Chutes de la Madeleine.

voyage

C'est la "Réserve Botanique Provinciale de la Madeleine" :

400 ha, 168 espèces végétales, dont 95% n'existent qu'en Nouvelle Calédonie,

et une vingtaine, uniquement dans cette réserve.

voyage

Lichens (Cladonia pycnoclata),

voyage

(Dracophyllum ramosum)

voyage

des Protéacées :(Grevillea gillivrayi et Stenocarpus umbelliferus)

voyage

(Scaevola beckii)

voyagevoyagevoyage

Et bien d'autres dont j'ignore le nom ...

voyage

Le soir nous coucherons dans un petit bungalow, au bord de la mer.

voyage

Le lendemain, nous irons à la "Fête de la Mer" à Goro.

voyage

Musiques, rires, repas langouste , très sympa !!!

voyage

La fête terminée, en route pour la cascade :

les touristes escaladent, les enfants font du tobogan sur les pierres glissantes.

***

29/01/2013

Janvier : ailleurs dans le monde, la Grande Terre (suite)

Hier, je vous ai laissés, au nord de la Grande Terre, côté Ouest.

Nous sommes allés au bout du bout, jusqu'à la pointe, par des pistes, par des chemins,

en voiture et à pied.

Seuls au monde !!!

***

Quand on a un mari fana de géologie, et qu'on connaît une vieille mine abandonnée,

on fait tout pour aller y jeter un œil ...

La recherche de la clef, chez un vieux Kanak, dans un vieux village,

nous a occupés un moment ...

Puis est venu le moment de trouver la piste ...

Capture d’écran 2013-01-27 à 23.03.51.png

Enfin, l'exploration peut commencer.

Voyage,Nouvelle Calédonie

A la mine Pilou, le cuivre coule de la montagne,

quant au reste, grenats, argent, il se ramasse au bord du chemin.

Voyage,Nouvelle Calédonie

Nous repartons avec quelques beaux cailloux ...

Les valises sont déjà trop lourdes ...

Voyage,Nouvelle Calédonie

Après avoir rendu la clef, nous reprenons les pistes pour rejoindre le col d'Amos.

Nous quittons le côté aride et minier, et tout de suite après le col,

nous plongeons dans une forêt luxuriante et humide.

Voyage,Nouvelle CalédonieVoyage,Nouvelle Calédonie

(Barringtonia neo-caledonica)

Voyage,Nouvelle Calédonie

Certainement une Eugenia, mais laquelle ?

Voyage,Nouvelle Calédonie

Tout est beau.

voyage,nouvelle calédonie

Après cette route magnifique, nous arrivons sur la côte Est.

On dit que sur la côte Est "on fait du 1000 bonjours à l'heure".

Et c'est bien vrai ! ce n'est que bonheur et sourires.

voyage,nouvelle calédonie

Tout le long de la route, on trouve des petits étalages,

avec des objets que les Kanaks sculptent dans  la Pierre à Savon.

Il y a rarement quelqu'un.

Sur la table, il y a une boîte à sous :

vous choisissez votre objet,

vous mettez votre billet dans la boîte,

vous vous rendez la monnaie et vous pouvez partir ... 

voyage,nouvelle calédonie

Nous arrivons au passage du bac, (le dernier du pays),

ce qui amuse beaucoup les enfants.

voyage,nouvelle calédonie

Après la remontée de l'autre côté du fleuve, la vue sur la côte Est est spectaculaire.

voyage,nouvelle calédonie

 Nous arrivons aux roches noires et déchiquetées de Lindéralique.

Ce rocher s'appelle "la poule pondeuse".

***

C'est dans cette zone, qu'il reste le plus de villages traditionnels.

Chaque tribu a son totem et chaque "Grande Case" a sa flèche faîtière.

voyage,nouvelle calédonievoyage,nouvelle calédonievoyage,nouvelle calédonievoyage,nouvelle calédonievoyage,nouvelle calédonie

Nous repartons sur la côte Ouest, en traversant des forêts et des rivières,

pour rejoindre Nouméa où nous ferons quelques jours de pause.

***



28/01/2013

Janvier : ailleurs dans le monde, la Grande Terre

Nous nous sommes quittés à Nouméa,

nous louons une voiture, et nous partons vers le Nord.

D'abord nous irons vers l'Est, pour prendre "la route à horaires".

 

voyage,nouvelle calédonie

Nous contournons une immense mine à ciel ouvert de nickel :

Décapage, extraction, lavage, boue, érosion ...

voyage,nouvelle calédonie

Après le village de Thio et jusqu'à Canala, il faut prendre "la route à horaires".

voyage,nouvelle calédonie

C'est une voie unique : les voitures doivent rentrer et sortir dans leur sens à certains horaires.

Quand on arrive au panneau, on attend notre heure.

Il n'y a pas de radar, pas de feux rouges, pas de gendarme,

et pourtant, tout le monde respecte ce système.

50 mn pour faire 30 Km, cela paraît largement suffisant,

mais ...

voyage,nouvelle calédonie

... la route est en réalité une piste en terre ocre rouge glissante,

qui se faufile entre montagne et précipice, il y a des passages à gué,

et c'est sans compter les nombreux "arrêts photos",

car le paysage est époustouflant, et la flore ...

voyage,nouvelle calédonievoyage,nouvelle calédonievoyage,nouvelle calédonie

Grevillea, Cunoniacées, Xanthostemom,

toutes les plantes caractéristiques du maquis minier calédonien sont là.

Et si les fleurs sont belles, les feuillages changeants (verts, ocres, rouges, jaunes),

sont aussi spectaculaires.

***

Nous repartons vers l'Ouest, en empruntant "la Route du Col d'Amieu" :

forêts, cascades, points de vue, plantations de café,

et le village du Petit-Couli, où il existe encore une grande case traditionnelle,

entourée de pins colonnaires.

voyage,nouvelle calédonie

Cette case sert encore aux réunions de la tribu.

Bien qu'il n'y ait aucune barrière, il faut demander l'autorisation au grand chef,

pour rentrer et photographier.

On nous avait prévenus, "Il faut faire la coutume".

Ce n'est ni un paiement, ni un pourboire, 

mais plutôt une gentillesse, une politesse ...

Il faut offrir un petit présent.

Certains guides de voyage conseillent de donner des cigarettes,

de l'alcool et des bonbons pour les enfants ...

Comme nous ne sommes pas venus pour intoxiquer la population,

nous avions amené des souvenirs de notre région :

t-shirts, cartes postales, pin's ...

Les jeunes ont adoré !!!

voyage,nouvelle calédonie

Nous arrivons sur la côte Ouest, ici à la Baie des Tortues,

très belle plage, bordée de pins colonnaires.

voyage,nouvelle calédonie

Elle communique, à marée basse, avec "la Roche Percée",

et le rocher qu'on appelle "le Bonhomme".

voyage,nouvelle calédonie

Derrière ce rocher, 17 Km de plage de sable blanc : la plage de Poé.

La plage est belle, mais la mer est froide.

***

A partir de Bourail, nous sommes dans ce qu'on appelle "la Brousse"

 Forêts sèches, savanes à Niaouli,

élevages extensifs de bétail, organisation de grands rodéos,

c'est le Far-West calédonien ...

toujours dominé par des mines de nickel.

voyage,nouvelle calédonie

voyage,nouvelle calédonievoyage,nouvelle calédonie

Nous avons désespérément cherché les geckos de cette forêt sèche,

sans résultat.

Ces geckos sont tous endémiques de Nouvelle Calédonie, dont l'espèce la plus grande du monde,

avec ses 35 cm de long.

Leur habitat est menacé par l'urbanisation, les recherches minières ...

Ce qui a conduit le WWF à lancer une opération de protection de cette forêt sèche.

voyage,nouvelle calédonievoyage,nouvelle calédonie

Après la plage, une zone de mangrove, et le cœur le plus célèbre du monde :

(mais il faut vraiment monter en haut de la montagne pour le voir)

le Cœur de Voh, immortalisé par Yann Arthus-Bertrand,

dans son livre "la Terre vue du ciel",

et choisi par la poste française, pour son bloc de timbres "J'aime la Terre".

voyage,nouvelle calédonie

***