Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/01/2013

Janvier : ailleurs dans le monde, la Grande Terre

Nous nous sommes quittés à Nouméa,

nous louons une voiture, et nous partons vers le Nord.

D'abord nous irons vers l'Est, pour prendre "la route à horaires".

 

voyage,nouvelle calédonie

Nous contournons une immense mine à ciel ouvert de nickel :

Décapage, extraction, lavage, boue, érosion ...

voyage,nouvelle calédonie

Après le village de Thio et jusqu'à Canala, il faut prendre "la route à horaires".

voyage,nouvelle calédonie

C'est une voie unique : les voitures doivent rentrer et sortir dans leur sens à certains horaires.

Quand on arrive au panneau, on attend notre heure.

Il n'y a pas de radar, pas de feux rouges, pas de gendarme,

et pourtant, tout le monde respecte ce système.

50 mn pour faire 30 Km, cela paraît largement suffisant,

mais ...

voyage,nouvelle calédonie

... la route est en réalité une piste en terre ocre rouge glissante,

qui se faufile entre montagne et précipice, il y a des passages à gué,

et c'est sans compter les nombreux "arrêts photos",

car le paysage est époustouflant, et la flore ...

voyage,nouvelle calédonievoyage,nouvelle calédonievoyage,nouvelle calédonie

Grevillea, Cunoniacées, Xanthostemom,

toutes les plantes caractéristiques du maquis minier calédonien sont là.

Et si les fleurs sont belles, les feuillages changeants (verts, ocres, rouges, jaunes),

sont aussi spectaculaires.

***

Nous repartons vers l'Ouest, en empruntant "la Route du Col d'Amieu" :

forêts, cascades, points de vue, plantations de café,

et le village du Petit-Couli, où il existe encore une grande case traditionnelle,

entourée de pins colonnaires.

voyage,nouvelle calédonie

Cette case sert encore aux réunions de la tribu.

Bien qu'il n'y ait aucune barrière, il faut demander l'autorisation au grand chef,

pour rentrer et photographier.

On nous avait prévenus, "Il faut faire la coutume".

Ce n'est ni un paiement, ni un pourboire, 

mais plutôt une gentillesse, une politesse ...

Il faut offrir un petit présent.

Certains guides de voyage conseillent de donner des cigarettes,

de l'alcool et des bonbons pour les enfants ...

Comme nous ne sommes pas venus pour intoxiquer la population,

nous avions amené des souvenirs de notre région :

t-shirts, cartes postales, pin's ...

Les jeunes ont adoré !!!

voyage,nouvelle calédonie

Nous arrivons sur la côte Ouest, ici à la Baie des Tortues,

très belle plage, bordée de pins colonnaires.

voyage,nouvelle calédonie

Elle communique, à marée basse, avec "la Roche Percée",

et le rocher qu'on appelle "le Bonhomme".

voyage,nouvelle calédonie

Derrière ce rocher, 17 Km de plage de sable blanc : la plage de Poé.

La plage est belle, mais la mer est froide.

***

A partir de Bourail, nous sommes dans ce qu'on appelle "la Brousse"

 Forêts sèches, savanes à Niaouli,

élevages extensifs de bétail, organisation de grands rodéos,

c'est le Far-West calédonien ...

toujours dominé par des mines de nickel.

voyage,nouvelle calédonie

voyage,nouvelle calédonievoyage,nouvelle calédonie

Nous avons désespérément cherché les geckos de cette forêt sèche,

sans résultat.

Ces geckos sont tous endémiques de Nouvelle Calédonie, dont l'espèce la plus grande du monde,

avec ses 35 cm de long.

Leur habitat est menacé par l'urbanisation, les recherches minières ...

Ce qui a conduit le WWF à lancer une opération de protection de cette forêt sèche.

voyage,nouvelle calédonievoyage,nouvelle calédonie

Après la plage, une zone de mangrove, et le cœur le plus célèbre du monde :

(mais il faut vraiment monter en haut de la montagne pour le voir)

le Cœur de Voh, immortalisé par Yann Arthus-Bertrand,

dans son livre "la Terre vue du ciel",

et choisi par la poste française, pour son bloc de timbres "J'aime la Terre".

voyage,nouvelle calédonie

*** 


Les commentaires sont fermés.