Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/10/2012

Octobre : ailleurs dans le monde, l'Argentine

 

Un mois en Argentine

***

 

Voyages, Argentine

- Nous atterrirons à Buenos Aires où nous resterons une semaine.

- Nous prendrons le bateau pour visiter Colonia del Sacramento, petite ville d'Uruguay.

- Ensuite, nous prendrons l'avion, pour arriver à San Salvador de Jujuy, dans le Nord-Ouest.

Nous visiterons cette région, en voiture et à pied, pendant 12 jours.

- Nous reprendrons l'avion, pour séjourner 6 jours sur la Péninsule de Valdès.

- Un dernier saut de puce et nous atterrirons à El Calafate, dans le Parc des Glaciers.

- Nous ne retournerons pas à Ushuaia, qui était notre terminus du voyage au Chili,

8 mois auparavant.

***

Buenos Aires

***

Quelle ville agréable !

Un port, des jardins, des commerces, des musées, des galeries d'art, des théatres, 

et un métro ultramoderne qui permet d'aller partout.

Ses habitants sont détendus, accueillants, gentiment moqueurs,

ils aiment leur ville et ils la vivent .

 voyages,argentine

Ou plutôt, ils revivent, après de longues années de dictature,

et une défaite cuisante contre les Anglais, 

pour la possession des île Malouines. (Falkland islands pour l'Angleterre)

voyages,argentine

Toutes ces rancoeurs se retrouvent sur la Place De Mai, à longueur d'année, 

couverte de banderoles :

Il est interdit d'oublier !

voyages,argentine

Le drapeau argentin est en vente partout : tout argentin en possède au moins un.

***

La ville de Buenos Aires est divisée en quartiers (48 en tout).

Portuaire, touristique, traditionnel, élégant, industriel, artistique, calme ou bruyant,

chaque quartier a ses propres caractéristiques.

***

Les quartiers du centre

C'est le Vieux Buenos Aires,

avec la Casa Rosada, la Cathédrale, la Place de Mai, la Banque d'Argentine ...

toute l'administration de la ville est là .

Certains établissements anciens sont encore en activité,

comme le Café Tortoni, inauguré en 1858 par un immigrant français. 

voyages,argentine

Boiseries, miroirs, verrières, sont d'époque, ainsi que le look rétro des serveurs.

Salle de billard, espace Tango au sous-sol,

petit musée, coin bibliothèque,

on se retrouve 100 ans en arrière et on s'attend à voir arriver 

Albert Einstein, Frederico Garcia Lorca ou le grand coureur automobile Fangio ...

tous anciens habitués des lieux.

Mais non !

Nous ne verrons que des gourmands,

qui comme nous, dégusteront des chocolats ou des cafés spéciaux, 

agrémentés de quelques patisseries "maison".

***

D'autres vieux bâtiments ont été "recyclés",

comme ces anciennes halles construites en 1934 et transformées en galerie marchande ,

 voyages,argentine

ou l'ancien théâtre  du Grand Splendid, construit en 1919,

transformé en une immense librairie .

"El Ateneo" est aujourd'hui, la plus grande librairie d'Amérique du Sud. 

voyages,argentinevoyages,argentine

Sur la scène de l'ancien théâtre, est installé un petit salon de thé, très agréable.

***

Changement de quartier : aujourd'hui, nous partons pour

"La Boca"

Très connu, pour son stade, et Diego Maradona, c'est aussi le temple du tango.

Nous avions décidé d'y rester juste une heure ou deux,

pensant trouver un "piège à touristes"...

Nous y sommes restés la journée !!!

La Boca a toujours été un quartier très pauvre de Buenos Aires.

Ecole, hôpital, Benito Quinquela Martin, peintre renommé originaire de la Boca,

fera tout pour éduquer les enfants de ce quartier difficile .

Mais le quartier reste triste et gris.

Un jour, il a l'idée de faire peindre par les enfants,

tous les murs des maisons avec des restes de peinture, pourvu qu'elles soient vives.

La rue devient plus gaie et est baptisée "Caminito", du nom du célèbre tango.

 

voyages,argentinevoyages,argentinevoyages,argentine

Petits ateliers d'artisans, bars, musique, danseurs de tango ...

Ambiance assurée !

***

Puerto Madero

C'est le nouveau quartier créé, autour du port réhabilité.

voyages,argentine

Très animé le soir, avec ses bars et ses restaurants,

il reste dans la journée, un quartier vide,

malgré de gros efforts architecturaux ...

Dommage !

voyages,argentine

***

Devinette Argentine

 

voyages,argentine

La réponse 

 voyages,argentine

C'est tout simplement un jeu de reflets d'un bâtiment sur un immeuble de verre ...

***

Quartier de La Recoleta

On se croirait dans une ville du Sud de l'Europe,

Séville ou même Perpignan ...

***

A la fois contemporain (Musée du Design),

et respectueux du passé (Cimetière où est enterrée Evita Perron),

bourgeois, avec ses belles maisons familiales,

et bohème avec les étudiants des universités,

le quartier de la Recoleta, est un haut lieu culturel de Buenos Aires.

Créateurs de mode, bons restaurants, hôtels de luxe, et immenses espaces verts,

en font aussi un quartier très touristique.

voyages,argentine

Roquefort, Brie, Camembert ...

ça sent la France !

voyages,argentine

Une autre spécialité du quartier : les promeneurs de chiens .

***

voyages,argentine

Il y a aussi de nombreux espaces verts,

 voyages,argentine

Et des statues partout :

certaines très classiques, d'autres contemporaines

comme la "Floralis generica", qui s'ouvre ou se ferme avec l'intensité du soleil.

***

Plaza Francia

C'est encore un espace vert planté d'immenses Ficus

 voyages,argentinevoyages,argentinevoyages,argentine

Magnifiques racines !

***

La Biela :

ou comment un bar peu recommandable, devient un des cafés les plus célèbres de Buenos Aires .

- en 1850, la Recoleta est un quartier malfamé.

A l'emplacement du café actuel, un relais de route,

ou les bagarres au couteau sont fréquentes,

va se transformer petit à petit en épicerie-bar,

où on vient surtout pour faire des rencontres ...

- vers 1880, le quartier s'embourgeoise, mais le bar continue à recevoir la même clientèle.

- il faut attendre 1942, pour qu'un évènement inattendu, change la destinée du bar.

- Un pilote participant à une course de voitures tombe en panne devant le bar.

- Il rentre avec l'espoir de trouver une nouvelle bielle, cause de sa panne.

-Trouvant le lieu à son goût, il décide avec d'autres pilotes,

de faire du bar, leur nouveau lieu de rendez-vous.

- Ils rebaptisent l'endroit "La Biela".

- Aujourd'hui, de l'écrivain au pilote de Formule 1, du touriste à l'homme politique, 

La Biela est le rendez-vous incontournable des passionnés de course automobile.

Bien sûr, la cuisine est à la hauteur, le service de qualité pour un prix tout à fait raisonnable.

De plus, sa terrasse est ombragée par un énorme Ficus planté en 1878,

qui s'étale sur toute la place.

 

voyages,argentine

Je suis au fond, debout, devant l'arbre,

juste pour qu'on voit bien l'étendue de l'arbre.

***

Demain, je vous raconterai notre journée à Colonia.

*** 

 



Commentaires

Bonjour Monique merci pour cette belle balade en Argentine
Vous serait-il possible de faire une simple manipulation afin qu'on puisse imprimer vos notes ?
J'ai découvert ça ce week end sur la plate-forme Midiblogs
Il vous suffit de vous connecter à Midiblogs, d'aller dans "tableau de bord"
La page "généralités" s'affiche
Dans le paragraphe "Propriétés d'affichage" il y a une rubrique "pied de la note"
Il faut cliquer sur "configurer" et cocher la case "imprimer"
;-)
Merci pour ceux qui n'ont pas internet et qui aime la nature ou les voyages (surtout en Argentine)
Amitiés
Pat

Écrit par : Pat | 24/10/2012

Je crois que c'est fait !!!

Écrit par : Monique Gosselin | 24/10/2012

Merci Monique ;-)

Écrit par : Pat | 24/10/2012

Ben vvvvoui !!!! et ça marche en plus. Par contre bonjour la consommation d'encre de l'imprimante !

Écrit par : Erebus | 24/10/2012

La Gomera est un arbre centenaire, planté par les frères Récollets, en 1800, qui étaient responsables de l'église. Il a un feuillage de 50 mètres de diamètre et 20 mètres de hauteur . C'est tout de même une curiosité botanique.

Superbe Buenos Aires, un parfum d'Europe tranquille, humaine et désuète en Amérique du sud et si dépaysante à la fois. Rien à voir avec l'Amérique du Nord, qui a bien d'autres charmes par ailleurs. Encore une fois....bien vu les Gosselin !

Écrit par : Erebus | 24/10/2012

Tu as raison, c'est pour cela que je ne l'avais pas mis au début, car c'est un blog avec beaucoup de photos.
Mais pour une page précise de temps en temps, pourquoi pas ?

Écrit par : Monique Gosselin | 24/10/2012

"Gomera", vient de gomme, caoutchouc ... C'est le nom que l'on donne là-bas aux Ficus . Nous on dit les gommiers, Ailleurs on dit aussi les banyans.
Les Ficus forment une grande famille. Mais ils sont toujours très impressionnants

Écrit par : Monique Gosselin | 24/10/2012

Les commentaires sont fermés.