Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/08/2012

Août : ailleurs dans le monde ... suite et fin

Ile de Maui

Maui, la belle, plus polynésienne qu'américaine.

Hotel.jpg

 Après une journée entière de "plage",

nous repartons vers nos découvertes.

 Le soir, nous cherchons dans le journal, 

l'heure exacte du lever de soleil, le lendemain ...

Départ de l'hôtel à 3h du matin,

après 2h de route (des virages, des virages, encore des virages ...),

nous arrivons au sommet de l'Haleakala, volcan éteint de Maui, pour assister au lever du soleil.

Parking.jpg

On nous avait prévenus :

à 3000 m d'altitude, il fait froid, donc polaire, bonnet, gants, KWay.Parc 2.jpgEPSON004.JPG

Cinq minutes avant l'heure prévue, les gardiens du parc,

entament un chant, moitié indien, moitié polynésien :

"Hymne au soleil".

La chorale s'arrête juste à la sortie du premier rayon.

Les spectateurs frigorifiés, applaudissent à la fois, les chanteurs et le soleil.

Spectacle irréel !!!

Soleil.jpg

Un truc de fou, à faire absolument !!!


DSC07330.JPG

Nous resterons la journée sur le volcan,

malgré quelques averses qui ont perturbé nos randonnées.

***

A la recherche du Sabre d'Argent

***

Ahinahina (son nom local), Sabre d'Argent, (Argyroxiphium sandwicense)

est l'une des plantes les plus rares du monde.

Elle ne pousse que sur les pentes du cratère du Kaleakala,

et nulle part ailleurs.

Sabre.jpg

Au début, c'est juste un coussin argenté.

Pourtant, ce n'est pas une plante grasse, elle est de la même famille que le tournesol.

Ses feuilles poilues, attrapent et gardent l'humidité,

et leur couleur argentée réfléchit la lumière.

Elle arrive ainsi à supporter des conditions climatiques extrèmes.

Sabre d'argent.jpg

Au bout d'une vingtaine d'années, la plante fleurit.

Elle produit une hampe florale spectaculaire de plus de 2 m de haut,

couverte d'une centaine de fleurs pourpres.

Après le floraison, la plante se dessèche et meurt.

***


On a survécu à la "Route de Hana"

C'est par ce slogan, que la petite ville de Hana,

accueille tous les touristes, qui ont eu le "courage" de faire cette route.

T-shirts, vaisselle, casquettes, cartes postales, tout porte ce slogan.

Capture d’écran 2011-08-17 à 15.27.23.jpg

C'est vrai que la route est étroite, sinueuse,

offrant des paysages fabuleux qui perturbent l'attention du conducteur !

Hana.jpg

D'un côté la forêt difficilement accessible,

de l'autre le précipice qui donne sur des rochers acérés tombant dans l'océan, 

c'est vrai que pour un américain, habitué aux autoroutes droites, à 6 ou 8 voies,

faire cette route est un véritable exploit !

Ecorces.jpg

Bambous, eucalyptus, la forêt vaut quelques arrêts.

Plages.jpg

Galets noirs ou sable rouge, les plages de Hana sont surprenantes.

DSC09085.JPG

Nous continuerons la route (ou plutôt la piste),

qui contourne complètement le volcan dans des paysages fabuleux.

Sur les 80 Km, nous ne croiserons que deux voitures.

DSC09089.JPG

Avant de retrouver la civilisation, nous admirons le coucher de soleil

sur l'atoll de Molokini.

Mais ça, c'est pour demain !

***

Une journée plongée sur l'atoll de Molokini.


Molokini 2.jpgMolokini.jpg

Un régal !

***

Le dernier jour nous ferons un peu de shopping à Lahaina, la capitale de l'île.

Tissage.jpgDSC08155.JPG

 Tissages inattendus et travail du bois, sont les principales occupations des artisans de l'île.

DSC08378.JPG

Maui, c'est fini !!!

*** 

Juste pour rire !

Pendant notre séjour, nous avons vu beaucoup de mariages.

mariage.jpg

Si la mariée porte une magnifique robe blanche traditionnelle,

le marié (et ses garçons d'honneur), ont une tenue très hawaïenne :

 Chemise ouverte, short de plage et claquettes aux pieds.

Voici la photo officielle de ce mariage, faite par un photographe réputé de l'île ...


Tampons.jpg

 

***

Pour couper le vol retour, nous ferons une pause de deux jours à Los Angeles.

Sur Hollywood Boulevard,

il y a plus d'étoiles au nom des stars du cinéma, que lors de notre dernière visite.

Los Angeles.jpg

***

29/08/2012

Août : ailleurs dans le monde ... suite

Hawaii, Big island, l'île volcan.

***

VOLCANS D'H.jpg

Trois volcans :

- Le Mauna Kea (4205 m), volcan éteint où se trouve un observatoire,

- Le Mauna Loa (4170 m), juste en sommeil et très surveillé,

- Le Kilauea (1243 m), toujours en éruption.

Kilauea.jpg

Nous escaladerons d'abord le Mauna Loa (4170 m), volcan en sommeil mais très surveillé.

De là-haut, la vue d'ensemble du Parc des Volcans, nous montre l'étendue des laves.

Nous redescendons vers le Kilauea.

Jour.jpg

Partout des fentes fumantes...

La température et l'odeur, nous rendent prudents.

Fleurs.jpg

Ce qui nous surprend le plus, c'est le nombre de fleurs qui poussent dans ce milieu hostile.

Nuit.jpg

De nuit, c'est encore plus impressionnant !

***

Le lendemain, nous partons à la découverte du Parc.

En réalité, sur le Kilauea, il y a plusieurs cratères :

certains sont en sommeil, d'autres rejettent des eaux toxiques,

les derniers projettent des laves.

Cela change tous les jours :

des cratères nouveaux s'ouvrent, d'autres se calment.

En arrivant sur le site, il ne faut pas oublier de lire les informations du jour à la Maison du Parc.

Sinon, gare aux mauvaises surprises !

 

Volvan.jpg

Un ancien cratère, que l'on peut traverser à pied,

des lavas tubes laissés par les flots de lave en fusion,

la balade est belle.

Forêt.jpg

A la sortie des lavas tubes, nous passons de la forêt ...

Désert.jpg

... au désert .

***

Le troisième jour, nous prenons la route vers la mer.

 DSC02086.JPGDSC09211.jpg

Lisse, rugueuse, cordée, striée, plissée, prismée, la lave noire est partout.

Lave 3.jpgLave 2.jpg

La route est barrée ... Nous continuons à pied.

Kilauea ciel.jpg

Le cratère en éruption du moment est, bien sûr, interdit d'accés. 

Un survol en hélicoptère s'impose.

Le magma bouillonne et s'écoule lentement jusqu'à la mer.

***

Le lendemain, nous quittons notre hôtel dans le Parc des Volcans,

pour loger au bord de la mer.

 

route.jpg

Black Sands, plage noire où les tortues marines viennent se reposer, même en plein jour,

à côté, Green Sands, est une plage verte dont le sable est chargé d'olivine.

EPSON002.JPG 

Encore un Parc dédié aux ancêtres : la Polynésie n'est pas loin. 

EPSON003.JPG

Bilimbi, Cherimoya,Tamarillo, Poha, Kitimbilla, Jaboticaba, Fruit du Dragon ...

des fruits et des saveurs inconnus qu'on trouve partout à Hawaii :

dans les jardins et sur les marchés.

***

Le volcan éteint d'Hawaii :

Le Mauna Kea et son observatoire Canada-France-Hawaii,

l'un des meilleurs sites au monde pour l'observation astronomique. 

Impressionnant !

DSC09528 2.JPGEPSON004.JPGEPSON005.JPG

l'île d'Hawaii, c'est fini, demain nous nous envolons pour Maui.

***

27/08/2012

Sauvez le Palmier d'Hawaii !

Sauvez le Palmier d'Hawaii !

*** 

Truffaut.jpg

Je range cette publicité dans mon carnet de voyage,

avec d'autres renseignements glanés sur internet (Merci Google!).

L'histoire de cette plante est assez étonnante !

Le Palmier d'Hawaii et le papillon

"Il était une fois ..."

C'est le début d'un conte de fées :

il y a des millions d'années, 

une plante, arrivée on ne sait d'où, s'installe sur les pentes abruptes des volcans d' Hawaii.

Un papillon tombe amoureux de cette plante,

au point de développer une trompe plus longue pour polliniser ses fleurs.

Au début, "ils furent heureux et eurent beaucoup d'enfants".

Mais voilà, l'arrivée des hommes, il y a, à peu près mille ans,

va détruire complètement l'habitat de notre papillon, qui va disparaître.

Sans pollinisation, pas de graine, et sans graine pas de reproduction.

Le renouvellement de notre palmier est stoppé net.

A cette époque,

des dizaines de milliers de palmiers poussent sur les falaises de l'Archipel d'Hawaii,

au début des années 90, il n'en reste que sept exemplaires, répartis sur deux îles : 

Molokai et Kauai.

Il est grand temps d'agir !

L'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature),

va prendre les choses en mains.

Puisqu'il n'y a plus de papillon pollinisateur, des hommes, (un peu comme la vanille),

vont le faire à leur place.

Voilà le genre de falaises où pousse notre palmier.

 

DSC04257.JPG

Deux alpinistes botanistes vont risquer leur vie,

pour escalader ces falaises, à mains nues et sans sécurité,

afin de polliniser les quelques palmiers qu'il reste.

Pollinisation.jpg

Ils reviendront récolter les précieuses graines,

qui, semées sous surveillance, donneront bientôt de nouvelles plantes.

Ces petits palmiers, seront replantés sur les falaises, et au moment de la floraison,

il faudra des alpinistes pour les polliniser ...

D'autres palmiers issus de ces semis, seront confiés à l'ONF locale,

qui tentera et réussira la multiplication par bouture.

 

ONF.jpg

Pépinière de l'ONF, dans le Nord de Kauai.

***

D'autres enfin seront vendus dans les jardineries.

Sauvez le Palmier d'Hawaii !

Pour chaque palmier acheté, un pourcentage sera octroyé à l'UICN,

pour financer l'opération.

***

Mais qui est donc cette plante ?

***

Palmier d'Hawaii (Brighamia insignis),

n'a rien d'un palmier !

Il appartient à la famille des Campanulacées,

et se rapproche plutôt des plantes grasses à caudex

(renflement du tronc permettant de stocker l'eau).

Il est inscrit sur la liste de végétaux en voie d'extinction.

Sous nos climats, il ne peut, en aucun cas vivre à l'extérieur,

Sa température idéale allant de 16 à 22°C.

Dommage !

***