Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/11/2011

Le cade

Il existe, en France, trois espèces de genévriers :

- Le genévrier commun (Juniperus communis) qui pousse en montagne sur terrains siliceux :

ses fruits, "les baies de genièvre", servent à parfumer la choucroute

et à faire une eau-de-vie : "le genièvre".

- Le genévrier de Phénicie (Juniperus phoenicea) ou Sabine qui a des feuilles en écaille

comme les cyprés.

- Le cade (Juniperus oxycedrus).

Ces deux derniers poussent en garrigue.

***

Le plus courant, chez nous, est le cade.

 Cade (Juniperus oxycedrus)

 

- Petit arbre méditerranéen (jusqu'à 2 m), persistant, très fréquent dans notre garrigue.

DSC00130.JPG

- Ses feuilles vertes, sont des aiguilles très piquantes.

 Elles portent sur leur face supérieure, deux bandes blanches caractéristiques.

(celles du genévrier commun, n'en ont qu'une)

 

DSC00169.JPG

DSC00152.JPG

- Ses fruits sont de petites baies, vertes d'abord, puis brun-rouge à maturité.

- Son bois est très dur, (difficile à couper, même avec une tronçonneuse).

- Imputrécible, il est utilisé dans la construction,

mais aussi dans l'art du bois, pour la beauté de ses nuances de couleurs.

 

DSC00161.JPG

- Grâce à sa forte odeur, il est souvent utilisé comme anti-mites.

Différents objets tournés peuvent être glissés au milieu du linge.

***

 

L'huile de cade

- Le bois de cade brûlé, produit des vapeurs, qui après refroidissement et condensation

donnent l'huile de cade.

La dernière distillerie française se trouve à Claret dans l'Hérault.

- Connue depuis l'Antiquité pour ses vertus désinfectantes et cicatrisantes, elle a été utilisée, tour à tour, pour la toilette des morts, contre la peste et le choléra,

contre le psoriasis et la gale, comme anti-poux...

Elle rentre d'ailleurs dans la composition (à très faible dose) de nombreuses pommades.

Malheureusement, comme beaucoup d'huiles essentielles, elle peut se révéler toxique en cas de surdosage ou d'utilisation incontrôlée.

Vous pouvez, sans risque, acheter des savons, des shampoings, des gels douche ...

 

Pour la petite histoire :

En 1907, un pharmacien français, invente une pommade à base d'huile de cade,

pour soigner l'eczéma.

Un homme d'affaires américain, directeur d'une entreprise de produits chimiques,

achète le produit. 

Guéri, il s'associe au pharmacien français, pour produire cette pommade à grande échelle.

L'élément actif étant l'huile de cade, ils décident d'appeler leur marque "Cadum".

Suivra toute une gamme de produits à l'huile de cade, dont le fameux savon Cadum, lancé par une grande publicité : 

Le "Bébé Cadum" était né.

 

Commentaires

J'ai bien aimé la genèse du bébé Cadum, on apprend toujours quelque chose en faisant le tour des blogs locaux
Juste pour info quelques liens vers un site "remarquable" qui présente les arbres remarquables dont quelques cades gardois aux imposantes mensurations :
http://krapooarboricole.wordpress.com/2010/06/08/genevrier-cade-saint-hippolyte-de-caton-gard/
http://krapooarboricole.wordpress.com/2010/02/09/genevrier-cade-seculaire-euzet-gard/
http://krapooarboricole.wordpress.com/2010/01/10/genevrier-cade-castelnau-valence-gard/
Pourquoi une telle concentration dans un si proche périmètre ? Qu'est-ce qui a fait qu'ils ont été préservés pendant des siècles et des siècles...?

Écrit par : Pat | 24/11/2011

Merci Pat, pour les infos sur les cades remarquables du Gard.
Je ne manquerai pas d'aller les voir, lors de ma prochaine balade autour d'Uzès.

Écrit par : Gosselin Monique | 24/11/2011

Les commentaires sont fermés.