Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/11/2011

Les pestes végétales : la Jussie

Une autre famille de plantes invasives, de notre région :

Les Jussies (Ludwigia grandiflora et Ludwigia peploïdes)

Capture d’écran 2011-11-14 à 08.33.48.png

- Plantes aquatiques, enracinées profondément dans la vase ou le limon des étangs et des rivières.

- Tiges allongées se développant sous l'eau, pouvant atteindre 6 m de long.

- Autres tiges dressées au-dessus de l'eau, portant feuilles et fleurs.

- Installation à la surface de l'eau, mais aussi sur les berges.

- Croissance très rapide, par graines mais surtout par boutures de fragments de tige :

tout petit morceau peut engendrer une nouvelle plante.

- Importées d'Amérique du Sud, pour décorer les bassins,

elles envahissent, en France, le pourtour méditerranéen et la façade atlantique.

Dans le Gard, on la trouve sur les Gardons et en Camargue. 

 

 

Ludwigia peploides.jpg

Problèmes :


A cause de leur développement très rapide et de la longueur de leurs tiges, elles arrivent à colmater totalement un plan d'eau.

Les autres plantes sont étouffées, par manque de place et de lumière.

De plus sa grande consommation de l'oxygène de l'eau, limite le vie animale aquatique.

Cela gêne aussi la circulation sur l'eau : tourisme, pêche, entretien des berges.


 Solutions :


Sur les cours d'eau, seul l'arrachage manuel (quand le nombre de Jussies est peu important)

ou mécanique peut être envisagé .

Mais aucun morceau de tige ne doit rester en place, sinon la plante se développe à nouveau.

L'usage de desherbant n'est pas vraiment efficace, car il ne touche pas les tiges en profondeur.

Par contre, emporté par l'eau, il peut faire plus de dégâts que la Jussie.


Autres solutions testées :


Les Jussies ont besoin principalement de lumière et d'eau.

- Les priver de lumière :

En plantant des arbres à fort ombrage, sur les berges, on réduit l'ensoleillement et on limite ainsi leur progression.

- Les priver d'eau :

C'est assez difficile sur les rivières, mais cela marche très bien sur les plans d'eau .

En Camargue, l'assèchement estival, de l'étang de la Capellière, a donné de bons résultats :

manque d'eau et donc augmentation de la salinité, les jussies n'aiment pas ça .

 

***

La vente des Jussies est aujourd'hui interdite en France.

Si, malgré cela, vous en avez encore dans vos bassins, surtout ne les rejetez pas dans la nature.

Brûlez-les !


_________

Il existe malheureusement bien d'autres plantes invasives.

Cela s'explique :

Lors de l'introduction d'une nouvelle espèce, on ne peut pas vraiment connaître son pouvoir d'acclimatation.

Dans le midi de la France, nos étés caniculaires et nos quelques jours de gel, nous mettent souvent à l'abri d'une "invasion" terrestre.

Par contre, sur les zones humides (rivières, mares, étangs...), c'est une autre affaire.

Il existe une "liste noire" des espèces végétales exotiques envahissantes

en Languedoc-Roussillon et région PACA.

Cette liste a été élaborée par

le Conservatoire Botanique National Méditerranéen de Porquerolles.

Vous seriez étonnés de voir, que des plantes qui nous sont familières, dont certaines sont même dans nos jardins, font partie de cette liste noire.


Quelques exemples :


Acacia dealbata "le mimosa"

Ailanthus altissima appelé chez nous "Monte-aux-cieux" 

Bulddeia davidii appelé aussi "Arbre aux papillons"

Carpobrotus acinaciformis ou "Griffes de sorcières"

Opuntia ou "Figues de Barbarie"

Passiflora caerulea " Fleur de la Passion" 

....

Alors prudence !

Si vous en avez dans vos jardins, surtout ne jetez pas les restes de taille, dans la nature.

N'introduisez pas de nouvelles plantes que vous ne connaissez pas.

Qui n'a pas ramené de ses balades, une jolie graine ramassée par terre ?

_______


Heureusement, toutes les introductions d'espèces exotiques ne sont pas catastrophiques :

seulement une sur cent pose un problème.

Un botaniste disait avec humour :

" Finalement, dans la ratatouille, il n'y a que les herbes et l'huile d'olive

qui soient vraiment méditerranéennes..."

 

 

Les commentaires sont fermés.