Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/11/2011

L'Ambroisie

Encore une plante introduite accidentellement, dans des semences de plantes fourragères.

Récemment, on en a trouvé dans des filets de graines destinées à la nourriture des oiseaux.

 

Ambroisie à feuilles d'armoise (Ambrosia artemisiifolia)

 

DSC01624.JPG

- Plante herbacée annuelle de 40 à 60 cm.

- Feuilles larges, très découpées, pointues, vert foncé sur les deux faces.

DSC08231.JPG

- Tige raide, très poilue et souvent rougeâtre.

    DSC08226.JPG  DSC08222.JPG

- Fleurs petites, blanc verdâtre, en long épi maigre.

- Pousse dans le limon au bord des rivières, en compagnie de l'Armoise annuelle (Artemisia annua) et de l'armoise commune (Artemisia vulgaris)

- Graines nombreuses (jusqu'à 3000 par pied), tombant au sol et se mettant "en dormance".

***

 

Comment la reconnaître ?

 

- D'abord par ses feuilles :

Celles de l'armoise annuelle sont plus petites, à bouts arrondies.

Celles de l'armoise commune sont plus allongées, vert foncé dessus, vert argent dessous. 

 

  DSC08235.JPG Artemisia-vulgaris-1.jpg

                   Armoise annuelle                                                Armoise commune 

 

Ensuite par sa tige :

Les tiges des deux armoises, ne sont pas poilues.

DSC08215.JPG  DSC08239---copie.jpg

                             Ambroisie                                            Armoise annuelle 

 

L'invasion 

 

Il y a une dizaine d'années, un habitant de Lédenon, d'origine lyonnaise, nous avait allertés sur la présence d'ambroisie, autour de Lyon.

Devant ses récits angoissés, nous étions partis au bord du Gardon,

"à la recherche de l'ambroisie".

Malgré plusieurs tests, de Remoulins jusqu'à Anduze,  

aucune trace d'ambroisie.

 

Aujourd'hui

 

La plante pousse au bord des rivières, sur les terres dénudées, abandonnées, sur les décombres...

Ses graines sont facilement transportées par l'eau, par les roues des tracteurs ou des camions.

L'ambroisie s'est ainsi propagée le long des voies de communication .

Aujourd'hui, toute la vallée du Rhône est infestée.

(Toutes les photos de cet article ont été prises en Juillet 2007, sur la commune de Collias.)

 

Problèmes

 

La présence d'ambroisie pose un gros problème de santé publique.

Elle fleurit en Juillet/Août et libère ses pollens très allergisants jusqu'à fin Septembre.

Les spécialistes pensent que 10 à 20 % de la population est sensible au pollen de l'ambroisie.

Toux, conjonctivite, asthme, urticaire, eczéma, sont des symptomes courants

qui, de plus, provoquent des coûts médicaux énormes.

 

Prévention

 

Depuis 2007, un arrêté préfectoral impose la destruction de toute plante d'ambroisie :

- aux particuliers, dans leurs jardins

- aux agriculteurs

- aux collectivités locales : jardins publics, voierie...

- aux chefs de chantier : vérification des terres transportées et nettoyage des roues d'engins ...

***

L'arrachage manuel (avec des gants), suivi de brûlage,

avant la floraison et la montée en graine,

est la meilleure méthode trouvée, pour les petites surfaces.

Pour les grandes surfaces, le fauchage ou la tonte

sont nécessaires, mais souvent moins efficaces

***

Pour le Gard, des capteurs de pollen sont installés à l'hôpital Carremeau à Nîmes.

Des bulletins d'information sont publiès en cas de problème.

***

 

  

Commentaires

Ce qui est embêtant avec cette plante c'est que pour son arrachage il faut s'y prendre très tôt. L'idéal serait quand elle sort à peine de terre au printemps. Mais voilà à ce moment-là il est difficile de la reconnaître...
Dans les lits des Gardons, et aux abords souvent laissés en friche, sur les bords des routes pendant ou après leur construction, dans les terrains à lotir,... et même dans les cultures : on la retrouve partout... en dépit de l'arrêté préfectoral. Nul n'est censé ignorer la loi, encore faut-il qu'elle soit applicable...

Écrit par : Pat | 07/11/2011

Les commentaires sont fermés.