Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/07/2011

La catananche bleue

 

La Catananche bleue ( Catananche caerulea)

 

Catananche-caerulea-5.jpg

Si vous vous êtes promenés, en Juin, dans les garrigues,

je suis sûre que vous avez remarqué la Catananche bleue .

C'est une plante vivace, typiquement méditerranéenne, qui pousse en plein soleil sur sol calcaire.

La fleur est d'un bleu lavande vif, au cœur violet foncé.

Elle est unique, au bout d'une longue tige raide, un peu poilue et mesurant 50 à 60 cm de haut.

Les feuilles gris vert, longues et étroites, restent situées à la base de la tige.

Son nom vient du grec "Katanankhê", (sortilège) car elle était employée dans les philtres d'amour.

En France, on l'appelle aussi "Cupidone".

Catananche-caerulea-2.jpg

Catananche-caerulea-4.jpg

Dans le midi, où elle pousse, on la connaît aussi pour une autre raison.

Quand la fleur est fanée, il reste des écailles brillantes et argentées, imbriquées les unes dans les autres.

Lorsqu'on les roule entre les doigts, on croirait entendre le bruit des cigales...

Pour cette raison, on la surnomme aussi " Cigaline, Cigalou, Chante Cigale" .

 

Catananche-caerulea-1.jpg

 

 

 

 

Commentaires

j adores cette fleur qui me rapelle mon enfance , elle est superbe

Écrit par : maurin | 04/07/2011

Moi aussi , j'aime beaucoup cette fleur. Il en reste encore quelques unes sur les pentes qui relient la vallée du Lot au plateau calcaire situé au dessus de mon village de Lozère . Lorsque j' étais enfant , quand leurs pétales étaient fanés, j'allais en cueillir quelques unes avec ma grand-mère :elle aimait leur calice argenté ; elle les appelait des "immortelles" . Elle les mettait dans un vase avec quelques épis de blé ,pour faire un bouquet d'hiver, et elles y restaient jusqu'a l'année suivante. Maintenant , elles disparaissent de plus en plus, au profit au de conifères et de feuillus qui boisent la montagne. Aussi, quand j'ai le plaisir d'en trouver une, en fleur, je la photographie et je la laisse chez elle, en espérant qu'elle y restera encore longtemps; L'histoire de ma grand-mère se passait il y a soixante ans!...
Merci pour ce blog très intéressant

Écrit par : Geneviève fages | 07/07/2011

Les commentaires sont fermés.