Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/08/2016

Passage de cigognes à Lédenon

 

Hier soir, un bel oiseau a survolé furtivement la maison ...

Le temps de réagir, et il n'était déjà plus là !

Heureusement, quelques minutes après,

deux autres sont passés dans la même direction ...

Puis, un autre, puis deux ... assez bas ...

Pas de doute c'était des cigognes !

Dehors en deux minutes, nous en avons vues d'autres,

qui survolaient les Garrigues Basses,

et se reposaient sur nos poteaux et fils électriques, dans nos arbres ...

17 en tout !

Ce que nous ne savions pas c'est qu'il y en avait aussi dans le village !

Notre ami, Laurent Fontalba a pris de superbes photos.

En voici quelques-unes.

  

Cigognes

Cigognes

Certaines sont baguées, d'autres pas !

Cigognes

Au sommet du cèdre, du carrefour de la Madone, 

Cigognes

alignées sur le toit de la cave coopérative,

Cigognes

Ma préférée : juste dans la fenêtre du Vieux Moulin !

***

Les cigognes sont des oiseaux migrateurs,

qui passent l'hiver sur le continent africain.

Ont-elles commencé leur migration ?

Est-ce que cela indique que notre hiver sera froid ?

***

 

 

 

26/06/2016

Quelques jours à Paris ... Suite et fin

 

Institut du Monde Arabe

***

Exposition sur les Jardins d'Orient

***

(Bien sûr, on peut tout photographier, sans flash,

mais l'éclairage du musée est très "intime" ...

seuls des petits spots éclairent les œuvres,

protégées par des vitrines .

Résultat : toutes mes photos sont floues ...

Les photos utilisées dans cette note proviennent toutes de nos différents voyages en Orient)

 

voyages,expos,jardins d'orient

***

Savez-vous, que dans une des anciennes langues de la Perse,

le mot "Jardin" (Pairi-Daeza)

a donné le mot "Paradis " ???

***

Savez-vous, (oui, si vous êtes un lecteur fidèle du blog),

que la tulipe, avant d'être l'emblème des Pays-Bas, 

était celui des sultans ottomans ?

***

Savez-vous qu'un grand nombre de plantes et arbustes de nos jardins,

proviennent de là-bas ?

***

Dessins, maquettes, oeuvres d'art,

cette exposition explique la formidable histoire des Jardins d'Orient,

qui ont tant influencé les nôtres.

***

 

1-Le jardin nourricier

 

- Les premières traces connues d'agriculture, en Mésopotamie,

datent de plus de 10000 ans.

Situés près des points d'eau, isolés dans le désert,

ces jardins étaient avant tout, utilitaires.

voyages,expos,jardins d'orient

(Oasis en plein désert rocheux-Sultanat d'Oman)

 

Petit à petit les hommes vont apprendre à apprivoiser la nature :

- Choix d'arbres et de plantes adaptés à la sécheresse,

- Premières inventions de systèmes hydrauliques ingénieux,

- Gestion stricte des plantations :

les fruits et légumes sont plantés à l'ombre des palmiers et autres orangers.

Le jardin atteint son objectif premier : Nourrir

 

2-Le jardin plaisir

 

C'est sous le règne des pharaons égyptiens, puis en Grèce antique,

qu'apparaissent les notions d'agrément et de promenade au jardin.

La Perse invente le jardin géométrique.

Un grand rectangle divisé en quatre parties égales,

avec, en son centre une fontaine, souvent agrémentée de mosaïques.

voyages,expos,jardins d'orient

(Panneau de fontaine)

 

Ce schéma strict aux lignes rigoureusement droites,

se retrouve encore dans les Jardins d'Orient actuels ...

Et même dans les jardins "à la française" (Le Nôtre n'a rien inventé )

 

3- L'art des jardins et l'eau

 

Rien n'aurait été possible sans la maîtrise de l'eau.

Dans ces pays désertiques, la moindre goutte d'eau doit être utilisée .

Recherches et innovations se multiplient du VIIIè au XIIè siècle,

faisant de cette période une véritable révolution scientifique,

technique et artistique.

Aqueducs, canaux amènent l'eau au cœur des villes.

Roues, machines à godets, actionnées par des animaux,

poulies, balanciers, norias, alimentent les fontaines. 

Certaines de ces techniques sont encore utilisées de nos jours.

 

voyages,expos,jardins d'orient

(Machine à godets actionnée par des bœufs-Désert du Thar - Rajasthan)

***

Le partage de l'eau

 Voici l'exemple des petits villages perchés du Sultanat d'Oman.

voyages,expos,jardins d'orient

D'abord, le village, très haut sur la montagne.

Puis, plus bas les cultures en terrasses ... irriguées !!!

Comment ?

Chaque village avait son "falaj" (qui en arabe veut dire : diviser en part).

 

voyages,expos,jardins d'orient

De la source, l'eau est récupérée, canalisée,

et conduite par gravité jusqu'aux maisons et jardins.

voyages,expos,jardins d'orient

 L'eau circule en traversant les villages et les plantations

voyages,expos,jardins d'orient

 Les habitants de chaque village désignaient "le chef du falaj"

voyages,expos,jardins d'orient

 Tous les matins, il inspecte le "Falaj",

et choisit les parcelles qui ont besoin d'être irriguées.

Ensuite, à l'aide de cales et de chiffons,

il dirige l'eau vers les parcelles choisies.

Il n'y a pas de contestation possible !!!

Et ça marche, puisqu'ils arrivent à produire de roses en plein désert

voyages,expos,jardins d'orient

 

5 "Falaj", parmi les plus anciens sont inscrits, depuis 2006,

au patrimoine Mondial de l'UNESCO. 

 ***

 

4-La tradition de la cour 

 

A l'époque romaine, tout le monde veut son jardin, 

des hauts dignitaires au simple paysan.

Le jardin le plus simple est toujours élaboré autour d'une fontaine,

entourée d'un parterre de galets et de pots de fleurs.

mais l'eau joue toujours un rôle fondamental.

On parle alors de cour-jardin.

Cette tradition romaine s'est largement répandue en terre d'Islam.

On parle de "riad" au Maroc

voyages,expos,jardins d'orient

(La Villa Nomade-Marrakech)

***

ou de "patio" en Andalousie

longtemps occupée par les pays arabes.(VIIIè au XVè siècle)

voyages,expos,jardins d'orient

Un patio du palais de l'Alhambra de Grenade (Espagne)

 ***

 

5-Le jardin des sens

 

Certaines plantes sont emblématiques des jardins d'Orient :

les palmiers, bien sûr, mais aussi les cyprès,

les orangers, la vigne, les rosiers, le jasmin ...

Ils sont choisis pour leur beauté mais aussi pour leurs saveurs, leurs odeurs ...

une invitation aux plaisirs terrestres ...

 

6-Le jardin imaginaire

 

Les fleurs sont partout :

sur  les tapis, les murs, les plafonds, 

voyages,expos,jardins d'orient

voyages,expos,jardins d'orient

voyages,expos,jardins d'orient

(Samode Palace-Rajasthan)

Dans ce palais, transformé en hôtel, toutes les pièces sont restaurées.

ici, les murs et les plafonds sont couverts de dessins d'arbres , de fleurs ...

Tout est peint à la main, avec un très fin pinceau .

Un grand travail de patience et de maîtrise de la main.

***

Des fleurs encore, sur les tissus, les manteaux, les assiettes,

voyages,expos,jardins d'orient

(Suzanis brodés à la main- Samarcande-Ouzbékistan)

voyages,expos,jardins d'orient

(Soie tissée-Jaïpur-Rajasthan)

 

Ces fleurs sont peintes, tissées, brodées, en mosaïque...

 

voyages,expos,jardins d'orient

Taillées dans le marbre ...

voyages,expos,jardins d'orient

(Taj Mahal-Agra-Uttar Pradesh)

***

Et jusque sur les couloirs du métro d'Istanbul ...

voyages,expos,jardins d'orient

***

Et puis, il y a l'eau !!! 

L'eau utile, indispensable,

mais aussi,

L'eau "fraîcheur" ...

voyages,expos,jardins d'orient

(Bombay-Inde) 

***

L'eau "apaisante"

voyages,expos,jardins d'orient

(Jardin de la Koutoubia-Marrakech)

 

L'eau "ludique"

voyages,expos,jardins d'orient

(Lisbonne-Portugal)

voyages,expos,jardins d'orient

(La Féérie des Eaux-Jardins de la Fontaine-Nîmes)

 

L'eau "sérénité"

voyages,expos,jardins d'orient

 (Taj Mahal-Agra-Uttar Pradesh-Inde)

 

***  

Tout est fait pour croire au paradis ...

***

 

 

 

 

22/06/2016

Quelques jours à Paris ... Suite encore

 

Aujourd'hui, je vais me promener à L'Institut du Monde Arabe ,

tout près du Jardin des Plantes,

entre la Seine et l'Université de Jussieu.

l'IMA,

(c'est comme cela que tout le monde l'appelle ),

a été créé par un groupement d'architectes, dont Jean Nouvel.

Bien qu'il ne soit pas récent (début des travaux en 1981/fin en 1987),

ce bâtiment reste un symbole de modernité pour la ville de Paris.

  

Voyages,Paris,Institut du Monde Arabe (IMA)

La partie la plus énigmatique du bâtiment ?

Sa façade Sud !

Composée de 240 carrés de verre et d'aluminium,

on pourrait croire à une façade contemporaine ...

En réalité :

des diaphragmes actionnés électroniquement

et dont l'ouverture est adaptée,

toutes les heures,

à la luminosité extérieure.

Des moucharabiehs des temps modernes...

 

Voyages,Paris,Institut du Monde Arabe (IMA)

Voyages,Paris,Institut du Monde Arabe (IMA)

Voyages,Paris,Institut du Monde Arabe (IMA)

Voyages,Paris,Institut du Monde Arabe (IMA)

Les jeux de lumière créés à l'intérieur,

mettent en valeur les œuvres exposées .

voyages,paris,institut du monde arabe (ima)

Ici, exposition de l'artiste libanaise : Karen Chekerdjian.

*** 

la Visite

D'abord je prends l'ascenseur jusqu'au 9ème étage.

La terrasse permet de mieux se situer dans le quartier :

 

voyages,paris,institut du monde arabe (ima)

voyages,paris,institut du monde arabe (ima)

La Seine,

voyages,paris,institut du monde arabe (ima)

L'île de la Cité et Notre Dame de Paris.

***

Petit à petit , par des demi-étages, on visite tout le musée :

sculptures, dessins, mosaïques, broderies ...

En ce moment l'exposition :

"Des trésors à porter"

présente des bijoux et parures du Maghreb.

***

voyages,paris,institut du monde arabe (ima)

Il y en a de superbes ...

mais ce qui m'a le plus intéressée, 

c'est l'explication des différentes techniques de fabrication.

  

voyages,paris,institut du monde arabe (ima)

voyages,paris,institut du monde arabe (ima)

Les petites billes d'argent sont ajoutées à des plaques déjà travaillées

et servent à décorer et à donner du relief au bijou final.

***

 

LA GRAVURE ET L'AJOURAGE

voyages,paris,institut du monde arabe (ima)

voyages,paris,institut du monde arabe (ima)

voyages,paris,institut du monde arabe (ima)

Plaque gravée,

voyages,paris,institut du monde arabe (ima)

Plaque gravée, puis ajourée .

***

 

voyages,paris,institut du monde arabe (ima)

L'artisan bijoutier peut décorer le plané à l'aide de ciselets,

des outils semblables à des burins

dont l'extrémité présente une section particulière (pointue, courbe, etc ...)

La ciselure permet de créer des motifs de surface,

tels que des lignes brisées ou des hachures.

La technique du repoussé consiste à marteler le ciselet sur le dos du bijou,

et le "défoncé", lui laisse une marque en creux sur sa face.

voyages,paris,institut du monde arabe (ima)

voyages,paris,institut du monde arabe (ima)

voyages,paris,institut du monde arabe (ima)

Sur cette fibule, plusieurs techniques ont été employées :

- la granulation avec ses petites billes d'argent,

- la gravure, en haut,

- le repoussé, au centre.

*** 

TRAVAIL "DU VER" (TAWKA) 

 

 Voilà le travail le plus minutieux de tous :

 

voyages,paris,institut du monde arabe (ima)

voyages,paris,institut du monde arabe (ima)

 Des petits cylindres, soudés, constituent le "fond" du bijou.

Pour en avoir vus dans le souk de Marrakech,

je sais qu'il suffit qu'un petit cercle mal soudé  se détache,

pour que toute la structure du bijou s'effondre ...

Ces fibules intactes chez les antiquaires se vendent à prix d'or ...

voyages,paris,institut du monde arabe (ima)

En voilà une, élaborée avec plusieurs techniques :

- Le fond est fait de petits cercles soudés,

- Certaines parties sont gravées,

- De petites billes d'argent entourent et décorent le bijou,

- La dernière technique est celle du filigrane :

fabrication de fils métalliques

qui animent le fond du bijou,

et dans ce cas précis, ajoutent à la solidité de l'ensemble.

***

Cette expo dure jusqu'au 28 Août.

***

La prochaine fois, je vous parle de l'autre exposition temporaire de l'IMA,

celle pour laquelle je suis venue :

"Jardins d'Orient"

de l'Alhambra au Taj Mahal

(à suivre ...)

 

 ***